ActualitésCaméras connectéesTests & Avis

[TEST] Blink Mini : une petite caméra compatible Alexa

Des caméras de sécurité, intérieures ou extérieures, alimentées par secteur ou par batteries, nous en avons testés un certain nombre et, parmi elles, nous avions tout particulièrement apprécié la marque Blink dont il nous manquait encore à tester la caméra Blink Mini. Peu chère et ne nécessitant pas de pont pour sa connexion, à la différence des modèles Blink Indoor et Outdoor, cette caméra au format mini est destinée à un usage intérieur. Voyons ce que celle-ci va nous propose.

27,99€
39,99
in stock
2 new from 27,99€
as of 29 novembre 2020 23 h 08 min
Amazon.fr
Free shipping

Blink Mini : une caméra d’intérieur filaire poids plume !

Unboxing

Les couleurs du packaging sont au diapason de ceux rencontrés précédemment : blanc et bleu. La Blink Mini est logée dans un élégant petit coffret. Sur le dessus, une photo de la plus petite de la famille reposant sur son socle (qui peut être fixé au plafond puis l’image inversée à modifier dans les paramètres) avec son câble d’alimentation électrique. Sobriété et efficacité sont les mots à retenir ! En plus du visuel, les pictogrammes indiquant les fonctionnalités sont clairement  affichés au premier rang duquel celui indiquant : Works with Alexa. Mais sont aussi présents ceux de la HD vidéo jour et nuit, de l’audio bidirectionnel et de la détection de mouvement. Enfin, dans la partie supérieure, un dernier pictogramme indique que l’alimentation électrique est compatible UK ou EU. Le tout est traduit en cinq langues, dont le français bien évidemment !

Un coté est dédié aux informations de stockage : cloud ou local. Le stockage cloud est payant depuis avril 2020 pour les nouveaux inscrits avec une période d’essai jusqu’à la fin d’année. Le stockage local lui requiert l’acquisition du hub de stockage Blink dénommé : Blink Sync Module 2 (vendu séparément mais pas encore disponible seul à l’heure actuelle en France).

L’autre face nous rappelle les pré-requis pour l’installation : réseau internet 2.4GHz et smartphone.

Sur le devant, qui sera la partie à soulever du coffret, sur un font bleu est mentionné le contenu du coffret.

 

Une fois ouvert nous pouvons vérifier la contenance, à savoir :

  • 1 caméra Blink Mini,
  • 1 support,
  • 2 vis pour la xation (mais pas de cheville),
  • 2 adaptateurs : version UK et EU répondant aux normes RoHS et CE.
  • 1 câble USB d’une longueur de 2 mètres.

Dans le couvercle intérieur les différentes étapes de mise en service sont décrites. Pas bête ! Non seulement c’est gain de place, mais l’installation étant des plus simples, s’y référer ne sera pas nécessaire.

Détaillons maintenant cette caméra Blink Mini. Presque cubique et haute comme trois pommes avec ses 4.8 cm de coté pour 3.4 cm d’épaisseur, elle est présentée déjà clipsée sur son support de 3.5 cm de haut et son socle de 5.8 cm de diamètre. La partie cube de la caméra affiche 48 grammes sur la balance et l’ensemble seulement 90 grammes au total. Le pourtour est fait dans un joli plastique blanc, lisse et brillant aussi plaisant à l’œil qu’au touché alors que la partie centrale est noire, avec la mention Blink ton sur ton en dessous de l’objectif.

On distingue deux petites LED ayant chacune une fonction distincte :

  • à gauche :
    • rouge si pas de connexion ou en cas d’erreur système
    • vert : alimentation secteur en court.
  • à droite :
    • bleu lors de l’enregistrement vidéo ou photo ou lors de la connexion à internet.  A noter que celle-ci peut être désactivée depuis l’application pour rendre son utilisation des plus discrète.

La caméra, avec un angle de capture de 110°, fournit des images vidéo en HD 1080p le jour et HD 720p en infrarouge la nuit.

Pourvue d’un système audio bidirectionnel, on trouve évidemment sur la caméra Blink Mini un micro placé et un haut parleur. Sur le socle, deux orifices permettent le passage du câble micro-USB lorsque celle-ci est fixée au plafond.

Au dos, un port micro-USB pour l’alimentation électrique est placé dans la partie basse en dessous du QR code qui va bientôt nous servir à appairer la caméra au réseau Wi-Fi.

Le bouton de reset est placé sur la face inférieure de la caméra. En cas de besoin, un appui d’une vingtaine de secondes avec la mine d’un crayon ou un trombone permet de réinitialiser la caméra Blink Mini.

 

Fiche technique :

Marque
Blink
Référence
Mini
Dimension
4.8 cm x 4.8 cm x 3.4 cm
Poids
48 grammes / 90 grammes avec support
Alimentation
Câble micro-USB + adaptateur secteur
Angle de vision
110°
Vidéo
1080p, H.264
Mise au point
fixe
Image
Pleine couleur, balance des blancs et exposition sont automatiques
Audio
bidirectionnel (microphone et haut-parleur)
Température de fonctionnement
0 à 35° C
Réseau
Wi-Fi 2.4GHz

 

Installation et utilisation de la caméra Blink Mini

« Facile » est le mot qui va le mieux pour définir le processus d’installation permettant de profiter de la  Blink Mini. Toutes les étapes sont très bien définies. Après avoir installé l’application Blink Home Monitor (disponible sur Android et iOS), il faut créer un compte puis confirmer son e-mail avec le code vérification, la page d’accueil apparait.

Pour installer la Blink Mini, nous allons simplement cliquer sur le modèle que nous voulons ajouter, puis donner les permissions d’accès à notre appareil photo de scanner le QR code situé au dos de la caméra. C’est le choix que nous avons fait pour la procédure d’installation, mais il est également possible de l’ajouter manuellement en indiquant le N° de série ou DSN (pour Data Source Name) situé juste en dessous du QR code. Une autorisation accordée à Blink de lire la photo et un petit nom donné à notre nouvelle caméra et nous voilà invités à brancher la caméra soit au secteur via le câble, soit directement sur le port USB d’un PC par exemple.

Une fois alimentées, les LED s’activent en bleu clignotant à droite puis vert permanent devenant fixe à gauche.

La recherche du réseau Wi-Fi passe par la géolocalisation accordée après avoir activité le GPS dans les paramètre de son smartphone. Une fois notre réseau sélectionné et le mot de passe renseignés, l’appairage se fait.

Après quelques secondes la connexion s’opère et nous voilà sur la page configuration de notre caméra Blink Mini avec la demande de permission pour l’usage et l’enregistrement du micro.

Voilà la caméra Blink Mini est maintenant installée. Il n’y a plus qu’a partir à l’aventure des différentes options de configuration qu’offre le menu paramètre.

Découvrons la page d’accueil symbolisée par la « maison » en bas à gauche :

  • En haut, le nom donné à votre « système vidéo » apparait. Un système vidéo peut comporter plusieurs caméras. Pour le test, le nom attribué est « table » .
  • A droite, le « + » permettant d’ajouter une nouvelle caméra.
  • Au milieu, on retrouve la dernière photo qui a été prise en actionnant l’icône « capture ». A gauche, le pictogramme caméra permet  d’interagir en direct avec l’endroit ou est placé la Blink mini comme par exemple surveiller ses chiens et de leur parler pour les rassurer. En effet, c’est ici que se trouve le bouton « parler » permettant d’activer le haut-parleur sur la caméra. Le retour son se fera sur le smartphone, si celui-ci n’est pas mis à zéro. Dans les deux sens le son est très bon et une conversation est parfaitement possible (pas avec des chiens bien sur…quoique).

Sous la barre, on retrouve :

  • Le nom attribué (à utiliser pour Alexa et visualiser les vidéo sur les écrans de appareils tels que l’Amazon Echo Show 8).
  • Sur la droite, un pictogramme « personnage » : en cliquant dessus on arme (bleu) ou désarme (gris)  la caméra.
  • A coté, l’accès aux paramètres de la caméra. Nous allons y revenir.

En bas :

  • Au centre sont comptabilisés tous les enregistrements vidéos effectués soit par la détection de mouvement lorsque la caméra est armée soit en ayant activé manuellement la vidéo. En cliquant dessus, on ouvre la page des enregistrements.
  • En haut, la capacité de stockage restante. Les vidéos peuvent être supprimées manuellement toutes ou sélectivement en cliquant dessus puis en cliquant sur la poubelle. Une autre possibilité, si l’usage est faible ou modéré, est de déterminer une durée de conservation de clips avant que le « nettoyage » automatique s’opère. Ces deux procédés permettent de redonner de la place pour les futurs enregistrements.

Attention : depuis le 16 Avril 2020, le stockage cloud est devenu payant, mais une offre d’essai gratuite d’un mois jusqu’au 31 décembre 2020 au service Premium est offerte. L’abonnement est de 3€/mois ou 30€/an pour une caméra ou 10€/mois ou 100€/an pour un nombre illimité de caméras. Ces abonnements permettent d’avoir jusqu’à 30 jours de stockage et même de partager les vidéos enregistrées. Sans abonnement, seules les notifications d’alerte de mouvement et le flux vidéo en direct sont disponibles.

Revenons à la page d’accueil avec en bas à droite la roue crantée qui donne accès aux paramètre du compte et du système. Nous allons aussi y revenir.

Revenons aux réglages de la caméra (accessible en cliquant sur le hamburger en haut à droite de la page d’accueil).

Les principales fonctions sont gérables depuis cet emplacement à savoir :

  • changer le nom de la caméra (pas celui du système).
  • activer ou non la détection de mouvement.
  • la possibilité de flouter une ou des zones sur une photo prise (pas directement sur un enregistrement).
  • Les réglages audio pour le volume du son.
  • Les réglages vidéo pour la qualité du flux où si la caméra est fixée au plafond et nécessite une inversion de l’image
  • le comportement que doit avoir la  LED bleue lors d’un enregistrement (s’activer ou non pour rester discrète).

 

Un autre réglage intéressant accessible depuis la roue crantée en bas à droite de la page d’accueil est la programmation hebdomadaire de l’armement/désarment de la caméra comme ici programmée pour se mettre en service à 22h et s’arrêter à 6h le lendemain matin 7j/7.

Les possibilités de réglages sont nombreux et permettent d’avoir la configuration personnifiée la plus optimale possible.

Et avec Amazon Alexa et Echo Show ?

Les caméras Blink sont compatibles avec notre assistante vocale préférée et il est tout à fait possible de demander à Alexa de nous montrer le flux vidéo en direct sur l’écran d’un appareil Echo Show comme l’Echo Show 8 en attendant le futur Echo Show 10 annoncé d’ici peu. Mais pour se faire il faut au préalable installer la skill : Blink SmartHome depuis le store Amazon. Une fois le compte Blink associé à celui d’Amazon (reprendre son e-mail et mot de passe créé pour le compte Blink) il nous est demandé un code pin de 4 chiffres pour désactiver vocalement la camera. Une sécurité afin que celle-ci ne soit pas mise hors service par une personne non autorisée.  Dans l’application Alexa la caméra remonte bien mais c’est tout, il n’est pas possible de l’intégrer à une routine et ça c’est le point négatif. Enfin pas trop non plus, puisqu’il est possible de faire une programmation depuis l’application Blink SmartHome qui au final correspond à une routine. La commande vocale étant possible et pour un Alexien essentiel le principal est présent.

Skill Blink pour Alexa

in stock
1 new
as of 29 novembre 2020 23 h 08 min
Amazon.fr

Les commandes vocales Alexa disponibles sont :

Affichage :

Pour visionner le flux en direct  : « Alexa, montre la [nom de la caméra] ».

Pour arrêter le visionnage : « Alexa, masque la [nom de la caméra] ».

Armement / désarmement :

Pour armer la caméra : « Alexa, demande à Blink d’armer [nom du système] ».

Pour désarmer : « Alexa, demande à Blink de désarmer [nom du système] » . Puis à l’invitation, annoncer son code PIN de sécurité en indiquant chaque chiffre : 1.2.3.4 et non 1234 (mille deux cent trente quatre). Vous pouvez activer la reconnaissance vocale qui permettra à Alexa de désarmer sans code si elle reconnaît votre voix.

Pour connaître la programmation : « Alexa demande à Blink ce que j’ai de planifié ».

Pour connaître la situation de la caméra : « Alexa, demande à Blink quel est mon statut ».

Autre fonctionnalités :

Dernière alerte de mouvement : « Alexa, demande à Blink à quand remonte ma dernière alerte mouvement ».

Nombre de clips enregistrés : « Alexa demande à Blink combien de clips vidéo j’ai ».

27,99€
39,99
in stock
2 new from 27,99€
as of 29 novembre 2020 23 h 08 min
Amazon.fr
Free shipping

Notre avis sur la caméra Blink Mini

La caméra Blink Mini a tout d’une grande ! Bien que mini, elle offre des possibilités diverses et variées de paramétrages grâce à une application très fournie. Mini elle l’est donc surtout par son format facilitant son placement et assurant la discrétion, mais aussi par son prix. Proposée à 39.99€ hors promotion, c’est une caméra peu onéreuse. Seul point négatif, le cloud est désormais payant pour avoir accès au stockage des enregistrements et il est encore impossible de créer une routine avec Alexa. C’est un peu dommage à comparer avec une Ring Indoor Cam. Néanmoins, si les caractéristiques de cette Blink Mini correspondent à ce que vous cherchez, alors franchissez le pas de l’abonnement et préférez une formule annuelle qui permet de gagner 2 mois. Globalement, les vidéos HD sont de très bonnes qualités, même on peut toutefois noter un effet fish eye relativement prononcé. Quant à la qualité du son, elle est plutôt bonne comme l’ensemble des prestations offertes pour cette caméra pas chère et compatible Alexa.

Blink Mini - caméra compatible Alexa et Echo Show

39.99€
8.2

Installation

9.0/10

Design

8.0/10

Fonctionnalités

8.0/10

Application

8.0/10

Qualité / Prix

8.0/10

Les plus

  • Petite et discrète
  • Alimentation sur secteur ou port USB
  • Bon rendu des couleurs
  • Application très fournie

Les moins

  • Cloud payant pour historique vidéo
  • Effet fish eye

Vava Tc

Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page