[TEST] Neatsvor X600 : de la puissance sur un aspirateur robot !

Les aspirateurs robots, c’est vraiment pratique. Encore faut-il trouver le bon, celui qui sera le plus adapté à votre situation. Vous recherchez un aspirateur pour un usage purement d’aspiration ou pour laver également ? Puissant ou silencieux ? Pas simple hein ? Dans notre recherche perpétuelle de la perle rare, nous sommes tombés sur le Neatsvor X600, le dernier aspirateur de la marque. Vendu environ 330€, il vous promet une puissance énorme de 4000 Pa, un travail en silence, mais aussi une utilisation à la voix. Nous vous sentons intéressé, alors suivez nous !

Neatsvor X600 - Robot aspirateur et laveur compatible Alexa et Google Home

Prix au : 29 juillet 2021 9 h 24 min

Neatsvor X600 : unboxing

Neatsvor, jeune société, vise la conception et la fabrication d’aspirateurs robots de premier plan sur le marché mondial et mise sur l’assurance de la qualité. En intégrant l’ensemble de la chaîne de valeur, Neatsvor fournit à ses clients des produits qualitatifs et à moindre coût. Misant sur la technologie, l'entreprise a obtenu plus de 100 brevets (brevets pratiques, dessins, brevets logiciels, etc) dans le domaine des aspirateurs robots.

Le Neatsvor X600 est livré dans un carton on ne peut plus basique, marron, portant seulement le nom et un dessin du robot. Quelques spécifications sont malgré tout notées sur l’un des côté (durée de fonctionnement, batterie…). Il fait 55 x 39 x 15,5 cm pour pas loin de 4 kg.

En ouvrant, nous voyons que notre aspibot (ASPIrateur roBOT, c’est de nous, on garde) est bien protégé sous une épaisse feuille de mousse de protection.

L’ensemble des éléments est également emballé indépendamment dans des saches en plastiques recyclables. Comme les alvéoles de rangement sont en cellulose recyclées, l’emballage est 100% recyclable.

Une fois tous les accessoires déballés et le robot sorti, nous sommes rassurés sur le fait que l’habit ne fait pas le moine. Le Neatsvor X600 est plutôt sympa, avec des matériaux plutôt qualitatifs et un design commun aux aspirateurs de bonne qualité, à savoir le Lidar sur le dessus (même si ça ne fait pas tout, loin de là).

Il est en plastique sur l’ensemble de sa structure, hormis le dessus qui est fait en verre trempé noir (en général, cela consiste à le chauffer à 600°C et le refroidir très rapidement pour le rendre 5 à 6 fois plus solide qu’un verre normal. Il existe aussi une trempe chimique). Franchement, il est réussi. Le Lidar, ou télémètre laser, est surmonté d’une petite partie en métal noir, irisée et du plus bel effet. Ce dispositif LDS a pour but de permettre une cartographie précise de la pièce où va évoluer le robot. Une cartographie veut dire des possibilités intéressantes d’utilisation (zones restreintes, nettoyage localisé…).

Même si les matériaux sont de qualité, le Neatsvor X600 n’est pas exempt de défauts. En effet, nous avons constaté, au niveau des protections plastiques des capteurs infrarouges, des problèmes de jonctions entre les différents éléments dont certains sont proéminents.

Le pilotage physique de l’aspibot se fait via deux boutons, placé juste devant le Lidar.

Le bouton « prise » va servir à :

  • Faire retourner le robot à la base quand il nettoie
  • Arrêter la charge

Le bouton « Power » va permettre :

  • D’allumer le X600, avec un appui long,
  • De l’éteindre, de la même façon.
  • Lancer un cycle de nettoyage avec un appui bref.
  • Mettre le nettoyage en pause et le reprendre quand il est en fonctionnement
  • Faire sortir le mode veille après 10 min d’inactivité ;
  • Le faire entrer en mode appairage avec 5 secondes de pression, avec l’aide de l’application.

Chaque bouton va aussi avoir un statut spécifique en fonction de la stabilité de sa lumière. Par exemple, quand il est totalement chargé, le bouton Power est allumé, fixe. Il clignote pendant la charge… Le bouton « prise » clignote quand le robot retourne à sa station ou quand il a besoin d’être rechargé.

