ActualitésHumour

[HUMOUR] La déconfiture du déconfinement des cons finis

Alléluia !!! Mais pourquoi cet oxalide ? Car c’est la fin du déconfinement voyons ! Après 10 kg et 227 bières, c’est fini ! Enfin… disons que c’est la vraie fin, car sur le principe, les cons finis confis de connerie sont déconfinés depuis que le gouvernement a annoncé que le 11 mai serait le jour J.

Dans leurs cerveaux noueux et graisseux, ils ont dû confondre date d’annonce et date de déconfinement. Vous avez remarqué vous aussi non ? Depuis début mai, quand Ed nous a dit que le 11 mai, si on était sage, on aurait le droit d’être déconfiné, une bonne partie des beaufs de notre pays s’est dit : « bon, ben s’il dit qu’on va pouvoir sortir, ça veut dire qu’on peut déjà sortir, sinon il n’aurait pas dit qu’on pourrait sortir, donc sortons, ça nous sortira. Et puis tant qu’on y est, on va aussi faire un barbeuc avec les voisins et les copains pour fêter ça ! ».

Donc le déconfinement a officiellement commencé le week-end du 3 mai pour cette frange de la populace dégueulasse. Ce qui est assez lamentable, c’est que ce confinement semble fonctionner, car nous atteignons maintenant les plus faibles taux de contamination et de décès depuis le mois de mars. Mais comme pour nous rappeler que ça peut vite partir en cacahouètes, un nouveau petit foyer a été détecté…

Comme quoi, quoi qu’en pensent ces trous du cul adeptes du « je ne pense qu’à ma gueule et je ne risque rien », tout peut arriver. Donc à tous ces connards qui font venir leurs potes chez eux pour un apéro ou qui sortent trainer leur gros culs 3 fois par jour, sachez que votre égoïsme et votre stupidité n’ont d’égales que votre inconscience inepte de gros cons.

Si vous attrapez ce virus, malheureusement, des personnes mettrons leurs vies en danger pour sauver votre insignifiance niaiseuse. Que vous contaminiez des gens de votre famille, on s’en branle, mais votre vie tournant autour de votre nombril gras est donc plus importante que celles des autres ? Ou bien votre cortex cérébral n’est tout simplement pas adapté à une vie normale alors qu’il pourrait s’épanouir à souhait dans une fosse septique comme la merde immonde que vous êtes ? Ce qui est dommage pour vous, c’est que ce virus attaque les poumons, que vous avez, contrairement à la méningite pour laquelle vous être tranquille…

Voilà, ça, c’est dit, c’était mon coup de gueule pré-post-confinement. Ben oui, enfin, il faut me comprendre au bout de 8 semaines enfermé avec des démons qui ont pris la forme d’enfants et une femme qui a pris la forme d’une… femme… Il a été possible de réfléchir, sur le sens de la vie, de l’univers et de tout. La réponse est bien 42… Il me semble. Enfin je crois.

J’ai décidé de me mettre à la confection de masques, car Ed l’a dit, la France a besoin de moi ! Ben oui, les masques papier, c’est has-been ! Le futur appartient aux masques en tissus lavables made in France. C’est pas beau ça !? Ils ont pris le temps de créer une norme en 3 heures chrono afin de pouvoir les vendre dans les bureaux de tabac et autres. Oui, car le marché des GMS est déjà pris par les masques chirurgicaux tombés des bateaux. Les pharmacies aussi pourront vendre des masques de compétitions, les vrais, FFP2 et tout et tout. Les pharmacies qui viennent d’ailleurs de se rendre compte qu’en fait, elles pouvaient en vendre au public pendant tout le confinement mais que le gouvernement ne leur avait jamais dit.

C’est un peu comme quand tu mens par omission en fait :

« Elle : chéri, c’est toi qui n’a pas fermé la lunette des toilettes ? »
 « Lui : Ah tiens au fait ta mère a appelé ».

Dans ce cas concret, il n’a pas dit qu’il n’avait pas fermé la lunette des toilettes, mais il n’a pas menti non plus.

Donc bon, j’ai décidé de monter ma boite de fabrication de masque. Avec un prix de revient assez faible, un prix de vente de 5 €, y’a moyen. En plus, en faisant coudre les enfants, je baisse les coûts. Je suis fier de faire plaisir à mon gouvernement et à mes compatriotes. Mais alors que j’allais sortir mes productions, qu’est-ce que j’entends ? Que le gouvernement a acheté en Asie plusieurs centaines de millions de masques en tissu… Quoi ? Je croyais qu’ils voulaient relancer l’économie locale moi, mais j’ai dû me tromper. Ben non pourtant, car sinon, pourquoi des entreprises françaises ont aussi eu la même idée que moi ? Et là, ils inondent le marché et me font concurrence avec des produits fabriqués par des gamins sous-alimentés en utilisant le marquage AFNOR créée à l’arrache !!! Mais bon… Le gouvernement entend des voix impénétrables. Ou sinon ils nous prennent vraiment pour des cons…

Donc bon, je vais laisser tomber cette idée, me servir de mes masques d’avance comme PQ et retourner au boulot… Du moins, je vais essayer, car l’école reprend sans reprendre et ne cesse pas de cesser de rouvrir. En fait, ce n’est pas cette semaine mais la semaine pour les classes de mes enfants. Donc je vais devoir les garder une semaine de plus. Pas mal comme système au final :

– Vous reprenez mais vous gardez vos mioches encore un peu, hein ? Car les enfants iront à l’école un jour sur deux… Donc en fait, vous ne reprenez pas. Mais, sur le principe, vous reprenez. Mais pas pour de vrai. En fait, vous pouvez faire du télétravail…

– Ah ben oui tiens, c’est déjà ce qu’on faisait non ?

– Ben oui, mais là, vous n’êtes plus confinés.

– Je dois bosser de chez moi en gardant des monstres à la maison comme pendant les 8 dernières semaines et je ne suis pas confinés ?

– Ben non, vous pouvez sortir !

– Ben avant aussi, avec un mot.

– Ben là, plus besoin de mot.

– Ah… donc au final c’est pareil, non ?

– …

– Hein ?

– Heu…

– Alors ? c’est quoi qui change ?

– Ben vous pouvez sortir dans la foule et tout et tout. Mais sans mot… Ah si, pardon, il vous faut un mot pour aller prendre les transports pour travailler ou si vous allez travailler loin.

– …

– Donc c’est le déconfinement…

– …

– Voilà voilà…

– J’ai l’impression qu’en le disant, vous vous rendez compte à quel point c’est con, non ?

– Bon, ben y a Manu qui m’attend… Et en ce moment, il est un peu chafouin.

– Ouais… C’est ça ! J’ai l’impression qu’il va être long ce déconfinement.

Donc voilà, le déconfinement est une vraie déconfiture. On va ressortir, retourner au travail un jour ou l’autre, revoir ses collègues, ne plus gérer ses journées comme on veut, ne plus faire semblant de travailler… On va aussi côtoyer des gens, devoir leur parler, reprendre une vie stressante en courant partout pour arriver à l’heure au boulot et ensuite à l’école (quand elles ouvriront…).

Moi je trouve que nous faire sortir si tôt est dangereux. Ben oui, plein de professeurs le disent : il va y avoir une seconde vague ! Déjà, ils sont optimistes, ils ne disent pas une deuxième vague, car cela voudrait dire qu’il y en aurait d’autres ensuite. Nous ne sommes pas immunisés donc dès qu’on va ressortir : PAF ! Le virus va être comme un curé dans un jardin d’enfant !

Non, non, je trouve que c’est trop dangereux. Je refuse de prendre ce risque et je trouve inadmissible que le gouvernement nous oblige à ressortir. Tout ça pour sauver l’économie chinoise (ben oui, car il achète tout en Asie et pas en France) ! Et puis ils n’avaient qu’à pas nous confiner aussi. Moi j’y prends goût… C’est eux qui ont commencé ! Je veux rester tranquille, regarder la TV, travailler comme je veux… C’est dégueulasse de nous forcer. J’veux pas retourner au travail !

Et puis, y a eu des trucs bien pendant ce confinement. J’ai passé du temps avec mes enfants, on a bien rigolé, je les ai aidés pour leurs devoirs, je leur ai appris que bien cuisiner, frais, ne prenait pas beaucoup plus de temps que de faire cuire des plats tout-faits et que c’est donc une excuse de feignant, j’ai pris du temps pour moi, j’ai vécu sans stress… Donc au final, ce confinement, il nous a un peu changé non ?  A part les cons…

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Un commentaire

  1. À force de respecter les gestes barrières
    Finirais-je par perdre tous mes repères ?
    Privés d’activités, on devient désynchronisés
    Je vous en prie venez me libérer de ma cage dorée
    Oui, car au final je suis confiné mais pas un con fini … in finé !
    Bon ce n’est pas du Baudelaire ni du Voltaire
    Mais du Fred à s’taire !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page