Test du Midea M6 : un robot laveur d’entrée de gamme entre concessions et bons points

Notre avis sur le robot 2 en 1 Midea

Midea M6 - robot aspirateur 2 en 1

Aspirateur Robot Laveur: Midea M6 Robot Aspirateur & Serpillière Poil Animaux Robot Laveur De Sol Connecté Autonome Aspi Robot Aspirateur avec Forte Aspiration pour Les Poils d'animaux Et Les Tapis

Prix au : 9 décembre 2022 4 h 42 min

Il existe de plus en plus d’aspirateurs robot et il est assez simple de constater que les prix des nouveautés deviennent de moins en moins accessibles, chacun voulant mettre sur le marché le nec plus ultra (du latin « rien au-delà »). Oui, mais tout le monde ne peut pas se le permettre.

Nous testons donc pour vous l’aspirateur robot laveur Midea M6, un aspirateur d’entrée de gamme qui, même aux prix de concessions, présente des qualités certaines… Toujours à mettre en relation avec le prix, bien entendu. Pour 289€, il aspire et / ou lave, a une puissance de 2000 Pa, gère le multicarte et fonctionne avec les assistants vocaux. Intéressant pour les budgets serrés ?

Midea M6 : une bonne entrée en la matière

Unboxing

Midea (prononcez Maïdi) est peu connu du grand public, mais c’est l’un des leaders mondiaux de l’électroménager. Fondée en 1968 en Chine, l’entreprise fabriquait des capsules de bouteilles, puis du petit électroménager comme des ventilateurs et des climatiseurs, des réfrigérateurs, fours… Et au fil du temps, elle est maintenant présente dans plus de 200 pays, compte 150000 employés et plus de 10 marques. Elle reste le leadeur dans le marché de la climatisation.

Le Midea M6 est livré dans un carton relativement épais, bleu glacé avec un visuel du robot et quelques informations relatives au produit même si les plus intéressantes ne sont pas vraiment mise en avant. Solide, il fait 388 x 138 x 437 mm pour 4,6 kg. Tout y est recyclable pour être en accord avec la nouvelle réglementation : cartons, papier et plastique réutilisable…

Au niveau design, le M6 sort un peu de l’ordinaire avec sa forme de pavé ou de carré arrondi de 34 cm de côté et 9,7 cm de hauteur, pour un poids de 3,3 Kg. Sa couleur blanche fait qu’il ne se salira pas trop vite. La qualité des finitions et des matériaux est assez bonne avec de l’ABS pour la plupart des constituants et du PC pour les protections des capteurs IR. Mais l’innovation s’arrêtera là. En effet, pas de système de caméra ou de double flux laser pour la localisation. Là, nous avons un bon vieux Lidar LDS sur le dessus et des capteurs infra-rouge sur le pourtour avant.

En plus de son LDS et ses capteurs anticollision à l’avant, le Midea M6 possède également un autre capteur IR sur le côté droit, dans le sens de la marche, pour que le robot puisse suivre les murs sans venir s’y frotter. Il y a également un système physique sur la moitié avant, via un « bumper » équipé en plus d’une bande de protection. Il a donc une conception relativement standard.

On retrouve un double bouton sur le dessus :

  • La partie « maison » va servir à :
    • Faire entrer le robot en mode appairage en appuyant dessus quelques secondes,
    • Faire retourner le robot à la base quand il nettoie
  • La partie « Power » va permettre :
    • D’allumer ou d’éteindre le robot en appuyant 3 seconds dessus,
    • De lancer un nettoyage global ou mettre en pause avec un appui bref.

Le dessus réserve quelques bonnes surprises… Et du déjà-vu. Au niveau des bonnes surprises, nous avons deux brossettes latérales. Cela permet, dans une certaine mesure, de mieux récupérer les salissures du sol en évitant de les projeter dans tous les sens (la brossette opposée pouvant récupérer une partie des particules qui sont éjectées). Le système de serpillère est aussi très pratique.

La serpillère en tant que telle est très basique, mais le support est assez large pour une bonne surface de nettoyage. Là où cela devient intéressant, c’est qu’il y a deux tétons sur le dessus de la plaque qui va plaquer la lingette vers le sol. Cela va permettre plus de friction au sol et donc de l’action mécanique pour un meilleur lavage du sol.

Le reste est plus basique et c’est en particulier le cas de la brosse principale de 17 cm en pilou-pilou, nom scientifique pour dire qu’elle est faite de poils souples pour ramasser la poussière et de poils plus durs pour nettoyer plus efficacement le sol en le « grattant ». Pas de traitement spécifique ou de technologie particulière pour éviter que les poils ne s’enroulent autour. Même si on n’en trouve presque plus, la marque a décidé de ne pas mettre de brosse en caoutchouc qui arrive à se casser avec le temps. Mais force est de constater que les brosses en poils s’écrasent au fur et à mesure des utilisations pour finalement ne plus vraiment nettoyer et devenir un nid à poussière. C’est pour cela qu’elle est à changer toutes les 100 heures, comme les brossettes. A noter que le système pour extraire la brosse est assez décevant et ne présage pas sa durée dans le temps. En effet, il est nécessaire de tordre la barre en plastique souple de la grille de protection, là où d’autres mettent un système de clips.

Bien entendu, vous avez une roulette 360°, des capteurs de chutes sur la moitié avant et deux roues montées sur un système d’amortissement lui permettant de gérer des dénivelés de 2 cm au maximum. Avec le gyroscope, les capteurs de suspension et autres, ce sont plus de 30 capteurs qui équipent le robot.

Sur l’arrière du Midea M6 vient se glisser le bac hybride poussière / eau. Il est relativement volumineux car il va pouvoir contenir 600 ml de poussière (assez pour ne le vider qu’une fois par semaine selon Midea) et 250 ml d’eau. Le bac peut s’ouvrir complètement pour une vidange de la poussière sans problème. Pour l’eau, impossible de le vider entièrement vu la conception… Il est équipé d’un préfiltre en nylon et d’un filtre HEPA. Vous aurez un filtre d’avance. A changer toutes les 100h, mais vous pouvez aussi le souffler régulièrement. Le bac se lave à l’eau claire. La grandeur du système est un atout indéniable.

Le Midea M6 est équipé d’une batterie de 3400 mAh lui offrant une autonomie de 90 à 120 min (moyenne annoncée de 110 min) et de nettoyer jusqu’à 200 m² (espace ouvert). Le temps de charge est de 3 à 4 heures, ce qui est assez court mais s’explique par la capacité assez faible de la batterie. Pour charger l’ensemble, il y a une station de charge basique et un câble d’alimentation coudé.

Hormis un filtre HEPA de plus, il n’y a pas d’accessoires supplémentaires… Nous sommes donc sur un aspirateur qui a un design sortant un peu de l’ordinaire, mais restant finalement au même niveau que la concurrence.

Spécifications

  • Marque : Midea
  • Modèle : M6
  • Batterie : Lithium-Ion de 3400 mAh, ce qui est assez moyen.
  • Aspiration : 2000 Pa max, moyenne basse du secteur.
  • Dimension : 34 cm de côté et hauteur de 9,7 cm
  • Poids : 3,3 kg
  • Autonomie : 90 à 120 minutes en puissance mini avec une moyenne de 110 min.
  • Surface pouvant être nettoyée en une charge : 200 m²
  • Temps de charge : 3 à 4 heures
  • Débit d’eau variable : oui, 4 débits (aucun, faible, moyen et fort)
  • Puissance variable : oui, 3 niveaux (éco, standard et fort)
  • Puissance adaptative : oui, auto-boost tapis
  • Application : MSmartHome
  • Multicarte : oui, jusqu’à 3
  • Station de charge : type dock contact
  • Accessoires : filtres HEPA, brosses principale et 2 brossettes latérale.
  • Bac à poussière : 600 ml
  • Réservoir d’eau : 250 ml
  • Connectivité : Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz
  • Fonctionnement à la voix : oui, avec Alexa et Google Alexa.

Les caractéristiques du Midea M6 sont donc relativement basiques et dans la moyenne du secteur. Il est en deçà de ce qui se fait sur certains aspects comme la puissance relativement faible (2000 Pa seulement, mais c’était le top il y a 3 ou 4 ans !), l’autonomie basique mais semble prometteur sur d’autres comme le multicarte, la fonction lavage ou le fonctionnement à la voix.

Midea M6 : installation et utilisation

Si vous utilisez le manuel d’instructions fourni avec le robot, jetez-le. En effet, les informations relatives aux skill à utiliser y sont totalement fausses. Il vous est nécessaire d’installer l’application MSmartHome (anciennement MSmartLife, mentionnée dans les documents à certains endroits). Après avoir créé un compte, faites entrer le M6 en mode appairage en appuyant 3 secondes sur le bouton Home. Le Robot apparaitra automatiquement dans l’application. Cliquez dessus pour lancer le processus. Si ce n’est pas le cas, allez sur le « + » en haut à droite. Il vous faudra entrer vos identifiants Wi-Fi et ensuite venir vous connecter au réseau créé par le robot aspirateur. Laissez ensuite faire l’application. Vous pourrez pour finir nommer votre appareil. Une mise à jour sera nécessaire et elle se lancera seule.

Vous avez à partir de là accès à une application très simple et fonctionnelle. Afin d’avoir accès à une carte, il vous sera nécessaire de faire faire un premier nettoyage à votre Midea M6 qui viendra cartographier votre espace. A noter que l’application est relativement lente à se lancer et que si vous avez le malheur de faire un retour arrière avec le système de votre téléphone, vous reviendrez à la page d’accueil de l’application et devrez repasser par ce chargement sans fin.

Au niveau des paramètres, il y a l’essentiel :

  • Commande manuelle : une télécommande virtuelle. Si quelqu’un peut nous expliquer l’intérêt…
  • Nettoyage planifié : assez bien fait, vous pourrez déterminer une heure de début de nettoyage, les jours, le débit d’eau et la puissance d’aspiration ainsi que les pièces où le robot passera. Cela permettra de contourner le fait qu’il n’est pas possible de définir un type de nettoyage par zone. Mais la limite reste la notion de « pièce » comme on le verra.
  • Paramètres vocaux : changement de la langue qui est en anglais par défaut.
  • Mode NPD : définition d’horaires où le M6 ne passera pas et ne reprendra pas le nettoyage s’il n’a pas fini son cycle.
  • Journaux de nettoyage : regardez quand le robot est passé, combien de temps et ce qui a été nettoyé.

Une fois que le robot a fait son premier passage, il vous fournira une carte avec des zones qu’il aura lui-même créé. Vous les reconnaitrez par le code couleur changeant d’une zone à l’autre. Le seul hic (qui vient de « hic jacet lepus » en latin, qui veut dire « il y a un lièvre », en gros), c’est que vous ne pourrez pas modifier la carte… En tout cas pas pour l’instant. Donc, si la carte est cohérente, c’est parfait. Sinon, ben, tant pis pour vous.

 

Depuis la page d’accueil, vous avez une vue sur le cheminement du robot quand il nettoie ou sur son dernier passage quand il a terminé. Mais plusieurs possibilités vous sont offertes :

  • Recharge : soit cela vous informe qu’il est en train de se charger soit, quand il est en action, appuyez dessus et il retourne à la base.
  • Nettoyage en un appui : fonction un peu plus complexe qu’il n’y parait. Elle fonctionne en effet avec les 3 modes du dessus :
    • Maison entière : toutes les pièces seront nettoyées ou lavées,
    • Chambre (mais c’est quoi cette traduction que l’on retrouve dans les applications ?!) : sélectionnez les zones que vous voulez voire nettoyer ou laver
    • Zone : deux possibilités.
      • Spot : un carré de 1,5 m de côté autour du robot sera nettoyé ou lavé. Placez donc le robot à l’endroit souhaité.
      • Zone : là, vous viendrez définir un rectangle où le robot fera son office. Le robot partira de la base et se rendra là où vous l’avez assigné
      • Vous pouvez aussi définir le nombre de passage sur la zone sélectionnée.
  • « Mode de nettoyage », via le bouton à gauche de votre carte (avec deux barres et deux ronds) :
    • Débit d’eau : 4 modes incluant un mode sans eau. Si vous n’avez pas mis de serpillère, vous avez un message d’alerte.
    • Puissance d’aspiration : 3 modes dont le « fort » est à 2000 Pa.
    • Mode tapis : en l’activant, votre M6 passera en puissance max quand il détectera un tapis.
  • « Zone interdite personnalisée », via le bouton avec des gribouillis à gauche. Il y a 3 fonctions :
    • Mur virtuel : tracez une ligne que le robot ne franchira pas,
    • Zone restreinte nettoyage : faites un carré où le robot ne passera pas, ni pour laver ni pour aspirer.
    • Zone restreinte lavage : la même chose mais pour le lavage. Adapté pour les tapis ou les moquettes ou encore les parquets bruts.
  • Album de carte : gestion des cartes. Jusqu’à 3 cartes.

Cette application a donc de beaux atours et atouts pour cette gamme de prix, là où d’autres ne font pas de cartographie. Mais le manque de possibilité de modification des pièces est assez dommage…

Utilisation avec Alexa

Comme annoncé précédemment, trouver la bonne skill n’a pas été chose aisée. En effet, il est stipulé d’installer « Midea Blink »… Qui n’existe pas. On a donc essayé avec Smart Blink… Qui est incapable de trouver le robot. Il faut en réalité utiliser la skill MSmartHome, comme l’application. Les documents du robot sont donc erronés. Installez donc la bonne skill et activez-la avec les identifiants de l’application. Le M6 sera détecté.

Une fois installé, vous pouvez, en tactile, l’activer et le mettre en pause avec le bouton power mais aussi le renvoyer à la base en sélectionnant « ouvert » dans le mode de charge… Mais qu’est-ce que c’est que ces traductions incompréhensibles ?

A la voix, dites « Alexa, demande à Midea (ou Micheline si vous l’avez appelé Micheline) de commencer à nettoyer » et il fera un nettoyage global. Dites « Alexa, demande à Midea (ou Michel, si vous l’avez appelé Michel) d’arrêter » et il se mettra en pause. Mais il ne rentrera pas à sa base. Il est normalement possible de le faire mais malgré tous nos tests de phrases et de noms, rien à faire, il reste sur place. Ce problème est très courant, même dans les aspirateurs à plus de 1000€ comme le Dreame L10s Ultra.

Utilisation avec Google Assistant

Le add-on « My Blink » mentionné dans les documents n’existe pas. Il faut utiliser l’extension « MSmartHome ». Les possibilités sont ni plus ni moins les mêmes qu’avec Alexa.

 

Via la tuile, vous allez l’allumer et le mettre en pause. En appuyant longuement sur la tuile, vous entrez sur l’accueil du M6 où vous pourrez le renvoyer à la base avec le bouton physique. A noter une traduction de bien meilleur niveau que sur l’application Alexa.

Midea M6 : utilisation au quotidien

Le Midea M6 est passé par différents tests afin de vous restituer une synthèse représentative.

Tout d’abord, parlons de l’autonomie. Nous sommes en moyenne à 50 m² par heure, au maximum pour 65% d’utilisation de batterie. Autant dire que les 200 m² avec une charge sont loin, ainsi que les 110 minutes d’utilisation. Dans un environnement habité, avec meubles, obstacles normaux et une utilisation en mode standard, nous sommes sur environ 90 min d’autonomie et à peine 90m² avec une charge (en fonction de nos tests). Les données constructrices sont dignes d’une uchronie.

Au niveau du cheminement, cela se passe à peu près correctement quand il ne reste pas coincé dans un coin sans nous prévenir… Cela nous est arrivé deux fois précisément. Aucune notification nous informant que le Midea M6 est en train de faire un coup de Calgon sans savoir pourquoi, en plein milieu d’un couloir. A noter également le fait qu’il perd la boule pour revenir à la base ou quand il en sort. C’est assez navrant de le voir rouler sur sa base sans la détecter… Digne des premier prix, et pas des meilleurs. La gestion des tapis est conforme avec l’auto-boost, mais il a un peu de mal avec tapis épais. A noter également qu’il a perdu par deux fois ses brossettes latérales…

Au niveau du cheminement, il est assez logique en commençant par les bords et ensuite le milieu de la zone. Son cheminement en S est cependant relativement lâche. Là où des concurrents vont chevaucher les passages, le M6 ne le fait pas. Au final, si des poussières sont éjectées sur le côté lors du passage, le robot ne viendra pas les récupérer car ne repassera pas au même endroit. Dommage. La qualité du nettoyage s’en trouve amoindrit et cela va de paire avec sa puissance d’aspiration de 2000 Pa. Cette dernière n’est clairement pas suffisante pour un nettoyage efficace. Il vous faudra le mettre en puissance maximale pour espérer tout aspirer et même, dans certains cas, repasser 2 fois. En particulier sur des salissures plus grosses que la poussière de base ou des poils / cheveux.

Le nettoyage de zone est également assez déroutant car des zones identiques d’une fois sur l’autre seront différentes en pratique. Le robot aspirateur a aussi la fâcheuse habitude de venir se placer dans la zone avant de commencer son nettoyage et donc, de fait, de potentiellement étaler les salissures qu’il doit nettoyer.

La gestion des obstacles est assez moyenne. Il fonctionne en effet comme certains conducteurs : au bruit. Son Lidar / LDS va en effet l’informer des gros obstacles, mais il foncera avec joie dans les pieds de tables et de chaises les plus fins. En fait, c’est sa façon de faire. Il vient taper dans l’obstacle (doucement, heureusement) et ensuite le contourner, mais toujours en le touchant… Cela explique aussi sa vitesse assez lente.

Attention, il n’est pas mauvais. Il est performant pour un nettoyage quotidien sur un sol à entretenir sans grosse salissure. Son lavage est quant à lui très bon. Sa serpillère vous surprendra par son efficacité.

Nous vous invitons à regarder notre vidéo de tests pour le voir à l’œuvre, et n’oubliez pas de vous abonner !

Mise à jour : 9 décembre 2022 4 h 42 min
En conclusion, le Midea M6 est un aspirateur robot laveur 3-en-1 qui ravira les personnes recherchant un produit accessible, simple à utiliser et adapté aux surfaces petites ou assez ouvertes, peu encombrées. Sa puissance de 2000 Pa est limitante aux poussières simples, poils et cheveux. Si vous essayez d’aspirer des salissures plus importantes, le résultat est loin d’être garanti. Sa brosse en poils manque également de nervosité pour un nettoyage efficace. En revanche, son système de lavage des sols est très bon ! Le fonctionnement à la voix est aussi très simple et réactif.

En revanche, il a parfois des problèmes de localisation, et parfois dès la sortie de la base. L’autonomie est aussi assez restreinte et loin des données annoncées par le fabricant. On passera outre les erreurs de nom des applications, skill et add-on qui sont erronés. Une petite mise à jour s’impose.

Son application est cependant assez intéressante car elle prend en charge le multicarte et la gestion par zone, les limitations de passages… Vous avez en effet une réelle cartographie, assez claire et précise, même s’il n’est pas encore possible de modifier la carte. Espérons que cela viendra prochainement.

Mais il ne faut pas perdre de vue que le Midea M6 est un aspirateur d’entrée de gamme à seulement 289€ hors promotion. A ce prix, il faut toujours faire des concessions et ne pas s’attendre à des résultats dignes d’un moyen de gamme deux fois plus cher. Malgré tout, le rapport qualité-prix est tout à fait correct, même s’il est évidemment encore plus intéressant à 189€ seulement grâce au coupon à cocher sur Amazon.fr. A ce tarif, vous en avez clairement pour votre argent !

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !