ActualitésDossiers

[DOSSIER] La folie des grandeurs

La direction des Alexiens va aujourd’hui tâcher de vous éclairer sur les notions de grandeurs que l’on trouve associées à nos objets connectés. On voit défiler les W, les A, les V ou encore les lm… Mais kékeussé !? kékidit !?
Ne paniquez pas, les Alexiens vont vous faire un cours de rattrapage rapide en physique. Prêt ? Alors, suivez-nous !

On va vous éclairer sur les ampoules

Quand vous allez sur les caractéristiques des ampoules connectées, vous trouvez très vite des données avec des Watts, des lumens, des volts ou encore des infos sur les culots.

Débarrassons-nous des culots avant d’aller de l’avant.

Il existe plusieurs types de culots. Le plus courant étant le E27. A quoi cela correspond ce chiffre ? Le E27 a un diamètre de 27 mm. Et pour le E14 ? 14 mm ! Et le E ? Cela veut dire que ce sont des ampoules à vis. Les ampoules à baïonnettes sont des BXX (B22 avec un diamètre de …22 mm, voilà !!). Et nous trouvons ensuite des culots plus spécifiques comme les GU10 (les spots avec les deux broches spécifiques, pour du 230 volts spécifiquement) ou plus confidentiels comme les GU4, 2 pins… G fait référence à des culots à deux ou plusieurs broches.

 

 

Que nous apprennent les watts sur une ampoules?

Alors sur le principe, tout et rien… Par exemple, une ampoule de 7 Watts (W) va consommer 7 W, mais cela n’a rien à voir avec la puissance restituée. Pour information, le Watt correspond à la puissance ou le flux énergétique d’un circuit, d’une ampoule… 1 W = 1 joule par seconde ! Pour infos, 4,18 j = 1 calorie = quantité d’énergie nécessaire pour élever de 1°C la température de 1 gramme d’eau… Bref, avec les lampes LED, cette valeur sera à multiplier par 10, environ, pour avoir les équivalences avec les lampes à incandescence.

Donc 7W = 70 W. Plus il y a de Watts, plus l’ampoule va être puissante. Mais cela n’est pas suffisant pour se faire une idée du rendu, surtout avec les LED. A prendre en compte plus pour la consommation que pour le résultat.

Voici d’autres grandeurs à prendre en considération. Tout d’abord, la température de couleur de la lumière va vous être donnée en Kelvin (K). Plus les K sont élevés, plus la lumière va tirer sur le bleue, donc sera froide. A l’inverse, plus les K seront bas et plus la lumière tirera sur l’orange.

 

Les températures de couleur en Kelvins (K)

 

Vous trouverez aussi les lumens ou lm… Cela va représenter le flux lumineux. Et là, attention, car une ampoule LED, avec le même nombre de Watts peut avoir 40% de lumens de moins qu’une autre même si en moyenne, 10W correspondent à 100 lm (donc 1 W en LED). Or, plus il y a de lumens, plus ça éclaire. Les Lux, ce sont des lumens par m². Mais à quoi cela correspond ?

 

Lux = Lumens x m²

 

Il n’est pas simple de donner la puissance en lumens nécessaires par pièce pour choisir vos ampoules, mais la logique fait le reste…

 

Quelques indications

Vous êtes au courant pour les prises ?

Les prises sont souvent associées à la notion de Watts et/ou d’Ampères et de Volts.

Mais veulent nous dire les fabricants ?

Tout d’abord, les volts. Le volt est l’unité de force électromotrice ou tension. Pour information, une cellule nerveuse « fonctionne » avec une tension de 0,075 V et le TGV avec 25000 V… En Europe, les prises murales ont une tension de 220 à 240 V (alternative). Confirmez bien que vos appareils ont une plage de tensions utilisable dans les 220-240V. Ce qui est normalement le cas, mais attention si vous achetez des produits à l’étranger.

 

 

Le second point est l’ampérage. L’ampérage est l’intensité du courant électrique, c’est-à-dire la quantité de courant qui passe ou qui peut passer dans un appareil ou un circuit ou encore le flux d’électron qui va traverser le conducteur. C’est l’équivalent d’un débit d’eau dans un tuyau. Les prises sont données pour un ampérage maximal qu’elles vont supporter sans problème. Mais souvent, il n’est pas facile de faire le lien entre cet ampérage et ce que l’on peut y brancher car nous n’avons à notre disposition que des Watts.

Le Watt, c’est l’équivalent du débit d’eau dans un tuyau multiplié par la pression. Et on comprend bien pourquoi il faut faire attention à ce que l’on y branche. Si vous n’avez que des Ampères mentionnés sur vos prises, faites ce calcul simple : intensité (16 A par exemple) x tension (250 v). Dans ce cas, cela donne 4000W à ne pas dépasser. C’est un peu comme quand on augmente le débit du tuyau d’arrosage à fond et qu’il se débranche du robinet car trop de pression, trop rapide.

Pour les enceintes, on vous écoute ?

Vous êtes-vous demandé pourquoi la puissance d’une enceinte est exprimée en Watts (W) et non en décibels, qui permet de mesurer l’intensité sonore?

Tout d’abord, un décibel (dB) est un dixième de Bel et n’appartient pas au système international d’unités car c’est une échelle logarithmique. C’est-à-dire que quand la valeur augmente de 3 dB, l’intensité sonore est multipliée par 2. Donc 50 dB est deux fois moins fort que 53 dB. Et 16 fois plus fort que 38 dB.

 

 

 

Bon OK, les dB on connait, mais pourquoi nous ne parlons que de Watts (encore eux) pour la puissance des enceintes ?

Tout d’abord car on parle puissance et le dB n’est pas une puissance, mais une intensité (comme l’Ampère pour l’électricité). En fait, cette puissance, c’est la puissance mécanique du haut-parleur. Plus les Watts (W) sont importants, plus le son sera fort.

 

Afficheur analogique d'un ampli présentant simultanément Watts et décibels
Afficheur analogique d’un ampli présentant simultanément Watts et décibels

 

Mais il n’y a pas de lien simple entre le W et le dB… Pourquoi? Car les dB n’ont pas d’unité et à partir de là, difficile de trouver des liens entre les deux. Cependant, on peut trouver des données fournies par les fabricants faisant un lien entre ces valeurs, données pour un voltages particuliers (2,83 V par exemple), une sensibilité donnée à 1 m de l’enceinte. Pour une enceinte de 15W, comme un Echo, nous pourrions être vers 96 dB si le niveau d’efficacité est de 85 dB… Mais impossible de trouver cette donnée…

Et voilà, grâce à ce dossier, vous pouvez maintenant briller en société ou choisir vos futurs appareils connectés en toute sérénité. On n’est pas sympa ?!

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer