[TEST] Ring Alarm V2 : un kit de sécurité polyvalent et adaptatif

Avoir chez soi un système de surveillance peut revenir cher, surtout avec de la télésurveillance et l’installation d’alarmes et capteurs. Alors pourquoi ne pas investir dans un système vous donnant la possibilité de gérer par vous-même votre sécurisation et d’agir en cas d’anomalies ? C’est ce que propose Ring avec la 2nd génération de son Kit Ring Alarm !

Vendu au prix de 249€ sur Amazon.fr avec la base, un pavé numérique, un détecteur de mouvement, un capteur d’ouverture et un amplificateur de portée, le tout fonctionnant en Z-Wave, ce pack vous permettra d’adapter la sécurisation de votre intérieur en fonction de vos propres envies. Et si vous souhaitez être encore plus dissuasif, Ring vous propose également une sirène extérieure de plus de 100 dB pour que les malandrins partent sans demander leur reste.

Ring Alarm 2ème génération : unboxing et caractéristiques

La marque américaine Ring, rachetée pour la bagatelle de 1 milliard USD par Amazon en 2018, est spécialisée dans les sonnettes et la vidéo surveillance chez les particuliers. Il va sans dire que l’intégration avec l’écosystème Alexa est de mise.

Nous allons vous présenter les cinq éléments constitutif de ce pack, sachant qu’à part la base, chacun peut être acheté individuellement et être ajouté à vos installations de première génération.

Le ou les packagings des différents éléments reprend les codes de la marque, avec son fond bleu, le visuel du produit et, sur la face arrière, toutes les caractéristiques importantes. La mention « works with Alexa » est d’ailleurs présente sur cette face. Vous avez également le logo Z-Wave Plus.

Le Z-Wave Plus est un protocole de communication entre appareils connectés, comme le ZigBee. Il va fonctionner en réseau local maillé (chaque appareil devient émetteur), ne sature pas votre Wi-Fi (seul la base est connectée), est simple à installer et consomme peu. Contrairement au ZigBee, tous les appareils portant la mention Z-Wave sont inters compatibles.

Commençons par le cerveau de votre système, c’est-à-dire la Ring Alarm Base :

La base va servir à gérer l’ensemble des appareils en se comportant comme un pont Z-Wave. Elle va également servir de sirène grâce à l’hautparleur de 104 dB (à 30 cm) que vous voyez derrière le treillis central. Il s’y cache d’ailleurs un anneau LED sous l’excroissance circulaire. Il va changer de couleur en fonction du statut de la base :

  • Rouge : armée, alarme en marche (mode à l’extérieur en particulier)
  • Bleu : base sous tension et connectée au réseau

C’est un pavé de 17 cm de côté et 3,7 cm d’’épaisseur. Elle est livrée avec un câble de raccordement secteur (avec des fiches interchangeables adaptées aux pays de vente) et un câble Ethernet. En effet, vous pourrez venir la connecter à votre réseau de 2 façons différentes :

  • Par Wi-Fi
  • Par Ethernet. C’est cette configuration que nous avons choisie pour plus de stabilité.

Elle va fonctionner sur secteur (100-240 V, 50/60 Hz) mais comporte également une batterie Li-ion de secours. Cette dernière va prendre le relais pendant 24h en cas de panne de courant ou si quelqu’un débranche l’alimentation de la base. Je vous entends de là : mais si on coupe le courant, il n’y a plus de réseau gros malin ! Ben oui, c’est pour cela que Ring vous propose l’abonnement Ring Protect Plus à 10€ par mois ou 100 € par an. Cette option va ajouter une connectivité cellulaire à votre base via une eSIM 3G qui prendra ainsi le relais si le réseau est H.S. Grâce à cela, dans tous les cas, le Z-Wave sera maintenu et vos appareils seront opérationnels. Cette base est faite pour rester à l’intérieur entre 0 et 40°C. Notez que la base est la même entre les kits de première et de seconde génération.

Le pavé numérique :

Le pavé mesure 10,5 x 11,2 x 1,9 cm. Il est bien plus petit et design que celui de la première génération. Il est livré avec un câble d’alimentation, son adapteur secteur (et ses différentes fiches) et un support de fixation mural, ainsi qu’une aiguille pour reset si nécessaire.

Il va fonctionner sur secteur (100-240 V, 50/60 Hz), mais comporte également une batterie rechargeable. Vous aurez donc le choix de le laisser brancher à demeure en le fixant au mur par exemple ou de le laisser en mode nomade sur un meuble à l’entrée mais en le rechargeant régulièrement. Ce pavé fait aussi office de sirène de 75 dB à 30 cm et ne peut être utilisé qu’en intérieur (0 – 40°C). Vous avez la possibilité d’en ajouter d’autres pour 59€ hors promo afin d’en mettre dans votre chambre par exemple pour lancer la surveillance de nuit.

Le pavé va servir à entrer votre code de sécurité de 4 chiffres pour ensuite activer les différents modes d’utilisation de l’alarme :

  • Désactivé (le bouclier avec la croix) : désactive les capteurs et permet de se déplacer chez soi sans contrainte et sans risque de perdre l’ouïe.
  • A domicile (le bouclier avec le personnage statique) : n’active que les capteurs que vous aurez sélectionnés dans l’application. Il faut au moins un capteur à activer pour enclencher le mode. Cela va servir la nuit par exemple afin de mettre sous alarme les portes et fenêtre en cas de visite nocturne.
  • A l’extérieur (le bouclier avec la personne qui court) : Active tous les capteurs rattachés à la centrale.

Pour sélectionner un mode, entrez votre code et appuyez sur le bouton associé à celui que vous voulez lancer. Idem pour éteindre une alarme en cours, tapez votre mot de passe et sélectionnez « désactiver ».

Vous avez également 3 boutons panique :

  • Le premier (( ! )) va lancer l’alarme standard sur tous les appareils. Il est à utiliser si vous constatez une effraction chez vous quand vous êtes présent (et que l’alarme est coupée). Cela devrait mettre en fuite les intrus et permettre d’appeler à l’aide.
  • Le second (feu) va lancer une sirène de type pompier pour prévenir d’un incendie en cours chez vous.
  • Le dernier (+) ne va pas lancer une alarme à proprement parler, mais émettre des notifications (ou appel si vous avez pris l’abonnement RP+) demandant une aide médicale. Très utile si une personne âgée ou ayant besoin d’assistance habite dans le domicile et nécessite une aide urgente.

Pour activer ces boutons, appuyez dessus pendant 3 secondes (la ligne des chiffres en face va s’allumer et s’éteindre chiffre par chiffre).

La différence avec le pavé numérique de la première génération est visuelle et également liée au fait que les boutons panique sont plus faciles d’utilisation. Bien entendu, vous pouvez utiliser différentes générations de clavier. Pour fonctionner, il est relié à la base en Z-Wave et il faut le garder dans un rayon de 76 m, en vue dégagée).

Le capteur d’ouverture :

Le capteur d’ouverture Ring Alarm V2 est vraiment petit avec ses 4 x 5,3 x 1,4 cm. Il est également fait pour ne fonctionner qu’en intérieur (0 – 40°C) et est alimenté par 2 piles bouton au lithium CR2032, de 3V, incluses.

Il est constitué de deux éléments incluant des aimants afin de fermer un circuit électrique et détecter une ouverture quand ce dernier passe en circuit ouvert. Il va tolérer une ouverture de 2,54 cm (ou 1 pouce) avant de détecter une ouverture. Il est donc nécessaire de tester son positionnement avant de le fixer à demeure pour vous assurer qu’il n’y a pas de risque que votre porte reste entrebâillée sans déclanchement.

Vous pouvez le fixer par vis ou grâce au double-face que vous trouverez sur l’arrière. Il va se connecter à la base en Z-Wave, toujours dans un rayon dégagé de 76 m.

Si vous le comparez à celui de la première génération, il est bien plus compact et passe-partout. Plus joli également. Le bouton va servir à le réinitialisé si besoin.

Si vous n’avez qu’un seul capteur à disposition (vous pouvez en acheter à l’unité au prix de 25€), venez l’installer sur la porte ou la fenêtre la plus sensible de votre logement : soit la moins solide soit la moins visible, car c’est par là que passerons les voleurs. Là encore, vous pouvez mixer les capteurs de première et seconde génération.

Le détecteur de mouvement :

Le détecteur est un capteur PIR ou pyroélectrique qui va détecter une présence en se basant sur l’Infra-Rouge (la chaleur). Il en existe des bien plus compact car il fait 6,6 x 6,6 x 3,6 cm. Attention, il n’est fait que pour fonctionner à l’intérieur (0 – 40°C), ne le mettez pas pour détecter des mouvements extérieurs, ou sinon bien protégé et à vos risques et périls.

Le détecteur de mouvements Ring Alarm V2 va être alimenté par 2 piles AA incluses. Vous pourrez le fixer soit par vis, soit par double-face sur un mur plat ou dans un angle. A cette fin, les angles du cache arrière sont biseautés à 45° pour qu’il se fixe sans problème. Il va se connecter à la base en Z-Wave, toujours dans un rayon dégagé de 76 m.

Si on le compare à son ainé, il est bien plus design (ce n’était pas trop dur). Mais sinon, il fait la même chose.

Si vous ne souhaitez mettre qu’un capteur (vendu au prix de 35 € si vous en voulez d’autres), placez le dans un couloir ou un passage obligé de votre domicile. En général, les cambrioleurs font les chambres / salle de bain pour les bijoux et l’argent et ensuite les salons, cuisine… pour l’électronique. Si vous le mettez sur leur passage, vous les détecterez à coup sûr.

L’amplificateur de portée :

Si vos murs sont épais ou si vous avez de la surface, il se peut que le réseau Z-Wave n’arrive pas au niveau de tous vos appareils. Ring a donc mis dans son kit un relais en plus. Ce dernier va étendre le réseau de 76 m supplémentaires. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez en achetez d’autres à 29 €.

Le module fait 4,7 x 8,1 x 3,5 cm. Il se branche directement sur le secteur (100-240 V, 50/60 Hz) mais comporte également une batterie rechargeable Li-ion de secours. Vous mettrez la fiche directement sur le relais. Il se connecte à la base en Z-Wave (76 m).

La batterie de secours va prendre le relais en cas de panne de courant ou s’il est arraché pendant une durée de 24h. Ring à donc pensé à tout.

Au niveau design, l’amplificateur de portée Ring Alarm V2 est assez sympa et mieux fini que son ainé. La différence entre les deux est juste esthétique.

Ring à donc fait un gros travail de design et de miniaturisation pour sa seconde génération d’appareils. Les finitions sont parfaites et les matériaux utilisés sont de qualité (plastique ABS et PC). Il est vraiment bien pensé d’avoir doté les modules, fonctionnant à l’origine sur secteur, de batteries de secours afin de prendre en compte les risques de coupure de courant ou de vandalisme.

Ring Alarm Outdoor Siren

Regardons maintenant la sirène extérieure Ring Alarm. Attention, elle ne fait pas parti du pack de base mais c’est un accessoire complémentaire très intéressant vendu 79 €. En effet, même si la base est dotée d’une alarme de 104 dB et le pavé de 75 dB, on ne va pas dépasser 104 dB de puissance sonore à 30 cm (les décibels ne s’additionnent pas). Si les portes et les volets sont fermés, pas dit que les voisins se rendent compte du délit. Cette sirène viendra donc se placer dehors (elle est faite pour résister aux intempéries) et de façon visible (si vous le voulez) pour avoir un rôle dissuasif. Elle va développer plus de 100 dB et clignoter, ce qui va forcément attirer l’attention. Même si la voisine met du temps à réagir les voleurs peuvent prendre la poudre d’escampette.

Elle est assez imposante avec ses 23,5 x 23,5 x 5,7 cm et ses 1,5 Kg. Avant de la placer à l’extérieur, faites attention à deux choses. La première, c’est qu’elle est laide. La seconde, c’est que l’utilisation de ce type de sirène n’est pas autorisée partout. Certaines villes ou départements les interdisent, d’autres les acceptes sous réserves d’une durée d’activation de 3 min et 103 dB max.

Pour l’installer, vous avez trois possibilités d’alimentation :

  • 3 piles D, fournies.
  • La batterie rechargeable Ring, vendue 25 €
  • Alimentation en basse tension CC 9-28V, 12W.
    Attention, si vous voulez que la sirène fasse aussi « veilleuse » la nuit, cela ne sera possible qu’avec les deux derniers modes d’alimentation.

Le devant est constitué de plastique de type polycarbonate avec en gros le logo de la marque et reprenant son code couleur. Mais pourquoi avoir fait un truc aussi gros et moche ? Le haut-parleur de la sirène est situé sur l’arrière à côté du système de détection d’arrachement.

Le capot arrière se dévisse et se glisse vers le haut. C’est grâce à cela que vous aurez accès au compartiment à piles, qui se dévisse également, aux bornes de CC et à l’emplacement de la batterie Ring.

Comme à son habitude, Ring pense aux détails avec le capot arrière. Si vous le retournez, vous verrez à l’intérieur un niveau à bulle bien pratique pour vous aider à installer la sirène. La marque fournie également un sachet de visserie avec 4 vis et chevilles.

Protégez le module du soleil direct car il est fait pour résister entre – 20 et 40°c. Il fonctionnera obligatoirement avec la base Ring Alarm et est compatible avec les accessoires des première et seconde générations. Faite attention à l’emplacement pour être sûr de bien capter le réseau Z-Wave. C’est pour cela qu’il a un bouton test. Si une fois appuyé dessus la sirène devient verte, c’est que le réseau est capté. Faite cela avant de l’installer totalement pour éviter les mauvaises surprises.

La qualité des finitions des différents produits est vraiment très bonne. Ring mise vraiment sur des produits hauts de gamme à un prix abordable et cela se voit. Ce ne sont pas les premiers produits de la marque que nous testons, loin de là (Ring Doorbell 2 et 3, système de caméra …) et nous n’avons pas encore été déçu. De plus, depuis le rachat par Amazon, le service client est très réactif.

Ring Alarm 2nd génération : installation

Logo RING

Il est nécessaire que vous installiez dans un premier temps l’application Ring disponible sur Android et iOS, et suiviez les instructions pour créer un compte. Le gros avantage, c’est que l’installation de la Ring Alarm V2 est extrêmement bien expliquée et que tout le monde peut y arriver en prenant bien soin de lire les informations et regarder les mini tutos vidéos.

Commencez tout d’abord par installer la base car c’est elle qui servira de nœud central à tout votre système. Cette installation va se faire par Bluetooth dans un premier temps. Donc activez votre Bluetooth et votre GPS. Nous avons décidé de la connecter par Ethernet et non par Wi-Fi pour plus de stabilité. Venez la brancher au secteur et le temps que l’anneau LED s’allume allez dans votre application Ring :

1. Dans appareils, appuyez sur « + » en bas à droite ;
2. Sélectionnez « Sécurité » ;
3. Entrez votre adresse ou sélectionnez là,
4. Quand l’anneau lumineux est allumé appuyez sur le bouton de jumelage sur le dessus de la base puis cliquez sur « Trouver ma base ».
5. Laissez faire et une fois qu’elle est trouvée, venez choisir votre type de connexion Internet.
6. Branchez votre câble sur votre Ring Alarm V2 ou entrez vos identifiants Wi-Fi
7. Et voilà. Vous aurez peut-être une mise à jour à faire.

Il vous sera ensuite proposé de vous abonner à Ring Protect Plus. Parlons un peu de cette option. Pour la somme de 10 € par mois ou 100 € par an, vous aurez accès en particulier à la fonction cellulaire de votre base. L’avantage, on l’a vu tout à l’heure, est de permettre le fonctionnement de votre système même en cas de coupure de réseau, volontaire ou non. Mais elle va aussi vous proposer de recevoir, via la surveillance assistée, des appels d’assistance (à vous et vos contacts d’urgence) en cas de mise en fonction de l’alarme. Attention, ce ne sont pas des appels de téléassistance avec une personne au bout du fil mais seulement un appel automatique en plus des notifications push de l’application. A vous de voir si un tel investissement est nécessaire …

Sans cet abonnement, votre alarme fonctionnera en local. C’est-à-dire que vous recevrez des notification push à chaque détection et alerte, ainsi que les personnes avec qui vous décidez de faire un partage, en revanche, pas d’alternative en cas de problème de réseau.

Passons maintenant à l’installation des différents appareils. La façon de faire sera à chaque fois la même, nous allons donc voir cela de façon générale.

1. Dans appareils, appuyez sur « + » en bas à droite ;
2. Sélectionnez « Sécurité » ;
3. Venez choisir le type d’appareil (dans cet exemple, le pavé numérique)
4. Scannez le QR-code inscrit sur l’appareil quand cela est demandé
5. Vous reviendrez à la page d’accueil de votre système de sécurité et vous devrez attendre que l’appairage se fasse. Lisez bien ce qui est noté sous le nom d’appareil que vous installez.
6. Cliquez sur l’appareil et terminez l’installation en notant la pièce où vous le mettrez et son nom.
7. Et voilà.

Mais chaque appareil va avoir ses subtilités. Ainsi, quand vous installerez le pavé numérique, il vous faudra entrer un code à 4 chiffres qui sera le code de sécurité que vous utiliserez pour activez et désactiver votre alarme. Pour les capteurs, enlevez bien les languettes plastiques des piles quand cela vous est demandé.

Quand vos appareils sont bien configurés, faites quelques essais avant de les mettre en place. Par exemple, passez devant votre capteur de mouvement et regardé si vous recevez une notification de passage. Idem avec le détecteur d’ouverture, regardez son statut en l’ouvrant et en le fermant. Une fois cela fait, vous pourrez les installer où bon vous semble. Faites encore des tests quand ils sont en place et voilà.

Regardons maintenant la sirène extérieure. L’installation n’est pas plus compliquée mais il y a des tests à effectuer au cours de l’installation pour vous assurer de bien capter le réseau Z-Wave depuis l’extérieur. Les étapes préalables sont les même que celles que nous avons vu. Vous devrez cependant faire un test de communication en mettant la sirène à proximité de son emplacement final C’est celui que nous avons vu tout à l’heure : appuyez sur le bouton test et dans les 30 secondes votre sirène devrait devenir verte. Si ce n’est pas le cas, c’est vous qui l’êtes car vous ne captez par le réseau. Mettez soit un relais, soit changez la de place. Vous pouvez faire ce test à proximité de la base pour vous assurer que le problème est bien une simple question d’emplacement.

Venez ensuite installer votre sirène en commençant par fixer au mur le capot arrière grâce à 4 vis. Enclenchez ensuite le corps principal sur la base ainsi fixé et voilà, votre sirène est en place. Passez ensuite au dernier test pour s’assurer que l’alarme fonctionne bien. Appuyez sur « Tester la sirène » et elle va se mettre à hurler pendant environ 3 secondes. Si cela fonction, c’est bon !

 

Vous pouvez donc voir que l’installation des différents appareils se fait vraiment très simplement grâce au protocole Z-Wave. Il n’y a vraiment aucune difficulté particulière.

Ring Alarm 2nd génération : utilisation au quotidien

Vous pourrez utiliser votre système de sécurité de trois façons différentes :

  • Par l’application,
  • Avec le pavé numérique
  • A la voix via Alexa.

L’application restera malgré tout un passage obligé pour vous en servir. En effet, c’est grâce à elle que vous rentrerez dans les paramètres de chaque appareil. La page d’accueil est toujours la même. A noter que seuls les capteurs et la sirène vont vraiment être paramétrables. Ceci-dit, vous avez malgré tout accès à différentes sections avec la base.

  • Mise à jour du micrologiciel et vue d’ensemble de chacun de ceux des appareils
  • Historique des événements : vous aurez ici les activations de l’alarme, les changements de mode, …
  • Appareils associés : les appareils connectés à la base et les actions à appliquer
  • Utilisateurs en partage : vous pourrez venir donner des autorisations à des utilisateurs tiers
  • Paramètres audios : gestion du volume de l’alarme
  • Paramètres des lumières : régler la luminosité des LED
  • Tester la sirène : faites un test pour voir si tout fonctionne bien
  • Paramètres de l’appareil : nom, pièce, mise à zéro, gestion du réseau, réseau cellulaire, …
  • Aide et FAQ
  • Option de langue : vous pouvez venir choisir le Français et l’appliquer à tous les équipements.

Concernant le pavé numérique, vous retrouverez moins d’option mais il vous sera possible de venir activer ou non les signaux sonores (par défaut, il émet un bip quand un capteur s’enclenche ou il fait aussi office de sirène) et le mettre en mode économie d’énergie.

Pour le capteur d’ouverture, vous avez quelques spécificités. Tout d’abord, vous pourrez venir activer ou non les notifications d’ouverture et de fermeture. Cela veut dire que si vous ouvrez ou fermez la porte ou la fenêtre, vous aurez une notification sur votre téléphone et un message sonore sur la base et le clavier. En allant dans « Paramètres des modes », vous déciderez quoi faire quand vous mettez le système en mode « à domicile » ou « à l’extérieur ». SI vous choisissez « Activé et surveillé », cela veut dire qu’en cas d’ouverture, les alarmes sonores se mettrons en marche dès qu’il passera en position ouverte.

Le paramètre signal sonore vous permet de choisir le type de son que votre base et votre pavé numérique émettront en cas de d’ouverture et/ ou de fermeture. Bien entendant, cela seulement si vous n’êtes pas en mode activé et surveillé.

Le module de détection de mouvement va fonctionner de la même façon avec les mêmes paramétrages hormis un qui lui est spécifique. Il s’agit des « paramètres de détection ». Très pratique si vous avez des animaux de compagnie, vous déciderez de la sensibilité du détecteur pour éviter les déclenchements de vos alarmes dès que votre chien ou votre chat passe devant…

Il y a également une possibilité de tester votre capteur afin de vous assurer qu’il est assez sensible, ou pas trop, avec « test de mouvement ».

Pour la sirène extérieure vous aurez accès à un paramètre spécifique qui est « Paramètres audio ». Ici, vous réglerez le volume de la sirène (Silencieux, très faible, faible, fort et le plus fort (plus de 100 dB) et la durée (de 1 à 10 minutes). Vous avez aussi la possibilité de tester le voyant et de changer le mode d’alimentation. Par contre, ce qui est pénible, c’est qu’à chaque ouverture des paramètres de la sirène, il est demandé de terminer la configuration alors qu’elle a été finalisée lors de l’installation (et même une fois de plus).

Regardons maintenant les différentes façons d’utiliser le système.

L’application Ring Always Home

Sur la page d’accueil de votre application Ring, vous avez en haut les 3 modes de fonctionnement possible. Pour choisir le mode, venez cliquer sur celui qui vous intéresse.

Le passage en mode « à domicile » se fait automatiquement. La base et le clavier vous annonceront que le mode est activé.

Pour le mode ‘ « à l’extérieure », vous avez un compte à rebours de 60 secondes avant l’activation. Cela vous donne le temps de sortir de chez vous et de fermer votre domicile.

Pour désactiver le mode, quand vous rentrez chez vous par exemple, rien de plus simple : cliquez sur désactiver. Pour éteindre l’alarme si elle est déclenchée, appuyer sur désactiver. Vous pouvez aussi la mettre en silencieux.

En appuyant sur le (( ! )) en haut à droite, vous pourrez tester votre alarme.

Vous voyez, c’est très simple. En revanche, comme annoncé tout à l’heure, pour activer le mode « A domicile », il est nécessaire d’avoir au moins un capteur surveillé et activé dans le mode à domicile, sinon, il sera impossible de le choisir.

Avec le pavé numérique :

Vous aurez grâce au pavé une utilisation 100% locale. Il est très simple à utiliser. Venez entrer votre code et appuyez sur le mode choisi. Pour le mode « A l’extérieur », il y a toujours les 60 secondes d’attente avant enclenchement pour le pas trop vous stresser et vous faire courir partout.

Pour désactiver les sirènes, entrez votre code et appuyez sur désactiver. Cela fonctionne de la même manière avec les boutons panique. C’est donc simplissime.

Avec Amazon Alexa

Les capteurs vont tous remonter dans l’application Alexa, ainsi que la base Ring Alarm en tant que telle. Pour cette dernière, vous n’avez pas de paramétrages possibles, mais vous pouvez en revanche l’inclure dans des routines tout comme les capteurs pour, par exemple, allumer les lumières, mettre la musique à fond et activer une caméra de surveillance…

Vous avez également un visuel sur le statut du capteur. Vous pouvez aussi le demander à l’oral

Pour activer ou désactiver l’alarme, dite : « Alexa, active Ring » ou « Désactive Ring ». Pour plus de sécurité, pour désarmer l’alarme, Alexa vous demandera votre code d’accès à 4 chiffres. Ainsi, vous devrez dicter le code. Vous avez aussi la possibilité de créer un autre code, différent de celui du clavier numérique. C’est pratique, mais plus gadget si vous avez le pavé numérique… Vous pouvez malgré tout faire des routines en disant par exemple « Alexa, je sors » et lancer des actions comme éteindre les lumières, mettre Ring Alarm en mode A l’extérieur, Alexa vous dit de passer une bonne journée et vous fait un poutou. Là, ça devient intéressant !

A l’utilisation, comme vous pouvez le voir sur notre test vidéo, la réactivité du système Ring Alarm V2 est excellente grâce au Z-Waze. Dès que la porte s’ouvre par exemple, les sirènes envahissent vos pièces et l’extérieur de leur voix stridentes et stressantes. Seul le détecteur de mouvement présente un peu de latence si vous avez choisi les modes de détection moyenne et faible pour parer aux déplacements des animaux de compagnies. Le volume sonore est adapté à des pièces standards et la sirène extérieure va parfaitement jouer son rôle en prévenant les voisins. Il y en a effectivement besoin car même 100 dB, avec les portes fermées, cela ne s’entendra pas forcément de l’extérieur. En revanche, chaque alarme va donner des notifications Push sur votre smartphone et celui des personnes de confiance que vous aurez déterminées. Idem, chaque changement de statut va être remonté sur votre compte Ring. Le problème, c’est que ces notifications sont un peu noyées dans la masse. L’intérêt de l’abonnement Ring Protect Plus est donc de vous appeler, des appels automatiques enregistrés (pour l’instant), pour vous en informer plus facilement.

Lors du déclenchement, la base Ring Alarm V2 s’illumine en rouge, le pavé clignote et la sirène extérieure va hurler et se mettre à clignoter également en rouge le jour et blanc la nuit. Vous aurez donc en plus de l’alarme sonore, une alarme visuelle efficace.

Vous trouverez le kit et ses accessoires ici :

Pour conclure ce test, nous ne pouvons dire à quel point nous sommes satisfaits de ce système de surveillance Ring Alarm. La qualité des produits est irréprochable, le choix du Z-Waze permet une réactivité exemplaire et de ne pas saturer votre réseau Wi-Fi, ce qui pourrait amoindrir la fiabilité du système. L’installation est très simple et l’inter-compatibilité entre les différentes générations appréciable. Nous ne sommes pas (encore) sur de la télésurveillance, mais vous pourrez adapter votre système de sécurité à vos besoins et prendre, si vous le souhaitez l’abonnement Ring Protect Plus pour donner un accès cellulaire via une eSIM à votre système. Couplé à des caméras Ring et des Ring Video Doorbell avec caméra, vous êtes parés à toutes éventualités. Le prix de cet abonnement peut sembler assez élevé pour un traitement purement automatique des alertes, mais il comprend un cloud illimité pour tous vos appareils de la marque qui bénéficieront en outre de toutes les fonctionnalités disponibles. A voir comment Ring Alarm sera intégré à Alexa Gard d’ici peu. En attendant, si vous cherchez un système de sécurité accessible, polyvalent et évolutif, n’hésitez pas !
Jean-Christophe
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !