[Interview] Qobuz : le streaming Hi-Rés bientôt sur Alexa?

Nous vous parlions récemment de la skill Qobuz, un « flash briefing » d’actualités musicales qui nous avait tout particulièrement séduits. Suite à cette découverte, nous avions longuement échangé avec Benoît Rébus, le responsable des partenariats hardware mondiaux du site de streaming français, sur les enjeux que représentent les assistants vocaux et les enceintes connectées pour le secteur de la musique en ligne. Un entretien aussi intéressant qu’enrichissant que nous tenions à partager avec vous.

 

Pouvez-vous nous présenter rapidement Qobuz?

Nous sommes un service de streaming et téléchargement de musique en qualité lossless présent dans 11 pays, bientôt 12 avec les USA. Nous avons la spécificité d’offrir et de réaliser pas mal de contenu éditorial : des biographies d’artistes, des descriptions d’album, des “grands angles” qui retracent l’histoire de labels ou de courants musicaux, etc. Nous proposons beaucoup de curation humaine, de nombreuses playlists faites maison, des textes que nous réalisons nous-mêmes et qui sont d’ailleurs traduits en cinq langues.

 

Vous venez de publier une skill sur Alexa dont nous avons récemment parlé…

Oui. L’idée était de se positionner sur Alexa au lancement Français, sachant que nous n’avions pas accès à l’intégration complète comme certains de nos concurrents, en poussant notre contenu éditorial. Un contenu que les autres services de streaming n’ont pas, avec une sélection quotidienne, agnostique en terme de genre. Le thème change souvent, le son est bon, ce qui n’est pas toujours le cas sur les skills “flash briefings”.

 

 

Vous croyez au potentiel d’Alexa?

Oui, beaucoup. Nous sommes déjà assez contents de ce flash, mais nous souhaitons aller plus loin.

C’est-à-dire proposer un service accessible aussi facilement qu’Amazon Music?

Exactement. C’est ce que nous apprécions chez Amazon, car nous ne sommes peut-être pas servis les premiers, mais ils nous offrent le même niveau d’intégration que les autres. On pourrait penser que le service Amazon Music est privilégié, mais en fait non. C’est ce qui est bien avec Amazon : ils nous proposent exactement les mêmes fonctionnalités que les leurs et véritablement l’opportunité de nous positionner à leur niveau en fournissant aux utilisateurs d’Alexa un service aussi performant que le leur. Chez Amazon, il y a de la place pour les autres, à l’inverse d’Apple et de son HomePod par exemple…

 « Nous préparons activement notre lancement sur Alexa »

Vous ne vous dirigez donc pas vers une skill mais une véritable intégration à Alexa?

Tout à fait, Qobuz sera un service de streaming comme les autres mais d’une meilleure qualité sonore et éditoriale. Vous pourrez le choisir comme service par défaut. Vous aurez accès aux mêmes fonctionnalités de recherche, de playlists ou de favoris que celles d’Amazon Music.

Nous préparons activement notre lancement sur Alexa, mais nous avons pas mal de travail préliminaire à faire, comme nettoyer un peu le catalogue, dédoublonner des fiches artiste, améliorer le moteur de recherche, etc.

 

C’est une nouvelle façon de travailler?

Absolument. Dans le cadre d’une expérience vocale, l’utilisateur ne peut pas chercher trois résultats différents comme il le fait avec un écran. Il s’agit pour nous de viser directement dans le but et de proposer tout de suite le bon résultat.

 

Un positionnement plutôt haut de gamme en somme?

Benoît Rébus, reponsable des partenariats hardware chez Qobuz

Tout à fait. Nous souhaitons offrir une expérience vocale efficace, à la hauteur de nos standards, et qui ne décevra pas nos abonnés présents et futurs. Pour nous, l’idée est de proposer une alternative aux services “mainstream” avec une qualité audio lossless. C’est vrai que la haute définition n’a pas vraiment d’intérêt sur un Echo, mais déporter l’écoute sur un Sonos ou un Yamaha, par exemple, permettra de profiter de cette qualité sonore. Nous travaillons d’ailleurs déjà avec de nombreux fabricants Hi-Fi tels Buesound, Devialet ou LINN, pour ne citer qu’eux. En tout, nous travaillons avec plus de 50 partenaires pour proposer une version plus haut de gamme de la musique en streaming, sans perte, ce qui est notre positionnement depuis le départ.

Nous proposons aussi du téléchargement à l’acte, qui ne nécessite pas d’abonnement, et permet de retrouver ses achats dans le cloud. L’idée est de pouvoir utiliser ça avec Alexa et d’être en mesure de lui demander, par exemple, de jouer le dernier album acheté. Nous souhaitons aussi pouvoir proposer une sorte de “catch up” de nos contenus comme des chroniques d’album, un replay de l’Actu musicale de Qobuz dont il serait quand-même dommage de perdre le contenu. On peut imaginer pouvoir déclencher, par exemple, l’écoute de l’album en question après avoir écouté le flash quotidien, ce qui n’est pas encore possible pour le moment.

 

Donc ce qui vous différencie de vos concurrents, outre la qualité sonore, c’est aussi et surtout la production de contenus éditoriaux?

Oui, exactement. Il y a d’une part les contenus rédigés, réalisés par de vrais journalistes, mais également la musique mise en avant. Si vous ouvrez Qobuz, vous vous rendrez compte que ce n’est pas vraiment le top 50 que nous poussons, mais plutôt de la musique que l’on qualifie souvent d’alternative ou émergente. Qobuz s’adresse à une clientèle d’adultes éclairés par rapport à Spotify qui est plus tourné vers les jeunes. En tout cas, notre client type est différent. Il a plutôt 40 ans voire plus, il est assez cultivé, il a un niveau social assez élevé, une véritable curiosité musicale et intellectuelle. C’est typiquement les personnes qui achetaient beaucoup de disques en magasin avant et qui sont très assoiffés de culture en général, pas que de musique. Ils aiment par ailleurs les belles choses, comme un bon système Hi-Fi par exemple.

 

 

Votre positionnement est donc plus haut de gamme, vos formules d’abonnement logiquement plus onéreuses. Avez-vous prévu de proposer un abonnement spécial pour Alexa, comme peut le faire Amazon Music?

Non, pas vraiment, nous avons déjà une offre similaire à celle de nos concurrents à 9.99€/mois, mais la plupart de nos abonnés sont sur les offres “lossless” [sans perte, NDLR] à environ 20€ ou plus… Nous avions pensé à ça à une époque avec Sonos, qui est un partenaire important, mais en fin de compte nos abonnés ont un usage très hétérogène. Ils n’utilisent pas leur abonnement uniquement à la maison, mais aussi dans les transports, en voiture, en voyages et donc en mobilité.

 

Avez-vous un calendrier prévisionnel?

Non, pas vraiment. Nous ne communiquons pas encore là dessus car nous sommes en pleine phase de développement et il y a encore beaucoup de travail à faire. Je ne pense pas que cela se fasse d’ici la fin de l’année, c’est un projet qui va prendre plusieurs mois car nous voulons proposer une expérience différente et nous ne voulons pas décevoir nos clients, surtout aux Etats-Unis avec notre lancement à venir.

 

Partager :

Auteur de l’article : Alexien Modo

1 commentaire sur “[Interview] Qobuz : le streaming Hi-Rés bientôt sur Alexa?

    Mr. Devon

    (24 septembre 2018 - 16 h 12 min)

    Super intéressant merci. Vivement que QOBUZ soit dispo c’est vraiment un super site de streaming avec une qualité au top!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *