Humour

[HUMOUR] Les Numéramous – Le Courrier des Lecteurs

Aujourd’hui, dans Le courrier des Lecteurs, nous laissons la parole à J-C, un de nos lecteurs qui a préféré garder l’anonymat. Son expérience étant quelque peu traumatisante, nous tenions à vous la relater in extenso.

Bonjour à vous les Numéramous. Je sais que vous êtes toujours à l’écoute de vos fidèles lecteurs. Je vous remercie pour votre super boulot.

Alors voilà, il m’est arrivé un petit problème avec mon dernier aspirateur robot. J’ai pris le plus puissant du marché avec une force d’aspiration (dépression) de  100 Kpa et une puissance de 3800 W. Bien entendu, mon « Roboto 3000 » se géolocalise avec un lidar de 100 mW que l’on peut booster à 1500 W.

NDLR : ce lecteur a visiblement bien retenu les explications de notre dossier sur les meilleurs aspirateurs robots !

J’ai donc testé en mettant dès le début les paramètres au maximum. Et c’est là que les problèmes ont commencé…

Tout d’abord, l’aspiration est démente ! Mes plaques de parquet flottant ont été décollées comme de simples feuilles de papier à cigarettes. J’ai commencé à me dire que franchement, il était un peu trop puissant le truc. J’ai donc voulu le récupérer, mais c’est là que chat et passé devant et …. Oh mon Dieu… Mon pauvre Rémi… Il a été avalé par cette chose… Il y a eu un miaulement, un soubresaut, une éclaboussure vermillon et plus rien… En plus, je n’avais pas mis l’équipement serpillère…

Mais ça ne s’arrête pas là ! J’ai voulu l’éteindre avant qu’il ne se fasse mon chinchilla Romain. Et c’est là que le Lidar s’est emballé ! Il tournait dans tous les sens de plus en vite, le rayon laser montait et descendait et devenait rouge vif. Et il a commencé à tout découper ! Comme de la découpe à l’eau pour de la pierre par exemple. Ben là, c’était mes murs et mes meubles qu’il découpait ce con !

Ma femme est arrivée et pfiout, coupée nette sous les genoux. Elle qui voulait maigrir, c’est gagné, elle a perdu quelques kilos pour pas cher. Mais j’ai pu aller la chercher et la cacher derrière l’ilot central de la cuisine.

J’essayais de le localiser, mais avec Bibiche qui me gueulait dans les oreilles, c’était pas facile. J’ai donc décidé de l’éteindre avec ton téléphone, mais Internet était coupé. Rien à faire, j’ai cru que j’allais crever. Je me suis donc caché derrière ma femme pour réfléchir posément.

C’est alors que ma belle-mère, Valérie, est arrivée, complètement bourrée. Elle est passée un peu près du mur qui brûlait et pouf ! Elle s’est enflammée ! Je ne l’aimais pas donc c’est pas trop grave, mais elle a salopé le mur avec ses traces d’ongles. Elle m’aura vraiment pourri la vie jusqu’au bout elle. Mon beau-père, qui était derrière, a voulu sauver sa femme mais il a juste réussi à se brûler.  J’ai donc eu l’idée de l’appeler en lui disant que sa fille avait besoin d’aide : « Louis, Louis, venez là ! ». Bête à manger du foin, il est venu sans réfléchir voir sa fille chérie (qui me gonfle depuis des années avec son caractère de merde, ses saute-d’humeurs  et ses 50 kg en plus depuis le mariage).  Et là, couic, coupé au niveau du bassin ! J’ai pu voir qu’il n’avait rien dans le bide. J’en ai profité pour ouvrir la porte fenêtre et me sauver. De toute façon, j’ai fait tout ce que j’ai pu pour eux, je n’ai pas regardé en arrière…

Enfin si, un peu quand même, car j’ai vu cette saloperie de robot sortir et commencer à aspirer les gravillons. Une fois le bac plein, il a commencé à les expulser à toute vitesse, telles de balles de fusils. Le chien du voisin, Alexandre, qui nous gonfle à gueuler toutes les nuits s’en ait pris trois en pleine tête. Au moins, on sera tranquille maintenant.

La porte du voisin étant ouverte, j’en ai profité pour entrer chez ces vieux cons de Victoria et Philippe. Depuis le temps qu’ils nous cassent les pieds à foutre « Plus Belle La Vie » à fond tous les soirs car ils sont sourds comme des pots, ils vont au moins servir à quelque chose.

Pas loupé, la veille a commencé a être aspirée par ses bas de contention dégueulasses et le reste à suivi. Il y en a eu partout. Le vioc a fait une crise cardiaque en voyant ça. Le pauvre, il devait être un peu émotif… 

J’ai chopé leur vieux chat aveugle et je l’ai balancé devant le robot pour le ralentir afin de ressortir comme une bombe. J’ai couru dans la résidence, balançant tous les mômes qui me tombaient sous la main (ça leur apprendra à crier sur leur trampoline toute la journée !!!). Malgré ça, le Roboto 3000 gagnait du terrain.

Il arrivait vers moi, je me cachais derrière les voitures des voisins. Certains se sont d’ailleurs fait découper en allant chercher les morceaux de leurs gamins (tu parles qu’ils les connaissaient bien, j’en ai vu qui ont fait des mélanges de deux ou trois chiards). C’est beau le rapprochement familial ! Mais c’est un peu bruyant.

Bref, je me suis vu mourir… je commençais à prier Raël et Bouddha quand… il s’est arrêté ! Panne de batterie. La vache, j’ai eu de la chance ! Je l’ai donc récupéré et j’ai quand même pu remettre les réglages de base. Et pour le coup, il aspire vraiment très bien maintenant, même s’il bouffe les tapis. Mais le point fort, c’est que le quartier et ma vie sont maintenant beaucoup plus calme.

NDLR : la Rédaction du célèbre autant qu’incontournable site Les Alexiens tient à s’excuser pour ces mots que nous pourrions qualifier de « crus ». Si nous avons choisi de publier ce courrier ce soir, c’est que cette tragique expérience nous interroge plus que jamais sur les risques liés aux objets connectés. Thème qui fera l’objet, n’en doutez pas, d’une enquête approfondie de notre part dans les dix années à venir.

Tags
Afficher plus

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer