L’histoire de la naissance du Fire TV Stick 4K au cœur du Lab126 d’Amazon

Ce n’est pas d’une nouveauté dont nous allons parler aujourd’hui, mais du tout premier Fire TV Sitck 4K. Sortie en octobre 2018, cette première version Ultra HD de la clé de streaming a en effet donné bien du fil à retordre aux équipes d’Amazon qui nous proposent sur leur blog d’en découvrir les coulisses au cœur de leur laboratoire de recherche…

Fire TV Stick 4K : un problème de taille

Nous sommes en 2017 et une équipe du Lab126 cherche à apporter de nouvelles technologies à son Fire TV Stick : résolution 4K, Dolby Atmos et Dolby Vision. Si vous pensez qu’il a suffi de changer quelques puces pour apporter l’Ultra HD, vous vous trompez, car en réalité les ingénieurs d’Amazon ont dû faire face à un problème de taille.

 « La taille! Au départ, nous pensions que nous ne pouvions pas du tout le faire » explique Deepak Pai , ingénieur principal en systèmes sans fil au Lab126 à Sunnyvale, en Californie. « Si vous le faîtes trop grand, il ne rentre pas à l’arrière du téléviseur. Si vous en faites une forme étrange, ce n’est plus un Stick. »

Le problème, c’est qu’un format réduit engendre des problèmes d’interférences et de bruit. Or, s’il est possible de faire avec en 1080p, le bruit n’est pas une option en 4K. « Il était crucial de résoudre tout problème d’interférence ou de bruit, afin que nous puissions offrir une expérience de visionnage 4K fiable à nos clients, sans problèmes de mise en mémoire tampon », renchérit Jagan Rajagopalan, ingénieur en radiofréquences.

Conçu pour les téléviseurs à basse résolution, les équipes d’Amazon constatent à l’époque que le Fire TV Stick 1080p subit de fortes interférences radio (RFI) à des vitesses de 4K et que l’expérience de visionnage n’est pas satisfaisante.  « Les méthodes traditionnelles de conditionnement du signal ne fonctionnaient pas à cause de la vitesse de la 4K. Aucune antenne anti-bruit n’existait pour un petit facteur de forme, il était donc essentiel pour nous de regarder au coin de la rue et d’innover. »

La recherche au cœur de l’innovation

Pour mieux comprendre ce qu’il se passait, les équipes d’Amazon ont créé un modèle de simulation électromagnétique 3D complet afin de déterminer comment réorganiser le circuit imprimé et surtout comment créer une nouvelle antenne capable d’éliminer le bruit.

Mohammed Azad , ingénieur en conception d’antennes au Lab126, explique que si « d’autres appareils de streaming utilisent des antennes conventionnelles, telles que les antennes monopôles […], ils ont tendance à dégrader leurs performances en présence de bruit. » Impossible pour Amazon qui souhaitait proposer de la 4K, il fallait donc que ses équipes parviennent à mettre au point une antenne sans bruit capable de se glisser dans les 14 mm x 30 mm x 99 mm du Fire TV Stick 4K, aucune n’existant sur le marché pour un facteur de forme aussi réduit.

À LIRE :
Test Fire TV Stick 4K Max : la plus puissante des clés de streaming d'Amazon

Un défi technique qui s’est traduit par une avancée scientifique, l’équipe chargée des radiofréquences parvenant à mettre au point cette fameuse antenne qui entraîna des changements en cascade pour les autres équipes. « Pour chaque produit Amazon, les équipes d’ingénierie se réunissent, mais sur ce produit, c’était à un tout autre niveau » explique Deepak Pai.

D’autant que, si le problème était apparemment résolu, il fallait encore confronter le prototype à la réalité du terrain et le tester sur tous les téléviseurs, ou presque. Celui qui allait devenir le Fire TV Stick 4K a ainsi été testé sur plus de 100 marques et modèles de téléviseurs différents afin de s’assurer qu’il serait en mesure de diffuser de la 4K sur n’importe quel téléviseur.

Bref, vous l’aurez compris à travers cette histoire, créer un produit n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît et même la conception d’une clé de streaming à 60 euros fait appel à la collaboration de scientifiques et ingénieurs.

https://youtu.be/ibd574WUqkA

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.