Autres produitsLe Lab'

[TEST] Pluviomètre Netatmo : les nuages passent, mais la pluie reste

Station météo pour Alexa EchoLe suivi météo fait partie des premières demandes de tout Alexien à son nouvel Echo. Puis assez vite vient la frustration d’avoir une simple estimation de la température extérieure et aucune température intérieure. Comme vous avez pu le voir dans notre test de la station météo Netatmo, cette marque propose à date la seule station météo totalement compatible Alexa. Et comme les conclusions le montre, c’est un produit relativement bon, bien que cher. Mais elle a aussi un autre avantage en ce sens qu’on peut lui adjoindre des modules complémentaires afin de recueillir de nouvelles données. Nous allons donc nous intéresser à l’un d’eux : le pluviomètre.

Que vous soyez jardinier amateur ou tout simplement curieux, suivre les quantités d’ondées théoriques est assez limité car elles peuvent très largement varier d’une zone à une autre. Tout le monde a vécu ce miracle de voir la pluie tomber à 500 m de chez soit et rien du tout pour notre gazon… Pourtant, en moyenne, les précipitations annoncées étaient de 5 mm… Hé oui… Et l’inverse est aussi vrai. Dans ce cas, il existe le pluviomètre dans sa version la plus basique, le gradué. Mais si vous lisez ce test, c’est que cela est bien trop basique, il vous faut un truc avec des courbes, des comparaisons, des tendances ! Eh bien voici le Pluviomètre Netatmo !

Mais que vaut-il ? Nous allons le voir ensemble. Et combien vaut-il ? Son prix de base est d’environ 69 €, mais il est assez souvent en promotion à moins de 60 €. Est-ce que pour le prix, nous en avons pour notre argent ?

Pluviomètre Netatmo : attrapez la pluie au vol !

Le pluviomètre est livré dans un packaging haut de gamme et avenant. Il assez sobre au final, bien imaginé, blanc et assez solide. Il met en avant le visuel du produit, de l’application maison et les caractéristiques du pluviomètre. Pas de mise en avant Alexa ou de tout autre enceinte connectée. On verra cela ensemble plus tard. En revanche, attention, le pluviomètre ne peut être utilisé sans la station météo. Dans la boite, nous trouvons notre appareil et une notice purement visuelle, famélique et mal faite. Ce qui va vous sauver, et eux aussi, est que vous avez déjà ajouté le module extérieur à votre station et que la marche à suivre est exactement la même. Mais à ce niveau de prix, on attend plus que des dessins de meuble en kit dont aucun de donne le mode d’appariement réel.

Ce qui frappe tout de suite, dès l’ouverture, est la taille de l’appareil. Il prend la quasi-totalité de la largeur x hauteur du carton et idem pour la hauteur. Nous sommes sur un module de 13 cm de de diamètre (12,5 si on ne considère que l’intérieure des parois du pluviomètre) et 11 cm de hauteur.

Concernant le module en lui-même, il y a deux parties distinctes : le réceptacle externe et le système de mesure / transmission interne. Le réceptacle est en plastique transparent, traité anti UV. Il est fixé à un support noir brillant. Le tout en plastique rigide, marquant assez facilement et, même si le test n’a pas été fait, devant mal supporter les chocs, donc attention à ne pas le lâcher. Il y a un petit drain pour éviter que les feuilles ou les insectes ne tombent dans le système ou ne le bouche.

Le système de mesure est lui aussi en plastique blanc. On y retrouve le réceptacle à piles et les augets servants à la mesure. Comment ça marche, vous demandez vous ? C’est très simple. Imaginez une balançoire à bascule avec de petit réceptacles à chaque extrémité. L’eau va venir remplir le premier auget et, avec le poids, va le faire chavirer et se vider. C’est le second qui va se remplir et se vider et ainsi de suite. Chaque basculement va venir activer un aimant qui va permettre de comptabiliser le nombre de vidanges et, grâce au volume de l’auge et la surface du réceptacle (?R² vous vous rappelez ?) va calculer la hauteur de pluie (sachant de 1 mm équivaut à 1 litre par m²). Des trous d’évacuation se trouve de chaque côté de la bascule.

Pour le mettre en place, il y a plusieurs possibilités :

    • Acheter un support, vendu séparément, et venir l’y visser grâce au système sur le fond du socle de mesure. A partir de là, vous pourrez, en fonction du support choisi, l’accrocher en hauteur ou le planter dans l’endroit souhaité,
  • Visser le socle sur un promontoire déjà en place.

Dans tous les cas, il est nécessaire de ne pas le mettre trop près des murs ou d’arbres pour ne pas fausser les captations de pluie.

Pluviomètre Netatmo : mise en place

Comme annoncé tout à l’heure, afin d’utiliser le pluviomètre, il est nécessaire que vous ayez la station météo Netatmo. Pour ce faire, dans l’application Netatmo, faites glisser le haut de l’écran pour vous mettre sur la partie pluviomètre (symbole de la goutte) et faite « installer ».

Puis laissez appuyer votre doigt sur le haut du module principal jusqu’à ce qu’il clignote en bleu. Il va ensuite redémarrer, vous permettant d’ajouter un module. Il est en profitera aussi pour faire une mise à jour si nécessaire.

Ensuite, activez le Bluetooth de votre téléphone, connectez-vous au même réseau que celui auquel votre station est connectée et enlevez la languette de protection des piles AAA (fournies). Puis suivez les instructions à l’écran. Mettez le pluviomètre à proximité de votre station pour les faire interagir. Ils communiquent par onde radio, votre WI-FI ne sera donc pas saturé. La distance max donnée est de 100 m sans obstacle. Ce dont il est possible de douter si la qualité de la connexion est la même que celle du module de température extérieur.

Pluviomètre Netatmo : essai #1

Mettez ensuite votre pluviomètre en place. Et c’est là que les choses se gâtent un peu. Tout d’abord, il y a pas mal de retours clients concernant des problèmes de module ne fonctionnant plus après quelques semaines, de corrosion des piles ou autre. Pour éviter cela, serrez à fond les deux vis du compartiment de piles, avec un tournevis pour plus de sureté. Le second problème qui remonte est que certaines personnes voient le niveau des précipitations rester obstinément à 0 mm malgré la pluie. Et là, comme vous pouvez le voir sur la photo, c’est la fabrication même du produit qui pose problème. Tout d’abord, si vous ne vissez pas suffisamment le bloc de piles, la balancelle viendra se bloquer sous la partie amovible à cause d’un jeu latéral important… Et elle ne pourra plus avoir son rôle de balancelle. Autre problème, toujours à cause de ce jeu, même si le bloc batteries est bien vissée, les augets peuvent avoir tendance à venir se coller à la partie latérale et être entravé dans leur balancement dans une certaine mesure (surtout si on ajoute un mauvais ébarbage comme c’était le cas sur le produit testé).

La mise en place est aussi très importante car il doit bien être à l’horizontal pour ne pas entraver le fonctionnement des auges. Munissez-vous d’un niveau à bulle. Plusieurs tests de précision des données, lors desquels les résultats étaient aberrants, ont permis de constater que d’autres problèmes apparaissaient dès la mise en place du capotage. Une écoute attentive lors de la vidange d’eau dans les auges montrait qu’elles restaient bloquées. Finalement, c’est le capuchon servant de drain qui, mis en place normalement, venait frotter sur les auges et les bloquait. Il a donc fallu le retirer sur la moitié de la hauteur. Ces types de problèmes semblent assez récurrents (précision, fonctionnement, pannes…) et on ne peut que déplorer ce qui saute assez vite aux yeux : finition aléatoire, plastique de qualité moyenne (lire en partie la suite), construction globalement décevante et de gros doute pour la tenue dans le temps… en tout cas pour le prix de vente actuel.

Suite à ces déboires de mise en place, nous commençons à suspecter un produit défectueux. Soit, continuons et voyons si c’est le cas.

Niveau utilisation, ce pluviomètre est donné pour une plage de mesure de 0,2 à 150 mm/h. C’est-à-dire à partir de la plus petite dose permettant de faire basculer les augets et avoir une mesure fiable. La fidélité de la mesure (que Netatmo appelle par défaut précision) est quant à elle de 1 mm/h, ce qui est énorme car 5 fois la mesure minimale horaire… Pour information, la fidélité de la mesure d’une balance à transaction commerciale est de 1% du plus petit poids pesés, là nous sommes à 500%. Si vous avez une pluviométrie annoncée de 0,5 mm/h, il a pu tomber 1,5 mm ou 0,2 mm/h. Cela peut s’expliquer, à notre sens, par le fait qu’il reste beaucoup de gouttes d’eau dans le réceptacle, qui accrochent à la paroi et ne peuvent donc pas être comptabilisées (voir la photo ci-dessous prise presque 4 heures après la dernière pluie). En effet, le revêtement ne semble pas de la même qualité que les pluviomètres non connectés au même prix chez qui il est plus hydrophobe. Cependant, une erreur de 1mm/h correspond à 12.3 ml d’eau, ce qui est plus que les gouttes restantes, même en nombre important. Peut-être faut-il s’intéresser à la forme du pluviomètre. En effet, la forme d’un pluviomètre de bonne qualité est beaucoup plus profonde pour éviter les rejaillissements plus ou moins important, sur une heure, à hauteur de 12 ml. Même probable.

Pluviomètre Netatmo – © Netatmo

Une fois le premier pluviomètre enfin rendu opérationnel, nous avons fait plusieurs tests afin de valider la répétabilité de mesures. Pour ce faire, nous avons versé en goute à goute 53 ml en 4 fois (12, 15, 13 et 13 ml). Le cumul est de 2 mm/h mais avec une disparité : 0,3, 0,6, 0,6 et 0,5 mm/H. Et là, ce n’est pas logique… les valeurs annoncées sont assez variable les unes par rapports aux autres. Il y a une forte variabilité. Nous avons contacté le SAV Netatmo, qui nous a demandé de faire un autre test avec 53 ml versés en un seul essai. Ce dernier a donné 2,1 mm/h, ce qui reste cohérent avec les précédentes mesures mais toujours en décalage avec la théorie…Netatmo nous a confirmé que le produit était défectueux et nous a renvoyé vers le revendeur pour un remplacement. Cependant, en 7 jours d’échange, il y a eu seulement 4 mails de la part de Netatmo en tout, l’un demandant de donner accès à l’application, l’autre de faire un test et le dernier demandant de changer le produit. Réponse à notre dernière question demandant au fabriquant les valeurs types à trouver pour faire nous-même la calibration mais la valeur reçue confirme notre calcul. Il a donc fallu une semaine (à cause d’un jour férié) afin de diagnostiquer un problème de matériel. Ce qui est relativement long car Netatmo se limite, semble-t-il à un seul message par jour. Aucun retour sur les finitions perfectibles… Peut mieux faire d’une manière générale…

Pluviomètre Netatmo : essai #2

Notre pluviomètre de remplacement réceptionné, nous nous sommes attelés à le tester à nouveau, après l’avoir observé en détail. Tout d’abord, ce nouveau module ne présente pas le même problème d’augets venant frotter sur le capotage du bloc à piles. Cependant, il n’est pas exempt de défaut : en regardant les photos, vous pouvez voir des barbes de plastique un peu partout (sous les augets et sur l’arrête de séparation). Les finitions très moyennes sont donc inhérentes au produit, mais dans ce cas, aucune conséquence sur le fonctionnement. D’ailleurs, il n’a pas été nécessaire de retirer à moitié le drain pour faire fonctionner les augets.

Afin de faire un test pour connaitre la précision de votre nouveau pluviomètre, nous avons changé de façon de faire car les données arrivant après plusieurs minutes et non en temps réel (par exemple, les données d’un test fait à 12h40 ont été totalement transférées vers 13h15 et donc prises en compte sur le test suivant, fait vers 13h10) … Nous avons donc versé en goutte à goutte environ 95 ml d’eau et lu le cumul au final. Il était de 7,4 mm. Est-ce cohérent ou non ? Attentions, allergiques aux maths, écartez-vous !

L’aire du réceptacle est de 0,0123m² dans notre cas et 1 mm correspond à 1000 ml sur 1 m², donc 12,3 ml versés équivalent à 1 mm. Nous avons eu 7,4 mm soit 12,8 ml pour 1 mm. Netatmo nous a confirmé par retour de mail que pour 50 ml, nous devrions avoir 4 mm, soit 12,5 ml par milimètre. Si nous considérons la fidélité de la mesure annoncée de 1 mm/h, nous sommes très bien même si en tout état de cause, cette erreur, dans le cas de goutte à goutte n’a pas lieu d’être.

Autre bonne surprise, la surface du pluviomètre semble plus déperlante que celle du premier. Les gouttes ne s’étalaient pas et roulaient plus facilement dans le drain. Il semble donc clair que notre premier module testé étaient réellement défectueux, le second étant bien plus fiable et dans une certaine mesure mieux fini que le premier.

Autre point négatif à mettre en avant, Netatmo a choisi du noir pour le corps du pluviomètre, couleur qui attire la chaleur. On ne peut que se demander ce que donneront les mesures une fois le système de clapet surchauffé… D’ailleurs, il ne peut être utilisé que jusqu’à 50°C. Dans le sud, avec des températures dans les 40°C au soleil en été, vu sa couleur, on peut y être assez vite. Si vous êtes également dans une zone où il pleut souvent très fort en un court laps de temps, sachez que si le remplissage est trop rapide, une bonne partie de la pluie ne sera pas prise en compte car les augets déborderont avant de se vider (et que la forme du cône fait qu’il y aura du rejaillissement).

Les données recueillies sont transférées sur votre application mobile et vous permettent d’avoir le cumul de précipitations sur la journée, sur une heure, et des graphiques de comparaison. Tout cela est assez claire et utile mais une valeur des chutes d’eau en temps réel ou sur un laps plus court qu’une heure serait bienvenue. En effet, il n’est pas possible d’avoir une estimation à un instant t des précipitations, ça sera toujours un cumul. Il vous faudra attendre une heure pour avoir les ondées précises, le temps qu’elles se cumulent. D’ailleurs, si vous essayez de verser de l’eau dans le pluviomètre, vous n’aurez pas de suite la valeur versée. Il vous faudra attendre 5, 10 ou 20 min que les données soient transférées (parfois plus). Si vous cherchez un appareil pour avoir une valeur des précipitations après coup, savoir si vous devez ou non arroser, ou pour infos, il est fait pour vous. Si vous êtes un professionnel, si vous avez besoin de connaitre le volume à un instant t pour éviter le ravinage ou autre, partez sur autre chose.

Abordons maintenant l’interaction avec Alexa… Et voilà, c’est fait. Hein ? sérieux ? Non, on en rajoute un peu, mais demandez à Alexa d’ouvrir Netatmo et ensuite demandez « pluie » : Alexa vous donnera le cumul horaire (quand elle ne vous sort pas une phrase totalement incompréhensible si vous avez 0 mm/h). Et c’est tout. Ne vous attendez pas non plus à une Skill multimodale, avec des données visuelles, il n’y en a pas. Intérêt plus que limité donc, voire inexistant.

En revanche, avec l’application et plus spécifiquement le site Web, là, nous sommes sur des choses sérieuses : graphiques mis à jour en temps réel, comparaisons, données diverses et variées. Vous trouverez sur l’application le volume tombé sur l’heure et le cumul sur la journée, ainsi qu’une comparaison avec le volume de précipitation théorique. Ce dernier est donné par l’application en fonction de fournisseurs tiers. Elle est donnée sur la journée et peut donc être différente de ce que vous donne votre pluviomètre pour plusieurs raisons :

    • L’estimation est sur la journée et d’autres ondées sont peut-être attendues,
    • Une estimation est une pluviométrie théorique pour un lieu et il y a de forte disparité à quelques centaines de mètres près, sans parler du fait que cela reste une estimation,
    • La force de la pluie peut aussi jouer sur le volume affiché,

Pluviomètre pour Station Météo Netatmo

Voir le produit

En conclusion, vous nous trouverez peut-être un peu durs avec ce pluviomètre Netatmo. Rassurez-vous, ce n’est pas un mauvais produit, à part le premier testé. Mais au final, il est fidèle en termes de données, assez design et le fait d’être connecté est un réel plus même si ça n’apporte pas grand-chose si on raisonne simplement avec Alexa…

Seulement, nous gardons à l’esprit son prix. Et franchement, nous avons quand même l’impression de payer la marque et le fait que ce soit le seul « compatible » Alexa sur le marché. Car soyons honnêtes, les finitions sont assez moyennes, on peut se poser la question de sa tenue dans le temps et il ne reprend pas les basiques des pluviomètres performants (cône profond, couleur blanche…).

Nous n’avons pas eu de chance de tomber sur un premier appareil défaillant mais Netatmo a joué son rôle de SAV en l’expertisant, mais sans plus. Le second appareil nous a réconcilié avec ses performances.

Cependant, hormis les problèmes visuels du premier et les accroches empêchant sont bon fonctionnement, choses qu’il est possible de gérer seul, est-ce qu’un acheteur lambda se serait rendu compte de valeur incorrecte ? Il serait bien que Netatmo mette à disposition un protocole de calibration de son pluviomètre.

L’achat de ce pluviomètre peut être intéressant si vous recherchez simplement des données informatives et la constitution d’un historique. Si vous êtes féru de météorologie, que vous souhaitez avoir des données précises et en continue, il n’est pas fait pour vous. Pour presque 70€, nous sommes en droit de nous attendre à un produit haut de gamme, ce qui ne semble pas totalement le cas.

Pluviomètre pour station météo Netatmo

68.00€
7

Installation

9.0/10

Design

7.0/10

Fonctionnalité

7.0/10

Application

5.0/10

Qualité/Prix

7.0/10

Les plus

  • Installation très simple et rapide (5 minutes) sur l’application
  • Design
  • Mesures répétables

Les moins

  • Finitions très moyennes
  • Sa constitution n’est pas en accord avec ce qui est attendu pour un pluviomètre de qualité
  • Skill Alexa médiocre
  • Prix trop élevé pour la qualité finale
  • Pas de support fourni
Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer