Test Meross MSL100 : une ampoule connectée E27 à la mode Steampunk

Alors que nous cherchions un produit pas cher et qui ravirait les foules, une idée lumineuse nous est venue en regardant Astroboy : et pourquoi pas une ampoule connectée vintage ? Comment le top des ampoules actuelles peut-il être vintage ? Avec un peu de relooking, tout simplement.
Laissez nous vous présenter la Meross MSL100, une ampoule E27 à « filaments » de 6 W, blanc chaud de 2700K, 810 lm. Elle fonctionne avec l’application maison éponyme ainsi qu’avec Amazon Alexa, Google Assistant et IFTTT. Vendue par lot de quatre à 44.99€, soit environ 11€/pièce, elles sont dans les moins chères du marché. Mais qu’avons-nous pour ce prix-là ?

MEROSS MSL100 : une ampoule connectée type Edison LED

Unboxing

Meross est une marque californienne faisant fabriquer ses produits en Chine sous la supervision de MRTECH USA. Elle a été créée en 2016 par des anciens de Microsoft, Cisco, Media Teck et TP-Link, et s’est vite spécialisée dans les produits connectés Wi-Fi accessibles, mais de bonne qualité. Cependant, peu d’innovation de leur côté, le but étant plutôt de faire du qualitatif à un prix acceptable.

Comme la plupart des marques misant sur le rapport qualité-prix, pas de packaging foufou ni de visuel digne d’un Manet (ou Banksy pour les plus jeunes). On reste sur du sobre et du pratique. Vos deux ampoules E27 sont bien calées via des bandes mousses en dessous et au-dessus, dans un carton blanc avec un croquis de l’ampoule et les caractéristiques à mettre en avant : le fonctionnement avec Amazon Alexa, Google Assistant et IFTTT, dimmable… Les autres caractéristiques intrinsèques sont aussi explicitées sur la face arrière. En plus des ampoules, il y a une notice en anglais et en allemand vous expliquant la marche à suivre. Mais pour ceux qui n’aiment ni Shakespeare ni Goethe, nous sommes là !

Mais regardons donc notre Meross MSL100 (MSL comme Meross Smart Light). La marque a pris le parti de faire une ampoule totalement rétro avec le système de culot en aluminium cuivré. C’est joli, c’est esthétique, ça fait beau. Les quatre filaments sont parallèles entre eux et sont identiques à la quasi-totalité de ceux du marché : oranges, avec de petites puces LED collées dessus, à la méthode COG (Cheap On Glass).

Au niveau matériaux, nous avons un bulbe en verre transparent de taille importante afin d’imiter les ampoules d’antan. Le ballast et le culot sont en métal cuivré. Aucun problème de finition observé sur les deux ampoules testées : elles sont vraiment bien construites, d’un superbe design et d’un néo rétro superbement appréciable. Les détails valent le coup d’œil : tout le système électronique est enchâssé dans un culot de verre, permettant de réduite la masse du produit à 42 grammes.

Tour d’horizon des caractéristiques :

Forme du bulbe A19 standardisée (6cm de diamètre sur 12 cm de hauteur),
Culot Edison 27 ou E27
Classe A++ (6 kWh/1000 h),
25000 h de fonctionnement (plutôt très bien par rapport aux concurrentes à 15000 h), soit presque 28 ans si elle est allumée 3 heures par jour… mais sans nombre de cycles d’allumage supportés par l’ampoule, cela n’a que peu d’intérêt
810 lm,
2700K, soit blanc chaud, tirant un peu vers le jaune,
– Elle fonctionne en Wi-Fi en 2,4 GHz, IEEE 802.11 b/g/n,
220-240V et 50/60 Hz,
– Puce Mediatek pour éviter les déconnexions intempestives du Wi-Fi.

Elle est, avec ces caractéristiques techniques, dans le haut du panier. Seul le fait qu’elle est d’un unique blanc peut être mis au niveau des points faibles, mais c’est le cas de presque toutes les ampoules LED à filaments à l’heure actuelle. Cependant, le choix des 2700K fait qu’elle va plutôt être destiné à une lampe décorative, une lumière d’ambiance, feutrée, ou encore une chambre car même avec ses 810 lm, elle ne va pas être adaptée à un éclairage principal d’une pièce de vie où on attend plutôt une lumière plus blanche.

Meross MSL100 : fonctionnement de l’ampoule avec son application maison

Pour utiliser les produits de la marque, Meross a décidé de développer sa propre application. Elle est simple d’utilisation et reprend l’ensemble des fonctionnalités des applications : scènes et routines sont présentes, etc.

Pour installer l‘ampoule, c’est très simple et il y a deux cas de figure :

  • Premier branchement, elle va se mettre tout de suite à clignoter 3 fois et redevenir fixe afin de montrer qu’elle est prête pour la suite,
  • Si vous avez besoin de la réinstaller, allumez et éteignez 3 ou 4 fois pour arriver au même résultat.

Lors du processus d’installation, l’ampoule va aussi clignoter lentement par deux fois pour vous confirmer que l’installation est complète. Bref, quand l’ampoule clignote 3 fois, tenez vous prêt à cliquer sur le « + » en haut à droite dans l’application. Sélectionnez bien le dessin « ampoule » et c’est parti. Il vous faut avant tout un compte Meross valide, bien sûr.

Suivez ensuite la procédure qui va consister à faire reconnaitre l’ampoule, lui donner un nom et ensuite la connecter au Wi-Fi. Oui, c’est l’inverse des autres, mais c’est comme ça.

L’application est assez bien faite car pour régler l’intensité, faites juste glisser votre doigt en bas ou en haut du dessin de l’ampoule. C’est plutôt sympa et la zone est assez fun. Ça fonctionne bien et est assez réactif.

Bien entendu, vous pouvez venir créer des scénarios ou encore des planifications afin de vous faciliter la vie de tous les jours (allumer la lumière à 2h du matin dans la chambre de votre ado qui vous parle mal par exemple).

Fonctionnement avec Amazon Alexa

Afin de faire remonter l’ampoule dans l’application Alexa, il vous faut activer la Skill Meross depuis l’application Alexa. Il va falloir vous y logger en y entrant vos identifiants MEROSS. Si vous avez activé la Skill, dès que la prise sera reconnue, elle va remonter dans Alexa. Sinon, faites « rechercher les nouveaux appareils ».

Dans l’application Alexa, vous pouvez allumer ou éteindre la lampe en appuyant sur le bouton virtuel et faire varier l’intensité lumineuse en jouant avec le curseur en dessous. Libre à vous également de venir l’insérer dans des routines de réveille ou autres.

Pour s’en servir à la voix, demander juste « Alexa, allume X » ou « Alexa, allume X à 30% » ou encore « Alexa, éteins X ». Vous aurez compris que « X » n’est pas le vrai nom de notre ampoule mais juste un code international pour dire que vous le remplacez par le mot que vous voulez (lampe, ampoule, Janine…). Non pas que le « X » n’est pas intéressant en tant que tel. D’ailleurs savez-vous qu’il vient d’une lettre phénicienne qui a donné le ? grecque et ensuite le X latin. Mais il vient avant cela d’un hiéroglyphe représentant une colonne, qui a donné naissance à notre lettre phénicienne de base. Donc, non, on n’utilise pas « X » par hasard ici, quand on sait d’où il vient.

Fonctionnement avec Google Assistant

Dans un premier temps, activez bien MEROSS dans « fonctionne avec Google » et laissez Google Assistant découvrir vos appareils. Ce n’est pas plus compliqué. Bien sûr, vous pourrez être là encore amené à rentrer vos codes d’accès. La finalité est la même qu’avec Alexa : vous pouvez vous en servir à la voix et directement depuis l’application Google Home via le bouton virtuelle et la règle d’intensité. On ne peut plus simple.

 

Si vous souhaitez voir ce que ça donne dans la vraie vie, attendez notre test vidéo (abonnez-vous à notre chaine pour ne pas le louper). Concernant l’intensité lumineuse, c’est une histoire de goût. Nous ne sommes pas exceptionnellement férus de blanc chaud car ça fait grandement baisser la luminosité perçue… La vidéo ne rend pas justice aux différents niveaux d’intensités qui sont en réalité très marquées. Il n’y a aucun papillonnement de l’ampoule quand elle est filmée, preuve de la qualité du produit… Elle est aussi très réactive (instantanée via l’application). Mais à privilégier pour des luminaires où l’ampoule est visible car finalement, c’est elle qui sera mise en avant, vu son design.

En conclusion, l’ampoule vintage Meross MSL100 est un très bon produit. Elle est magnifique avec son style Steampunk, néo-rétro, tout de cuivre et de verre vétue. Ses 810 lumens sont à mettre en avant car pas aussi courant que cela sur ce type d’ampoule. Cependant son point faible reste le fait que la chaleur de blanc ne peut pas être modifiée et que le blanc chaud est un choix qui peut porter à débats. L’application est aussi très bien car relativement stable, tout comme l’ampoule dans le temps. Pour le prix, c’est l‘une des meilleurs ampoule LED filaments que nous avons testé qui sait se démarquer de la concurrence par son prix et son application. Mais d’autre, à 2,5 € de plus par ampoules permettre un suivi de conso, comme la TP-Link…

Meross MSL100 : ampoule connectée vintage type Edison à filaments

44.99€ (lot de quatre)
8.4

Installation

9.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalité

7.0/10

Application

9.0/10

Qualité / Prix

8.0/10

Les plus

  • Superbe design
  • Très bon rendu
  • Bonne stabilité
  • Prix (environ 11€/pièce en lot)

Les moins

  • Un seul blanc chaud à 2700K
  • Pas de suivi de consommation électrique
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !