Humour

[TESSST] Les Numéramous ™ testent le HomePod d’Apple (love love)

Aujourd’hui la rédaction des Numéramous ™ va vous présenter une enceinte connectée que nous avons trouvé exceptionnelle à tous les égards. Alors que des marques comme Google et Amazon sont sur le terrain des enceintes bas de gamme pour pécores, Apple a sorti le nec plus ultra, l’Apple HomePod.

Aspect :

Nous serons tous d’accord sur le fait que cette enceinte est belle, très belle. Sa forme de petit cylindre boudiné est une merveille de design et de technologie, cela va sans dire (nous reviendrons dessus plus tard). Une pure beauté.

Preuve de sa qualité, son poids de 2,5 Kg ! Et vous savez tout comme nous, que plus c’est lourd, plus c’est du lourd. A titre d’exemple, le Dot 3 de 300 g est assez médiocre, le google home avec presque 500 est mieux… Alors imaginez, 2,5 Kg !!!

La structure de cette enceinte en tissu est fabuleuse. On la trouve en blanc ivoire ou en noir intense.

Pour les connaisseurs (donc nous), voici les références :

L’absorbance des rayons lumineux dans l’infrarouge est assez faible, ce qui veut dire que votre HomePod ne chauffera pas si vous le laissez en plein soleil. Ils ont pensé à tout !

Sur ce sublime objet se trouve une rondelle en plastique de qualité, avec un – et un +, fonctionnant au touché. C’est simple, c’est classieux. Cela s’allumera quand Siri nous envoûtera.

Concernant les autres caractéristiques, le Homepod est livré seul. Il vous faudra acheter en option le câble d’alimentation qui est pour le coup obligatoire. Cela peut être dommage mais quand on sait que c’est une connectique différente de celle des autres produits Apple, cela fait augmenter le prix du produit et la rend un peu moins accessible. Ce choix qui semble discutable de prime abord est finalement très sensé.

Son :

Alors que Amazon a dû sortir un Echo Plus pour palier à un son sans singularité et que Google ne diffuse pas mais crache du son, Apple nous a donné là un joyau ! Ce n’est pas du son mais un poème, un envoûtement. A quoi cela peut être dû ? Tout d’abord, au choix des matériaux et au tissu en particulier.

Comme vous le savez, nous ne regardons pas aux dépenses pour vous faire un test digne de ce nom et nous avons donc envoyés des échantillons de tissu à un laboratoire spécialisé qui a trouvé deux choses :

  • La majorité de la fibre est faite de coton bio commerce équitable, ce que nous avions vu à l’œil nu,
  • Il existe ensuite une petite proportion de poils d’animaux dont nous avons fait faire l’analyse ADN par électrophorèse couche mince et qui nous montre que dans le revêtement blanc nous avons des poils de queue de lion albinos et dans le noir, des poils de scrotum de rhinocéros noirs. Les plus chochottes d’entre vous diront que se sont des espèces protégées mais savez-vous que ces poils sont les plus réputés pour la propagation du son ? Sans commune mesure avec les poils de pétrole d’Amazon et de Google. C’est un honneur pour ces animaux !

Nous avons ensuite décortiqué toute la fréquence sonore du HomePod et voici le résultat : impressionnant !

On voit un léger tassement vers les 1000 Hz, ce qui pourrait gêner que les personnes pourvues de l’oreille absolue, ce qui est notre cas. Nous avons donc fait remonter le problème à Apple pour une mise à jour des micros via un reboot upgradant en se branchant sur Wi-Fi à 7 Ghz. Et c’est bien mieux !

 

 

Nous avons pu voir que la gamme des fréquences sonores allait bien en deçà des 20Hz, donc des infrasons, et au-dessus des 20000 Hz, donc des ultrasons.

Ce qui veut dire que bien placée, votre HomePod peut aussi faire fuir les taupes et les chiens du quartier. C’est ingénieux !

Matériel :

Nous n’avons pas osé ouvrir notre HomePod reçu en Bêta-test de peur de ne pouvoir le continuer. Mais nous avons pu trouver les caractéristiques sur le net et regarder tous les bidules qu’il y a dedans ! Plein de micros (6) et de haut-parleurs (7) plus un caisson de basse et un processeur Apple. Avec ça, normal que ça pèse lourd et que ça envoie du lourd. Apple est assez secret sur les spécificités pures et dures, mais c’est forcément bien au-delà des pots de yaourts et ficelles de chez Amazon. Le gros intérêt est que l’enceinte va faire comme un casque avec bruit négatif, c’est-à-dire ajuster le son en fonction de la qualité de la réverbération de la pièce. Personne ne le fait à part eux. C’est une prouesse technique et après avoir écouté Tata Yoyo, la Rédaction peut vous dire que la qualité sonore est inimaginable ! Bose, Sonos, Devialet et consorts devraient changer de métier devant cette pépite tellement ils en sont loin.

Niveau cloud, là encore, Apple est bien en avance sur ses concurrents qui n’ont qu’un seul serveur pour gérer les requêtes. Là, vous profiterez du réseau déployé depuis plusieurs années par la marque.
Pour la mise en service, branchez le cordon d’alimentation (en option) et ce n’est pas plus difficile.

Utilisation :

Avec ce HomePod, vous pourrez écouter votre music Apple Music, communiquer avec Siri, restitution du son de votre Apple TV, piloter des objets connectés fonctionnant avec Apple HomeKit, envoyer des messages à vos amis sur leur Iphone …

Nous avons fait des essais assez représentatifs et dont les résultats sont éloquents. Nous lui avons posé des questions sans intérêt et Siri n’a pas répondu. Preuve de sa sagesse. Nous lui avons posé des questions sur la politique et il n’a pas répondu, preuve de son équité. Nous lui avons posé des questions intellectuelles et il n’a pas répondu, preuve de son empathie. Une fois que nous nous sommes rendus compte que nous avions oublié de la paramétrer au Wi-Fi (comptez deux petites heures seulement), nous avons décidé de ne pas retenter cette expérience futile de comparaison avec les autres IA car nous savons que Siri les dépasse sans aucun problème (Alexa qui nous enregistre et Google qui ne sait pas faire de domotique).

En conclusion, nous sommes envoutés par ce HomePod. Le seul petit bémol pourrait être le prix que nous trouvons un peu faible. Il est de 349€ ce qui ne nous semble pas assez clivant et nous avons peur de voir se développer la même population d’utilisateur que sur Google Home et Amazon Alexa. Il n’y a qu’à voir les Alexiens qui ne sont pas capables de faire un article sérieux…

 

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer