Amazon propose du cashback avec Alexa

Nous l’avions déjà évoqué par le passé, les achats vocaux ne semblent pas convaincre plus que ça les utilisateurs d’Alexa. Au grand désarroi d’Amazon qui espérait bien que nous ferions plus que piloter nos maisons connectées avec son assistante. Qu’à cela ne tienne, le géant du e-commerce a discrètement déployé hier une nouvelle fonctionnalité Alexa pour stimuler les usages e-commerce en proposant aux utilisateurs, américains pour l’instant, des offres de remboursement. Bref, du cashback avec Alexa !

Amazon lance un système de cashback avec Alexa aux États-Unis

Amazon a confirmé hier à TechCrunch avoir introduit « Alexa Shopping List Savings » aux États-Unis, une fonctionnalité proposant des remises et bons d’achat de grandes marques directement via l’application Alexa. Le service de presse indique que les offres seront affichées dans les Listes et notes Alexa et pourront par la suite être utilisées dans des magasins physiques. L’idée est de permettre aux utilisateurs de l’assistante de vocale de faire des économies au quotidien…

Pour utiliser cette fonctionnalité, les consommateurs américains devront d’abord sélectionner les offres qui les intéressent et les activer dans l’application Alexa, puis se rendre dans leur commerce de proximité, magasins ou pharmacie, afin d’acheter le produit.

Le site web d’Amazon explique dans une FAQ qu’une fois l’achat validé, l’utilisateur devra ensuite scanner le code-barres de son produit et prendre une photo du ticket de caisse. Ceci fait, Amazon enverra un cashback à l’utilisateur directement sur son compte sous forme de chèque-cadeau à dépenser en ligne. Un processus qui pourra prendre de 24/48h à une semaine, selon l’entreprise, mais qui pourra être utilisé pour des dizaines de millions de produits vendus par le plateforme.

Vos données en échange de bons d’achat ?

Évidemment, cela n’est pas complètement gratuit, ou plus précisément pas sans contre-partie. En effet, si la participation à ce système ne coûte rien, l’utilisateur consent néanmoins à partager ses informations et données personnelles avec Amazon.

Bien qu’anonymisées, l’entreprise précise dans ses conditions d’utilisation du service que ces données pourront servir à vous « afficher des publicités ciblées sur les fonctionnalités, produits et services susceptibles de vous intéresser » et plus globalement à améliorer les services d’Amazon « Nous utilisons vos informations personnelles pour fournir des fonctionnalités, analyser les performances, corriger les erreurs et améliorer la convivialité et l’efficacité des Services Amazon » explique le e-commerçant.

Bref, si certains y verront un système intrusif et le refuseront catégoriquement, beaucoup devraient néanmoins être prêts à sacrifier leur vie privée pour quelques dollars…

Quand ce service sera-t-il proposé en Europe ? Le sera-t-il ? Nous ne saurions vous dire, mais la législation européenne étant particulièrement stricte sur le sujet depuis la mise en œuvre du RGPD, il y a fort à parier que l’exercice sera acrobatique pour Amazon qui pourrait bien y renoncer sur le vieux continent.

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.