Machine à théTests & Avis

[TEST] Qi Aerista : la théière connectée pour les amoureux des thés

Vous aimez le thé ? Le vrai, hein, pas le truc dans des sachets jaunes pour le déjeuner… Vous recherchez le meilleur moyen de faire infuser vos feuilles rares ? Vous ne voulez pas vous enfermer dans des achats de capsules vendues à prix d’or pour des thés imposés ? On a ce qu’il faut !

L’entreprise Taiwanaise Qi aerista a été créé par un couple d’amoureux des thés (Rick et Karen) pour les amoureux des thés. Vous pourrez venir y faire infuser vos propres achats car cet infuseur fonctionne avec les feuilles ou les sachets de votre choix. Et cela très simplement. En plus, il est connecté pour vous permettre un thé chaud dès le réveil ! Pour 149€, est-ce que cela vaut le coup ?

Qi Aerista : une machine à thé connectée

Unboxing

La marque Qi Aerista (Ki aerista, la puissance de l’air, en accord avec leur technologie brevetée) a été créée par un couple (un vrai) pour « sauver le monde des thés mal infusés ». L’aventure a commencé en 2013, mais le lancement de leur solution sur le marché date de 2018. Depuis, la marque est présente dans 60 pays. Et si, comme nous, vous aimez le vrai thé, vous ne pouvez qu’être d’accord.

La théière connectée est livrée dans un carton on ne peut plus basique, mais bien protégée dans des mousses. Cela est nécessaire du fait qu’elle soit en verre et que, venant de Taiwan, dans notre cas, le carton a un peu « pris cher ». Nous n’allons donc pas nous appesantir sur l’emballage pour en venir à l’infuseur en tant que tel.

Cette dernière fait 20 cm de hauteur (hors socle) et 11 cm de diamètre (hors poignée). Elle est faite en verre hormis sa base en plastique. Ajoutez à cela une poignée en inox. Les matériaux sont de très bonne qualité et résistants.

« Les matériaux sont de très bonne qualité et résistants. » Les Alexiens

La machine à thé Qi Aerista est composée de plusieurs parties, toutes amovibles et lavables :

– Un couvercle en plastique avec doublure en matière souple pour une meilleure tenue. Ce couvercle comporte deux cavités : l’une pour l’écoulement du thé et l’autre la fermeture sans gêner la canne de pompage.

– Un « bol » d’infusion. Vous mettrez votre thé (en feuille ou en sachet) dans cette partie. L’eau chaude va venir s’écouler dessus et permettre l’infusion. Quand vous mettez ce bol en place, faite bien attention à ce que la partie en plastique souple ne vienne pas gêner la canne de pompage ni la fermeture du couvercle.

 

– Ce bol comporte un filtre inox (amovible) qui va venir arrêter les petites particules et les empêcher de tomber dans la théière. Si votre thé est trop fin, mettez-le dans de la mousseline (la matière pas la purée).

– Une canne de pompage. Cette dernière vient s’insérer dans le fond de la théière et va permettre de faire remonter l’eau chaude dans le bol d’infusion. Il y a au bout de cette canne une tête de diffusion pour une aspersion homogène du thé.

Si vous regardez bien au fond de la théière, vous remarquerez un petit téton. C’est la sonde de suivi de température. Quand vous laverez votre matériel, évitez de trop le chahuter, même s’il est fait pour résister. Vous pouvez venir tout démonter et remonter facilement pour le nettoyage à l’eau. Attention, le bas extérieur de la théière n’est pas fait pour être mouillé ! Elle va permettre de faire entre 230 et 700 ml de thé, soit 1 à 3 tasses.

En effet, ce fond va venir se positionner sur un socle afin de permettre le chauffage. Vous aurez donc l’ensemble des connectiques électriques visibles. C’est le mode de fonctionnement et de connectiques standards des bouilloires.

Regardons maintenant le socle. C’est ce dernier qui va à la fois permettre une mise en œuvre manuelle de l’infuseur, mais aussi de gérer la connexion Wi-Fi. C’est là que les fans de thés vont être aux anges.

Ce socle fait 14,5 cm de profondeur, 20 de longueur et 4,5 d’épaisseur. La partie gauche va être le réceptacle de l’infuseur alors que la partie droite comporte le tableau de pilotage des infusions.

Il y a trois zones tactiles principales :

  • Brew ou infusion. Appuyez 2 secondes pour allumer ou éteindre. Un appui bref, quand elle est en ON, va permettre de lancer l’infusion.
  • Heat ou chauffage. Appuyez longuement pour faire bouillir de l’eau (comme une bouilloire simple) et éteindre. Un appui bref, quand elle est en ON, va permettre de garder au chaud. Vous pouvez faire varier la température de chauffage avec l’application. La température de garde au chaud est en fonction du thé.
  • Type. C’est cette zone qui va vous permettre de choisir le programme à lancer. Vous en avez 9 :
      • o Cold : infusion à froid (température de l’eau) pour des thés froids
      • o Strong : pour avoir un thé bien costaud
      • o Custom : vous viendrez déterminer la température et la durée d’infusion à votre convenance en fonction du thé que vous avez.
      • o Herbal : pour les infusions et les tisanes
      • o Oolong, Pu’er, White (blanc), green (vert) et Black (noir) : programmes préétablis en fonction des types de thés.

Bien entendu, vous avez une prise mâle EU. Elle fonctionne en 220-240 V et va développer entre 840 et 1000 W en fonction du programme. En revanche, il faut reconnaitre que le design n’est pas des plus avenants. Ça fait un peu vieillot et minimaliste, pour ne pas dire kitsch, aussi bien la théière que le socle. Espérons que Qi Aerista développe une nouvelle génération un peu plus avenante.

Ceux qui aiment le thé comprennent tout de suite l’intérêt d’avoir ces 9 programmes. Pour les autres, un cours de rattrapage est nécessaire !

ARTICLE À LIRE :
Plus d'un Français sur deux s'intéresse à la maison connectée !

Qi Aerista : pourquoi ?

Pourquoi infuser les thés à des températures et des durées différentes ? Pour cela, il faut comprendre ce qu’est le thé.

Tout d’abord, quels qu’ils soient, tous les thés sont issus du seul et même arbuste de la famille du camélia : camellia sinensis. C’est dans tous les cas la feuille qui est utilisée, à différents stades de croissance. Plus la feuille est petite, plus elle est proche du stade du bourgeon, plus les arômes seront concentrés. A l’inverse, les grandes feuilles ont moins de goût. C’est déjà une part importante de la différence de prix. La première récolte (first flush) est aussi beaucoup plus aromatique.

Les feuilles sont récoltées et, à partir de là, vont subir des traitements pour en faire des thés blancs, verts, bleus ou noirs. Elles vont tout d’abord être froissées pour casser les cellules. Les enzymes qui y sont contenues vont venir dégrader des composés appelés polyphénols. La réaction fait intervenir l’oxygène, c’est donc ce que l’on appelle une oxydation. Le thé n’est pas fermenté comme on l’entend mais oxydé ! C’est pas dur mince ! C’est le même phénomène que vous observez quand vous croquez dans une pomme et que vous la laissez à l’air libre : elle noircie.

Pour arrêter ce phénomène, les feuilles sont séchées. Si vous arrêtez le phénomène assez tard, vous avez un thé noir. Si vous le faites au début, c’est un thé vert. Entre les deux, c’est un thé bleu ou Oolong. Le thé blanc ne va pas être froissé et directement séché. Il ne va donc pas du tout s’oxyder.

A partir de là, vous comprendrez qu’un thé très oxydé, donc noir, devra être infusé assez longtemps et à haute température pour en extraire les arômes qui restent. C’est pour cela que ce sont en général ces thés qui sont aromatisés. Les thés blancs et les verts, plus fragiles, devront être moins infusés et à plus basse température. C’est simple non ? Mettez un thé vert à bouillir et il est bon à jeter. Mettez un thé noir à 80°C et vous aurez un jus coloré.

Prenez également en compte l’état du thé. Les feuilles entières vont développer beaucoup plus d’arômes que les fragments. Plus les morceaux sont petits, plus le thé va devenir amer. Nous ne parlerons pas ici des sachets de thés remplis de brisures de thé au goût infâme vendu pour le petit déjeuner. Le thé Matcha, thé vert japonais pulvérisé, est à part car malgré sa présentation, il va développer des arômes très spécifiques.

Le seul thé réellement fermenté est le thé Pu’Er qui va subir les assauts de bactéries lactiques pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Ils sont plus chers et assez particuliers. Vous pouvez aussi trouver des thés fumés comme le Lapsang Souchong.

Voilà donc l’intérêt de la Qi aerista : vous permettre de trouver la meilleure infusion possible pour vos thés grâce à un système breveté et innovant.

Qi aerista : Installation et utilisation

Logo Qi aerista

Vous pourrez vous servir de votre théière soit en mode manuel, soit via l’application. Commençons par l’application. Téléchargez l’applicaiton Qi aerista pour iOS ou Android et créez votre compte avec votre courriel et un mot de passe.

Il faut ensuite appairer votre théière connectée. Et là, ça peut être coton. Sachez que la machine est très sensible au réseau bi-bande. Si vous avez un réseau bi-bande qui gère lui-même les 2,4 et 5 GHz, il y a peu de chance que vous réussissiez à l’installer sans bidouilles. Il vous faudra, le temps de l’installation, désactiver le 5 GHz pour ne garder que le 2,4.

Si, en revanche, votre routeur vous fournit deux réseaux distincts, pas de problème. Connectez-vous sur le 2,4 GHz et laissez faire.

ARTICLE À LIRE :
Domotique : 5 raisons de se lancer dans la maison connectée

Pour cela, connecté à votre réseau 2,4 GHz et GPS activé, appuyez sur la double flèche en haut à gauche, dans la partie Brewer, « add brewer » et entrez vos identifiants Wi-Fi.

Pour faire entrer la théière en mode appairage, maintenez appuyés les boutons Heat et Type pendant 2 secondes. Vous allez entendre un bip et les programmes Black et Green vont s’allumer. Recommencez et ce seront les Black, Green et White qui vont clignoter. Laisser ensuite faire l’application.

Et voilà, la machine à thé Qi Aerista est installée. A partir de là, vous voyez sur la page d’accueil Brewer les différents programmes disponibles que vous pourrez choisir en les faisant défiler. Chaque programme a 3 parties : brew (infusion), heat et keep warm. Ils sont déjà renseignés. Si vous allez sur le programme custom, vous pourrez venir modifier ses paramètres à votre guise. Venez choisir le programme adapté à votre thé et appuyez sur Start pour commencer le cycle d’infusion. C’est très simple.

Dans les paramètres (settings), vous pourrez venir modifier la température de chauffage de l’eau pour la partie Heat (100°C maximum). C’est la seule chose, en gros, que vous pourrez faire avec les paramètres.

L’intérêt de l’application va être avant tout de permettre la programmation de votre théière connectée.

Pour cela, la marche à suivre est la suivante :

  • Dans la partie Brewer, positionnez-vous sur le programme qu’il faudra lancer.
  •  En haut à droite, choisissez « réservation » et choisissez l’heure à laquelle vous souhaitez la lancer.
  • Puis appuyer sur « confirm »
  • Sur l’écran Brewer, le message « reservation wait » apparait.
  •  Vous ne pouvez faire cela que pour le lendemain et non en cycle. La théière n’est pas utilisable entre temps.

L’autre intérêt de l’application est de vous donner accès à une bibliothèque des thés qui vous présentera certains crus, l’utilisation et vous pourrez lancer directement un cycle. Cependant, vous n’aurez que des thés chinois et taïwanais… Vous aurez aussi des idées de recettes avec des thés comme des thés glacées, des thés sucrés (massala chai) ou encore des cocktails (thé au whiskey).

Si vous voulez l’utilisez en mode manuel, c’est très simple. Mettez la quantité de thé désirée dans le bol d’infusion, après avoir rempli la théière d’eau bien sûr, allumez-la si ce n’est pas déjà fait, choisissez le programme adapté en appuyant sur eTypee et lancer l’infusion en appuyant brièvement sur « Brew ». Et voilà.

Dans tous les cas, en manuel ou en automatique, le cycle se fait en plusieurs étapes :

  • Chauffage de l’eau jusqu’à la température optimale.
  • Début du pompage de l’eau par la canne qui va venir asperger le thé avec dans le bol d’infusion,
  • Fonctionnement en canard pendant le temps nécessaire à l’infusion. Le thé va venir s’écouler dans le corps de la théière et être pompé, repasser dans le bol, etc…
  • Arrêt du pompage
  • Fin du cycle avec une alerte sonore de 4 bips,
  • Passage automatique en garde au chaud.
  • Le tout prend à peu près la même durée qu’une préparation classique si on prend en compte la chauffe et la durée d’infusion.

Le site internet Qi Aerista va vous permettre d’acheter des thés, des ustensiles ou des packs théières / thés. Vous aurez aussi accès à des recettes supplémentaires, des tutos vidéos pour vous servir le mieux possible de votre matériel, mais aussi pour contacter le service client (très efficace).

Voici notre test en vidéo pour vous faire votre propre idée.
N’hésitez pas à vous abonner à notre chaine YouTube, nous vous accueillons avec plaisir !

En conclusion, la théière connecté Qi Aerista est une vraie bonne surprise. Avant tout dédiée aux amoureux de thés, même si son design est passé de mode et même si son application est très limitée, elle va ravir et combler les personnes voulant le meilleur pour faire un thé parfait. Les fondateurs ont réussi à transformer leur amour de cette boisson en un produit hors-norme. Est-ce qu’elle vaut ses 149€ malgré ses défauts ? La réponse est oui, absolument. Les boissons qui en sortent sont excellentes et bien meilleurs qu’avec une bouilloire standard, même celles avec choix de la température.

Qi Aerista - Théière / Machine à thé ou infusions

149.00€
7.8

Installation

7.0/10

Design

7.0/10

Fonctionnalité

9.0/10

Application

7.0/10

Qualité/Prix

9.0/10

Les plus

  • Simple à utiliser
  • Thés excellents
  • Programmable

Les moins

  • Installation capricieuse
  • Design
  • Application un peu juste

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page