Test Arenti IN1 : une caméra d’intérieur passe-partout

Notre avis sur la caméra d'intérieur Arenti IN1

Arenti IN1 caméra intérieur

Arenti IN1 Caméra Surveillance Intérieure avec WiFi 1080P FHD - Compatible avec Alexa et Google 1PC

Prix au : 17 mai 2022 4 h 59 min

Passage obligé des intérieurs connectés, les caméras servent à la fois à la surveillance des biens mais aussi des personnes avec l’audio bidirectionnel. Mais comment s’y retrouver et faire le bon choix. Nous avons donc recherché pour vous une marque connue sur le secteur et permettant de vous équiper à petit prix.

La marque Arenti vous propose pour moins de 29€ une caméra d’intérieur avec audio bidirectionnel, HD, détection de mouvement et de son, vision nocturne… Intéressant ?

Arenti IN1 : un caméra d’intérieur 1080p

Unboxing

Arenti a opté pour un carton qualitatif, de couleur blanche, jaune et orange, en impression glacée. Il reprend le visuel de la caméra sur la face avant ainsi que des caractéristiques de base comme la résolution de 1080p et la compatibilité avec Amazon Alexa et Google Assistant.

L’arrière et les côtés communiquent des informations supplémentaires comme l’audio bidirectionnel, l’angle de vue, la vision nocturne … Elle est également compatible avec les autres solutions de la marque. Elle est pourvue de la marque de reconnaissance CE.

La caméra Arenti IN1 (c’est son petit nom) est livrée, en plus du guide de démarrage en français (plutôt bien fait), avec :

  • Un câble de charge avec un adaptateur secteur, comme les portables car nous sommes sur un câble micro-USB / USB. 5V, 1A.
  • Un sachet de visserie pour accrocher votre appareil sur un mur et des autocollants « Protectede by Arenti Seurity Camera », qui ne serviront probablement à rien.

La caméra en tant que telle est un palet de 6 cm de diamètre et 3 d’épaisseur. Avec le pied, elle fait 11 cm. La forme est assez standard par rapport à ce qu’on trouve. A noter que cette dernière est fixée au pied avec une rotule permettant une rotation de 360° sur les côtés et 120° en vertical.

Sur l’avant, l’objectif se trouve dans un rond central avec, dessous, une LED infra-rouge avec détection jusqu’à 10 m. Il y a également une LED lumineuse donnant le statut de la caméra.

  • Bleu fixe : en ligne
  • Rouge fixe : non connecté
  • Rouge clignotant : mode appairage

Sur l’arrière, vous avez :

  • Un bouton reset (appuyer 5 secondes pour remettre en mode appairage)
  • Un port micro-USB de chargement
  • Un haut-parleur et un micro pour le son bidirectionnel

Sur le côté, vous trouverez un slot pour carte micro-SD de 128 Go. Vous pourrez donc faire du stockage en local mais aussi vous abonnez au Cloud.

Cet abonnement est sujet à différentes options allant de 2,99$ par mois pour 3 jours de stockage en cas de détection jusqu’à 220$ par an pour un enregistrement 24h/24. Les informations sont sécurisées et stockées chez AWS, mais ça reste cher.

Le dessous est pour sa part revêtu d’un revêtement adhérent car bien entendu vous pouvez venir simplement poser la caméra sur un meuble ou la fixer au mur.

Caractéristiques techniques

Voici la fiche technique de la caméra Arenti IN1 :

  • Marque : Arenti
  • Modèle : Arenti IN1 – TPA-67F050100VU01
  • Vidéo : 1080 p HD, 2 MPX, H.264
  • Imagerie : F2.0, distance focale de 3,8 mm, zoom digital
  • Détection de mouvement : Oui
  • Détection audio : Oui
  • Alimentation : secteur, 5V, 1A mais se branche sur du 220V
  • Vision nocturne : LED infra-rouge avec détection jusqu’à 10 m
  • Audio : Microphone bi directionnel intégré
  • Champs de vision :  115°
  • Spectre de distance focale : Fixe
  • Conditions d’utilisation – température : de -20 à 55°C
  • Wi-Fi : 802.11 b/g/n (2.4Ghz)
  • Ethernet : non
  • Stockage des images et vidéo : sur cloud (payant) ou sur carte micro-SD de 128 Go max,
  • Suivi de mouvement : Non
  • Mode vie privée : Oui
  • La caméra est compatible avec les appareils Echo avec écran

Arenti IN1 : installation et utilisation de la caméra d’intérieur

La marque a créé sa propre application afin d’installer et piloter ses caméras. Il est bien entendu nécessaire de créer un compte.

Attention car la création du compte par numéro de téléphone ne fonctionne pas.

L’appairage est extrêmement simple et rapide. Mettez la Arenti IN1 en fonctionnement en la branchant au secteur et attendez que la LED avant clignote en rouge et qu’il y ait un bip. Dans l’application, appuyez sur le + et venez choisir « caméra » puis sélectionnez la vôtre en fonction du visuel. Entrez ensuite vos identifiant Wi-Fi et placez devant la caméra le QR-Code qui apparait sur l’écran de votre portable. Une fois cela fait, la caméra est automatiquement reconnue et la configuration est finie. Simple, non ? Vous aurez ensuite à entrer un nom pour votre caméra et voilà ! Ce nom remontera dans Alexa.

L’application est assez similaire à ce que l’on trouve pour les autres marques.

Depuis la vue principale, les possibilités vont dépendre de si vous affichez ou non la vidéo en direct.

Si vous êtes sur une vue passive, vous pourrez :

  • Maison : avoir une vue de l’ensemble de vos dispositifs. Si vous appuyez sur la caméra barrée, vous la faite entrer en mode vie privée. Elle ne filme plus. Mais pas de cache physique.
  • Messages : 3 actions possibles :
    • Partager l’historique
    • Affichage des messages d’alarme, c’est-à-dire les détections, qui sont classées par jour et par heure.
    • Affichage des messages systèmes.
  • Scène : vous pourrez créer des scènes pour automatiser l’allumage par exemple. Mais comme cette caméra ne fonctionne que dans son écosystème propre, qui ne propose que des caméras, c’est totalement inutile. Impossible d’allumer si une détection est faite par exemple car aucun autre appareil n’y est relié. Aucun intérêt.
  • Moi : Vous aurez ici la possibilité de partager la caméra, de récupérer les photos et vidéo que vous avez pris avec la caméra et, entre autres, de faire quelques réglages généraux comme l’activation de pop-up, le décodage, lire les vidéos en fenêtre flottante, vider le cache…

 

En mode Lecture (vous cliquez sur Play sur la vidéo), les actions seront différentes. Tout d’abord, le logo maison est remplacé par « Live ». A partir de là, vous pourrez interagir directement en mettant le son (le logo HP), en prenant une capture photo ou vidéo, en mettant en plein écran et également en activant la détection de mouvement (faites glisser sur la droite pour cela). En appuyant sur le micro, au milieu, vous pourrez activer le micro de la caméra et parler. Les joies de l’audio bidirectionnel. En haut à droite, vous pouvez aussi changer la résolution de la caméra : 360, 1080 ou 1080P 2MPX. Pas de 720p, dommage car le 360 est complètement inutile.

  • Histoire (comprendre historique) : 2 vues différentes, soit la carte micro-SD si vous en avez mis une, soit le cloud. Vous avez 3 mois gratuits à l’activation. Jour par jour (il y a un petit calendrier en haut à droite), vous pouvez suivre les enregistrements. Plutôt pas mal.
  • Album : vous aurez ici les photos et vidéo que vous avez enregistré.
  • Réglages :
    • Nom de la caméra : à changer, ou pas…
    • Réglages : vous avez ici la protection de la vie privée, de façon plus poussée que vu un peu avant. Vous aurez la possibilité de désactiver l’objectif de la caméra et définir des horaires d’utilisation. Vous pouvez aussi venir activer le mode vision nocturne.
    • Paramètres d’alerte : c’est l’activation ou non de la détection de mouvement et sonore et le fait de recevoir des alertes.
    • Gestion des enregistrements : vous pouvez choisir de tout enregistrer en permanence ou seulement en cas d’activation. Vous avez également la possibilité de faire des captures pendant 1, 2 ou 3 min.
    • Service de stockage cloud : venez activer ou désactiver votre abonnement au cloud.
    • Amazon Echo et Google Home : une simple explication de la façon de les appairer.
    • Réglages avancés : possibilité d’activer ONVIF. C’est un protocole open source créé par les marques Sony, Axis et Bosch afin de mettre en place une connexion commune (un protocole commun) entre les produits de vidéosurveillance provenant de différents fabricants. La caméra Arenti pourra donc venir s’imbriquer sans problème dans un système de surveillance conséquent déjà en place. Gros point fort.

Le point faible de ce produit est l’abonnement à son service cloud assez cher. Mais l’utilisation en local via une carte micro-SD est un plus. A condition ne de pas se faire voler la caméra, bien entendu. Il y a également peu de paramètres, pas de zone de détection, de détection intelligente pour les humains et non les animaux ou des choses du genre. La traduction de l’application est aussi assez burlesque.

Si vous souhaitez l’associer à Alexa, vous n’avez qu’à activer la Skill avec vos identifiants créés sur l’application Arenti et détecter la IN1 produits. En demandant à Alexa, « affiche X » vous aurez un visuel sur ce qui se passe chez vous. En revanche, le flux vidéo affiché est de piètre qualité (on doit être sur les 360p) et il n’y a pas de possibilité d’activer le micro. Chose que presque toutes les autres caméras font. Cependant, comme sur l’application, vous pouvez zoomer en tapotant l’écran. Vous aurez aussi le loisir, à partir de là, de l’intégrer dans des routines, chose impossible via l’application du fabricant.

Il est aussi possible de se servir de la Arenti IN1 avec Google Assistant. Bien entendu, l’utilisation ne sera passible qu’avec un appareil compatible pourvu d’un écran. Il n’est pas possible de s’en servir via l’application. Mais c’est le même problème avec Alexa.

A l’utilisation, cette caméra est très simple, on ne se perd pas dans les paramètres. La qualité vidéo est relativement bonne et il en est de même pour l’audio. Bien entendu, cela viendra en partie de votre connexion internet. Elle gère bien le contrejour et ne pixellise pas particulièrement.

La vision nocturne est tout simplement excellente, presque mieux qu’en plein jour… Son activation se voit via la LED IR qui s’active. Il n’y en a d’ailleurs qu’une seule.

La détection de mouvement et de son est assez efficace. L’intérêt de cette dernière est de la mettre, par exemple, dans une chambre de bébé pour être alerté en cas de réveil ou encore dans une maison avec un chien pour écouter s’il se déchaine. En cas de détection, une alerte vous est envoyée sur le smartphone avec une photo et en allant dans l’application, vous aurez une vidéo (via le cloud). Plutôt bien et rapide. Vous pouvez bien entendue gérer la sensibilité de la détection.

Cette caméra Arenti IN1 va ravir les personnes recherchant de la simplicité à la fois dans les réglages et dans l’utilisation. Ses caractéristiques sont relativement basiques avec sa prise de vue en 1080p 2MPX, H.264, son zoom, sa vision nocturne, son audio bidirectionnel, son stockage sur carte microSD et sa détection de mouvements et de sons. En revanche, pas de zone restreinte ni de détection intelligente. Vous pouvez également prendre des photos et des vidéos en direct. Vous recevrez évidemment des notifications en cas de détection sur votre Smartphone. La possibilité d’utiliser le protocole Onvif est une très bonne chose et son intégration à Alexa et Google Assistant un plus indéniable. Vous pouvez demander à voir votre caméra sur vos Amazon Echo Show ou Nest Hub, mais pas de possibilité d’utiliser audio bidirectionnel dans ces cas-là. L’abonnement au Cloud est assez onéreux et ses quelques défauts n’en font pas moins un très bon produit pour un prix assez limité.
.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !