[TEST] Amazon Echo Dot 2ème génération : Le petit frère

Bon alors pour faire suite à notre erreur de ne pas avoir testé l’Echo seconde génération, on cherche à se faire pardonner avec le test de son petit frère, l’Echo Dot !

Mais nous n’allons pas parler de celui de 3ème génération, tout juste disponible et encore peu présent dans les ménages. Nous allons nous intéresser au petit frère de l’Echo, donc au grand frère du Dot 3ème gen… On n’est pas claire ? Mais si, l’Echo Dot deuxième génération ! Et non 2nd génération car cela voudrait dire qu’il n’y a que deux générations, or nous en avons au moins 3. Eh oui… les Alexiens sont cultivés.

Amazon Echo Dot 2ème génération : un écho miniature ?

Notre Echo Dot est livré dans sa petite boite bleue qui est maintenant la marque distinctive des appareils de la gamme. Et qu’y trouvons nous ?  Eh bien un petit appareil à peine plus gros qu’une rondelle de hockey, soit 8,5 cm de diamètre et 3 cm de hauteur. Un peu plus de 160g, ce n’est pas énorme… A peine le poids d’une ampoule connectée.  Il y a également un cordon d’alimentation avec un adaptateur. De prime abord, il est effectivement assez petit, léger et joli avec sa couleur brillante (noir ou blanc, au choix).

La configuration se fait de la même façon que l’Echo sur votre réseau Wi-Fi en 2,4 ou 5 gHz (Voir notre tuto si vous avez des problèmes).

Le fonctionnement de notre Dot reste exactement le même que celui de son grand frère.  Et son réveil est le même :  Alexa nous parle, elle nous explique ce qu’elle peut faire pour nous… Donc finalement, vous allez nous demander quelles sont les différences avec l’Echo ? On y vient, mais sachez que sur le principe, vous pouvez faire exactement les mêmes choses.

Au niveau de ses organes internes, Amazon Echo Dot a 7 micros de 16 mm. Six en périphérie et 1 au centre, et le son qui se diffuse par de petites ouvertures dans la partie basse (mais une seule sortie réelle). Donc vous vous dites que niveau son, ça ne va pas être le top du top. Et vous avez raison, c’est son point faible. D’où le fait qu’une version 3 avec des haut-parleurs boostés soit sortie. Mais en revanche, Echo Dot a aussi une prise jack 3,5 mm pour le brancher sur un appareil plus puissant. Et à partir de là, Echo ou Dot, si vous passez par une enceinte externe pour avoir du bon son, aucune différence. Vous pouvez aussi l’appairer par Bluetooth à une enceinte Bose ou autre par exemple.

Sur le dessus, il est exactement comme son grand frère : entouré d’un anneau mouvant, vous trouverez 4 boutons : volume +, volume -, mute (pour couper le micro et aussi l’écoute) et le bouton action (pour parler à Alexa sans l’activer par la voix).

 

Amazon Echo Dot: Au final, pour quoi faire ? Pourquoi lui ?

Pour être claire et rapide, vous pouvez faire la même chose qu’avec Echo. Exactement la même chose…

Voici une liste non exhaustive :

  • Aide au quotidien : Alexa vous donnera la météo, le trafic, les dernières nouvelles, racontera aussi des blagues, des anecdotes, fera des recherches sur internet, programmer des réveils, des alarmes, des minuteurs…
  • Lancer des Skills.
  • Ecouter de la musique.
  • Vous aider à piloter votre maison connectée.
  • Alexa vous lit aussi vos livres audios Kindle ou Audible, en natif.
  • Passer des appels entre les échos ou vers une application Alexa.

 

 

 

L’Echo Dot va plutôt vous servir d’auxiliaire à votre Echo pour votre maison connectée. Là où votre Echo ne vous entend pas, un Echo Dot va être un très bon relais : dans un couloir, une chambre d’ami, un cellier… Il va vous permettre d’allumer les lumières, les prises… partout dans la maison. Par contre, comme vu plus haut, pour la partie musique, le son ne va pas être terrible. Mais pour écouter la radio, les news, sous la douche, ça passe. Et avec une enceinte en jack ou en Bluetooth, c’est parfait !

Et passer sur un Echo Dot 3 ? L’intérêt sera réel si vous recherchez un meilleur son pour un appareil dans une chambre par exemple ou une petite pièce, sans appariement à une enceinte externe.

 

 

 

 

Partager :