Le robot en tant que tel fait 33 cm de diamètre, 9,8 cm de hauteur et 3,1 kg environ. Il est dans la moyenne des aspirateurs à Lidar au niveau poids et dimensions.

Le Neatsvor X600 est équipé de trois systèmes de détection de son environnement :

  • Un système physique sur la moitié avant, via des « bumpers » pour amortir les chocs et le faire repartir en arrière. Ces derniers sont en plus équipés d’une bande de protection en caoutchouc.
  • Un système par détection Infra Rouge  : vous voyez également sur l’avant une bande de capteur anticollision Infra Rouge (celle avec de mauvaises finitions), sous un capotage en plastique plus brillant que le reste du robot.
  • Le système LDS ou Lidar. Ce dernier va permettre au robot de cartographier avec précision son environnement et pouvoir choisir le chemin de nettoyage le plus rapide. C’est donc un avantage par rapport à des appareils sans ce type de technologie. D’autant que c’est la version 4.0 de la marque, donc plus aboutie.

Mettons le X600 sur le dos, telle une tortue soule et regardons de plus prêt. Il est équipé de deux pneus montés sur un système d’amortis lui permettant de gérer des dénivelés de 2 cm au maximum. Suffisant pour faire les raccords entre parquet et carrelage par exemple, ou les pas de portes.

Il a également des emplacements pour deux brosses latérales, chacune ayant son code couleur (la brosse blanche sur l’emplacement blanc et la brosse orange sur l’emplacement orange. Facile non ?). Le choix de deux brosses latérales semble intéressant car la brosse principale est assez petite par rapport à certains concurrents (14,5 cm contre 16).

Hormis cela, cette brosse principale est située presque au milieu du robot et s'avère pour le coup relativement standard. Il n’y a pas de grille de protection pour éviter d’aspirer des grosses pièces (mais vu la taille de celle dotant les autres appareils, cette absence n’est pas vraiment un point faible). En revanche, il y a une petite raclette pour bien récupérer la poussière sur le sol. La brosse est constituée de lamelles de plastique souple pour venir racler le sol et décoller les saletés, et de poils souples pour les ramener dans la zone d’aspiration. Pas de traitement spécifique ou de technologie particulière pour éviter que les poils ne s’enroulent autour. Elle est très standard.

Comme tous, ou presque, les robots aspirateurs, le Neatsvor X600 est équipé de capteurs anti-chutes et de capteurs de suspension que vous pouvez voir sur l’avant et les côtés du robot (3 zones). Ainsi, il ne dévalera pas les escaliers et vous préviendra s’il ne touche plus sol (par exemple en s’enroulant dans les rideaux). Sur l’avant, vous aurez les deux plots de contact pour le chargement sur le dock, situés de part et d’autre d’une roulette omnidirectionnelle.

Le bac à poussière est situé à l’arrière du robot. Il n’y a donc pas de capot qui s’ouvre sur ce modèle. C’est un bac de 600 ml, donc tout à fait suffisant pour passer plusieurs fois le robot sans avoir besoin de le vider. Il s’enlève très facilement avec un bouton à tirette.

Ce bac a trois niveaux de filtration. Il y a une toile très fine en plastique qui va faire la première protection.

Vous avez ensuite un préfiltre en mousse noire et un filtre HEPA retenant 99,97 % des particules de plus de 0,3 µm. Il ne vous sera pas nécessaire d’enlever ce filtre pour vider le bac. Ce dernier s’ouvre facilement en deux en appuyant sur un bouton. Très pratique. De la même façon, le filtre et le préfiltre s’enlèves très facilement. Le tout est entièrement lavable à l’eau claire.

Sur le côté du Neatsvor X600, vous pouvez remarquer la présence d’un interrupteur et d’une prise DC. En effet, la marque a choisi de permettre deux types de chargements du robot :

  • En automatique via la station que nous verrons tout à l’heure,
  • En manuel, directement via cette prise. Utile si vous voulez utiliser rapidement le robot sans passer par un zonage.

Neatsvor fourni pas mal d’accessoires :

  • Un chargeur avec un câble de 1,5 m. C’est un chargeur 19 V et 0,6 A avec une fiche DC. Il va venir s’insérer à l’arrière de la station de recharge. C’est une station tout à fait basique avec deux plots de chargement sur la base. Elle fait 16 cm de large sur 8 de haut. Une fois le robot en place, cela fera une excroissance de 4 cm. Attention, il n’y a pas de zone pour enrouler le surplus de câble à l’arrière. Donc ça peut faire un peu négligé.
  • Deux jeux de deux brosses latérales : deux blanches et deux oranges. Elles sont en fibres synthétiques souples qui ne vont avoir pour seul but que de ramener la poussière vers la brosse principale et non de gratter le sol pour déloger les salissures.
  • Un préfiltre et un filtre HEPA d’avance (en plus de celui déjà dans le bac à poussière). Une attention touchante car même si ce n’est pas très cher, il est toujours appréciable d’en avoir d’avance.
  • Un réservoir d’eau de 350 ml. En effet, le X600 fait aussi lavage en plus de l’aspiration. Il est également doté d’un mini bac à poussière de 100 ou 200 ml. Mais il n’y a pas de sorti ni de filtre pour l’air… Cela veut donc dire que le robot n’aspirera pas pendant le lavage, mais va seulement nettoyer.
  •  En plus de la lingette fournie avec le réservoir d’eau, vous en aurez une seconde. Encore une délicate attention.
  • Et pour finir, la marque vous fournit également un outil pour couper les poils enrouler autour de la brosse principale.

La première impression est donc assez bonne, hormis les problèmes de finitions. Pour voir s’il continue sur la bonne voie, regardons les caractéristiques techniques.

Neatsvor X600 : fiche technique

  • Nom de la marque : NEATSVOR
  • Modèle : X600
  • Certification : CB / CE/ROHS
  • Origine : Chine
  • Tension (V) : 14,4
  • Puissance d'aspiration : 4000Pa
  • Bac à poussière : 600 ml
  • Réservoir d’eau : 350 ml
  • Puissance variable : oui, silencieux, normal et max.
  • Débit d’eau variable : Oui. Petit / Normal / Grand
  • Dimensions en mm : 330*330*98
  • Poids : 3,1 kg
  • Fonctions : Aspiration, nettoyage et lavage
  • Nettoyage : Personnalisation de la zone de nettoyage
  • Surface : Environ 120-150 m²
  • Zone de non-nettoyage : Oui, sur l’application
  • Reprise du nettoyage depuis le point d'arrêt du dernier nettoyage : Oui
  • Carte virtuelle : Oui, une.
  • Type de filtre : HEPA
  • Turbo Brush : Oui, via la fonction N-Surface qui va adapter la puissance au type de sol.
  • Navigation : Navigation laser LDS
  • Mise à niveau distante : Oui, OTA
  • Moteur Brushless : Oui
  • Planification du nettoyage : OUI
  • Autonomie : de 90-120 min en fonction de la zone
  • Durée de chargement : Environ 4 heures
  • Batterie: Batterie Lithium 2500MAH
  • Fonctionnement à la voix : oui, avec Alexa et Google Assistant via l’application.
  • Application : WeBack. Mais pourquoi ?!
  • Décibel : 55 dB en mode silencieux via la technologie N-Silence.
  • Station de charge : type dock contact
  • Connectivité : Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz
  • Accessoires : 2 x filtres HEPA, 2 x préfiltres, 4 brosses latérales, 2 chiffons pour lavage, 1 outil de nettoyage…

Le mode de puissance va se régler via l’application en choisissant entre 3 puissances. Idem pour les débits d’eau.

Ajoutez à cela différents types de capteurs :

  • Capteur de boîte à poussière : pour vous avertir quand elle est pleine,
  • Capteur de vitesse de roue motrice,
  • Capteur de bumper,
  • Capteur anti-chute,
  • Capteur de suspension,
  • Capteur de recharge.

Les spécifications sont assez intéressantes, en particulier la puissance de 4000 Pa et les différents modes que propose la marque comme le N-Silence. Cependant, le fait que l’aspirateur ne va pas aspirer en même temps que laver nous déçoit un peu, tout comme l’utilisation de l’application WeBack… une plaie. Mais c’est malgré tout grâce à cette dernière que le robot sera pilotable à la voix.

Neatsvor X600 : installation et présentation de l’application WeBack

 

Logo application Weback

Neatsvor a fait le choix d’utiliser l’application WeBack, disponible sur Android et iOS, pour piloter le X600. Mais pourquoi ce choix d’une application secondaire, aussi simple et stable qu’une navette Challenger ? Bon… tant pis.

Tout d’abord, il faut créer un compte en utilisant votre courriel. Vous recevrez un code par mail que vous devrez entrer juste avant votre mot de passe. Il se peut que Weback commence déjà à faire des siennes en vous disant que le code de vérification envoyé est invalide. Attendez une minute et recommencez. Bonne chance. Donnez ensuite les accès demandés et voilà. Activez bien sûr le GPS de votre smartphone et mettez vous sur le réseau Wi-Fi qui va être relié au robot.

Pour installer le robot, commencez par appuyer sur le « + ». Il vous sera demandé de scanner le QR Code de l’aspirateur. Contrairement à ce que dit le guide, il faut absolument scanner celui sous le robot et non celui du guide d’installation (en anglais). Nous avons dû nous y reprendre à 5 fois avant de réussir l’installation. Cela a fonctionné en mettant le robot hors de la base, en mettant l’interrupteur manuel sur ON et en scannant, donc, le QR Code du dessous. Mais reprenons dans l’ordre.

Une fois le scan fait, entrez vos identifiants Wi-Fi et laisser faire. Appuyez sur le bouton Power pendant 5 secondes pour que le robot passe en mode appairage avec son bouton qui clignote. L’application va vous demander de venir vous connecter au réseau du Neatsvor X600. Faites-le et ne toucher à rien par la suite. Normalement, le robot apparait sur la page d’accueil comme par magie. Pas simple donc.

L’application WeBack est simpliste concernant le paramétrage. Cela peut être un avantage pour certains, mais le plus embêtant reste qu’elle est assez lente et présente parfois des bogues.

En sélectionnant votre robot, vous arriverez à la page principale vous permettant de lancer le robot (Start up) en mode nettoyage mais également de venir faire varier la puissance d’aspiration. Vous pourrez aussi modifier le débit d’eau. Attention, cette option n’est disponible que lorsque vous aurez installé le réservoir à eau. Et vous remarquerez que dans ce cas, pas de possibilité de faire varier la puissance d’aspiration. En effet, le robot va simplement nettoyer et non aspirer. Le bouton virtuel « retour à la charge » permet de renvoyer le robot à la base.

Vous avez également un visu sur la surface nettoyée, la durée de nettoyage et la batterie restante. Vous avez un rendu très précis de la zone nettoyée grâce au Lidar. Si cette « photo » vous plait, enregistrez-la comme carte pour la suite. Pour cela, il faut aller dans les paramètres, assez faméliques.

Vous pouvez :

  • Allez dans les paramètres du robot pour activer ou non la locution du X600 (que de l’anglais) et le volume ainsi que reprendre le nettoyage après le chargement.
  • Paramètre de la carte : effacer ou enregistrer la carte actuelle.
  • Manuel : pilotage manuel de la bête.
  • Paramètres de remarques (?) : changez le nom du robot.
  • Programmation des nettoyages
  • Unités : m² ou ft²
  •  …

Et c’est tout. On a fait le tour des possibilités données par l’application ? Non pas vraiment. Comme il y a une cartographie, vous pourrez venir déterminer des zones interdites, restreintes et des barrières virtuelles. Vous pourrez aussi envoyer le robot à un endroit précis.

Utilisation avec Alexa :

Activez la Skill WeBack disponible sur le store Alexa français. Votre robot n’est pas reconnu comme un robot en tant que tel mais comme un appareil autres. Pas de possibilité de le piloter virtuellement via l’application. Juste des commandes vocales. Elles sont très simples : “Alexa, allume X” pour commencer le nettoyage et “Alexa, éteins X” pour le faire rentrer à la base.

Il est très réactif, c’est un vrai point fort.

Utilisation avec Google Assistant :

Pour vous en servir sur Google Home, activez l'add-on idoine (qui vient du latin « idoneus » signifiant approprié). A partir de là, vous pourrez faire un peu plus de chose qu’avec Alexa car l’application vous permet de faire quelques commandes tactiles. Mais à la voix, c’est peu ou prou la même chose.

Nous sommes donc assez déçus de cette application très succincte et surtout très peu stable.

Neatsvor X600 : utilisation au quotidien

Passons à la pratique. Nous avons testé le Neatsvor X600 plusieurs jours afin de nous faire une idée précise de ses capacités, de ses avantages et de ses défauts.

Tout d’abord, le mode silencieux est un vrai plus. Nous avons constaté entre 52 et 62 dB dans ce mode. Et franchement, c’est top ! Alors effectivement, avec la fonction N-Silence, nous sommes sur la puissance mini mais pour une utilisation quotidienne, c’est tout à fait suffisant. De plus, vous pouvez effectivement tenir 2 heures en nettoyage sans trop de problème.

Autre point, le X600 est rapide. Il a nettoyé en 42 minutes une pièce de 50 m². Il ne passe pas deux fois au même endroit. Son nettoyage en S est très au point et son Lidar 4.0 très efficace.

Si vous voulez utiliser le mode maxi à 4000 Pa, la batterie va tenir 45 minutes. Le robot rentre à la base avec 20% de charge, ce qui est encore trop important et fait perdre des minutes de nettoyage. Attention, ce mode ultra puissant va avoir un revers. Les brosses latérales et principales tournent tellement vite que des saloperies peuvent voler un peu partout… De plus, le niveau sonore va augmenter drastiquement pour atteindre, au maximum, 77 dB. En mode normal, attendez-vous à 67 dB. Mesures faites à un mètre.

Il aspire très bien et c’est vrai plaisir. Il est également très précis dans ses passages et sa cartographie. Mais attention, dans quelques cas, il arrive qu’il néglige une zone comme un encastrement ou un coin…

Cependant, il a quelques défauts comme le fait qu’il ne peut pas passer sur des tapis épais. Il y reste bloqué. Le lavage est un peu décevant. Tout d’abord, sans action mécanique, comme tous les robots, il ne fait pas de miracle. Mais soyez conscient qu’il ne va pas aspirer. Il se contente de faire fonctionner ses brosses sans aspirer. Les particules les plus grosses, ou pas, vont dans le mini bac à poussière du réservoir d’eau, mais une partie reste sur le sol et va être trainée. Ce qui ne fait pas propre. A utiliser donc à la suite d’une aspiration. De plus, il ne fait pas de distinction entre les types de sols et peut laver votre tapis avec allégresse.

Nous vous invitions à regarder notre vidéo pour le voir à l’œuvre, et n’oubliez pas de vous abonner !

Neatsvor X600 - Robot aspirateur et laveur compatible Alexa et Google Home

Prix au : 29 juillet 2021 9 h 24 min

En conclusion, Neatsvor nous propose un aspirateur assez intéressant sur bien des aspects. Il est très puissant, très rapide. il a un mode silencieux performant, une cartographie précise et une bonne autonomie. Ses résultats en aspirations sont satisfaisants, même si le mode maxi peut avoir un aspect pervers. En revanche, le lavage est assez décevant du fait qu’il ne permet pas d’aspirer en lavant. L’application WeBack n’est vraiment pas au niveau des applications concurrentes et c’est dommage que la marque soit partie sur cette app secondaire. Elle permet malgré tout de gérer des zones restreintes ou interdites et d’utiliser le robot à la voix. Attention également aux finitions du robot qui sont assez limites. Ceci-dit, le rapport qualité / prix est assez satisfaisant et c’est un aspirateur qui va ravir les personnes cherchant un appareil silencieux et polyvalent pour une utilisation au quotidien.

Neatsvor X600 Robot Aspirateur ,Aspirateur Robot Laveur avec Fonction d'essuyage

339.00€
7.5

Installation

7.0/10

Design

8.0/10

Fonctionnalité

8.0/10

Application

6.5/10

Qualité/Prix

8.0/10

Les plus

  • Utilisable avec Alexa
  • 4000 Pa
  • Bac à poussière de 600 ml
  • Aspire très bien
  • Silencieux

Les moins

  • Application moyenne
  • Simple nettoyage avec le lavage
  • Installation délicate
  • Finitions
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !