Lampes et luminaires connectésLe Lab'

[TEST] Veilleuses connectées ZEMISMART : de toutes les couleurs… et de toutes les formes

Une lampe veilleuse compatible Alexa et Amazon Echo

Les ampoules connectées, c’est bien. On le sait, en bons Alexiens, nous en avons tous au moins deux douzaines à la maison. Mais ce qui serait top, c’est une veilleuse connectée, pour les petits. Comme ça, on l’allume quand on veut, on change la couleur, l’intensité, on l’éteint quand le monstre dort enfin ou quand il fait la comédie histoire de lui montrer qui est le patron… Top non ? Eh bien, Les Alexiens, fidèles à leur habitude de baroudeurs du net, de dégotteurs de talent High Tech, de chercheurs de la bonne affaire… Bref, fidèles à eux-mêmes, vous ont trouvé non pas une, ni deux, ni trois mais 5 veilleuses connectées !

C’est la marque ZEMISMART qui propose ce set de luminaires ! Vous avez certainement déjà lu des tests concernant les produits de la marque chinoise. Nos conclusions sont que les produits sont de bonne qualité, pratiques et à des prix relativement attractifs. En effet, ces veilleuses marquées CE et RoHS sont vendues au prix unique de 32,40 € hors promotion et existent en cinq formes. Vous trouverez sûrement celle qui vous plaît.

Veilleuses connectées ZEMISMART : le choix et le détail

Si vous nous suivez depuis quelques temps, vous savez certainement que Zemismart, pour proposer des produits à un prix attractif, ne mise pas sur l’emballage. Et ce cas ne déroge pas à la règle. D’ailleurs nous n’avons pas immortalisé l’instant où nos petits doigts fébriles ont ouvert avec avidité le carton brun uni sans aucune identification ni marquage… Donc en synthèse, l’emballage est plus que basique et moche, mais votre veilleuse est bien protégée dans un papier bulle. D’ailleurs, car il n’y a que ça à dire sur le packaging, le carton est une invention française de 1751 !

Qu’y trouvons nous finalement ? La veilleuse (dans du papier bulle), le cordon d’alimentation et le guide d’installation (un livret de 4 pages assez bien fait). En effet, il aborde le branchement, les boutons, l’installation avec Smart Life, la connexion avec Alexa, les commandes vocales ainsi que différentes subtilités et les caractéristiques. Ah yes, in English, of course.

Nous avons testé la lampe en forme « d’obus » mais il en existe quatre autres : un cylindre, un rectangle, une sphère et une lune, qui semble être victime de son succès. Ceci-dit, le fonctionnement est exactement le même.

Test Zemismart Veilleuse RGBW

Difficile de vous faire un descriptif de chaque veilleuse, mais nonobstant le fait que nous ayons eu en main une seule référence, nous pouvons supputer que, toutes choses égales par ailleurs, les conclusions de ce test sont extrapolables. Oui, tu as le droit de relire la phrase précédente si tu n’as pas compris…

Notre luminaire est fait d’un seul bloc, les deux parties (le socle et la veilleuse en tant que telle) ne se démontant pas. Le plastique du corps est blanc opaque et fait environ 2 mm d’épaisseur. Il n’est pas fait pour émettre une lumière éclatante mais pour la diffuser. Le socle est en plastique blanc brillant. C’est sur cette dernière partie que vous trouverez le port USB et le bouton on/off. C’est tout… Il y a 6 petits ergots sur le dessous servant de pieds. Sans être sur une qualité exceptionnelle, nous sommes sur des matériaux de qualité standard, marquants peu et résistants au choc. C’est un produit fait pour résister et être mis en valeur une fois éclairé. Hormis pour la veilleuse lune qui est très jolie en tant que telle et va être sublimée une fois allumée.

Au niveau dimensions, nous ne sommes pas sur une veilleuse de dinette. Par exemple, dans notre cas, la taille de notre lampe est de 20 cm de haut et 12 cm de large, pour 240 grammes. D’accord, c’est le plus gros du lot, mais les autres ne sont pas ridicules. Le câble fait 1,5 m, mais il n’y a pas d’adaptateur fourni avec.

Regardons maintenant de plus près ses caractéristiques : elle va fonctionner en 5V, 1,5 A, utilisez donc un chargeur de téléphone portable ou une prise connectée / rallonge avec port USB. En recharge, elle va consommer 3 W, ce qui est peu. Elle contient une batterie lithium de 1200 mAh / 3,7 V. A utiliser entre 0 et 40°C, en Wi-Fi 2,4 GHz.

Mais attardons-nous un peu sur les atouts de ce produit :

  • La veilleuse fonctionne de façon autonome, sur batterie. Rechargez la 3 heures maximum et c’est parti pour 3 à 10 heures d’utilisation.
  • Elle a un mode de changement de couleur manuel en tapant la base sur la surface où elle est posée : blanc froid, blanc chaud, rouge, vert, bleu, violet, jaune, bleu (mais pas le même), rose et vert citron, dans l’ordre d’apparition.
  • Fonctionnement via l’application Smart Life pour faire varier les couleurs, les blancs et les intensités
  • Fonctionnement avec Alexa, à la voix, même non branchée.
  • Il y a un indicateur de charge intégré à la veilleuse : rouge quand vous la branchez, elle passe ensuite au bleu quand elle est chargée. Attention, pour éteindre cette lumière, il faut débrancher la lampe, si vous appuyez sur le bouton on/off, ça allumera la lampe en blanc.

Il ne reste plus qu’à confirmer que tout cela est bien réel. Et pour ça, commencez par la charger et la faire reconnaitre par Smart Life.

Veilleuses connectées ZEMISMART : utilisation nocturne avec Smart Life et Alexa

L’installation de cette lampe va se faire avec Smart Life comme une ampoule standard. Pour la faire entrer en mode appairage, appuyez quelques secondes sur le bouton on/off. Nous nous y sommes pris à 3 fois et finalement, en faisant un appuie long et allumer/ éteindre plusieurs fois, cela à fonctionné. La lampe se mettra à clignoter, profitez-en pour lancer l’application Smart Life.

N’oubliez pas d’activer la Skill Alexa pour pourvoir l’utiliser avec vos Echo. Sous Smart Life, appuyez sur « ajouter » et sélectionner « éclairage ». Ensuite, comme d’habitude, une fois en mode appairage, sélectionnez votre réseau Wi-Fi (2.4 GHz), son mot de passe et laissez faire. A moins d’être joueur, nous vous invitons à changer le nom de la veilleuse pour pouvoir s’en servir à la voix.

Une mise à jour du micrologiciel va certainement se lancer, laissez faire.

Dans l’application, vous allez pouvoir piloter la veilleuse de différentes façons :

  • Réglage de l’intensité lumineuse
  • Réglage de la chaleur du blanc
  • Réglage des couleurs
  • Réglage de la saturation des couleurs
  • Vous pouvez voir une icône « Shock Power ». Ce dernier va vous permettre d’activer ou de désactiver le fait de pouvoir éteindre ou changer la couleur de la lampe en la choquant sur une surface. Pouvoir le désactiver pourra être intéressant en fonction de l’endroit où vous la posez pour éviter de changer les réglages si elle est bougée un peu brusquement.

Comme avec toutes les « ampoules » sous l’application, vous avez également la possibilité de le mettre en pratique des scènes (c’est-à-dire des ambiances préinstallées avec des luminosités spécifiques) et une planification d’allumage ou de mise hors tension.

L’utilisation avec Alexa se fait via la skill Smart Life et va consister à la piloter comme une ampoule lambda. Il y a 5 chaleurs de blancs sous l’application ainsi que 15 couleurs qui sont appelables à la voix. Vous voulez une lumière naturelle ? « Alexa, allume X en blanc lumière du jour », « Alexa, allumes la veilleuse en bleu », « Alexa, allume la veilleuse à 10% »

Retrouvez ici l’ensemble des commandes pour Alexa et Amazon Echo.

En théorie, c’est vraiment top, mais en pratique ? Hé bien à l’utilisation, les couleurs sont très bonnes pour une veilleuse. Attention, ne vous attendez pas à des couleurs intenses et très franches, nous sommes un produit dont le but est d’émettre une lueur diffuse. Mais comme vous pouvez le voir sur les photos, elles sont vraiment jolies et « profondes ». La variation de saturation fonctionne très bien pouvant permettre de passer d’un rouge sang à un blanc rose. Les chaleurs des blancs sont aussi très bonnes pour ce type de produits. Franchement, rien à redire.

De plus, on peut s’attendre à une certaine latence avec un matériel fonctionnant sur batterie, mais ce n’est pas le cas. Là encore, les changements de couleurs, les mises en et hors tension sont aussi relativement rapides. Bref, pas de changement par rapport à une ampoule standard moyen de gamme.

Après plusieurs nuits de tests, la durée de fonctionnement sans être branchée au secteur est environ de 10 heures en couleur à 1% de luminosité et 7 heures en couleur à 20%. Cette durée va varier en fonction de l’intensité lumineuse, de l’endroit où vous placez la veilleuse (réseau Wi-Fi avec un excellent signal ou non) et de l’utilisation (plus vous demanderez d’actions, moins la batterie durera). 10 min environ avant le déchargement de la batterie, la veilleuse passe en rouge et clignote 4 fois. Si vous l’utilisez dans une chambre d’enfant, c’est un réel atout de pouvoir faire varier l’intensité une fois votre petite tête blonde endormie, voir de l’éteindre complètement (on vous laisse gérer le réveil en pleine nuit).

En synthèse de ce test, cette veilleuse qui ne paie pas de mine mais qui à l’avantage d’exister en plusieurs références dont une lune sympa, est une très bonne surprise. Faisons abstraction d’un packaging inexistant et d’une documentation qu’en anglais pour mettre en avant une veilleuse autonome, fonctionnant à la voix ou par application, ayant des couleurs plutôt bonnes et bien présentes. L’autonomie de la batterie n’est pas exceptionnelle car maximum de 10 heures (8h30 dans nos tests) mais suffisante pour la plupart des utilisations. Une batterie plus puissante aurait cependant été un plus pour éviter, par exemple, que la veilleuse ne s’éteigne dès potron minet. Le système Shock Power est une bonne idée, mais un peu trop sensible. Nous sommes donc sur un produit tout à fait acceptable, de bonne facture et de qualité tout à fait satisfaisante. Laissez-vous tentez !

Veilleuses connectées ZEMISMART

environ 30€
7.8

Installation

7.0/10

Design

6.0/10

Fonctionnalités

9.0/10

Application

9.0/10

Qualité/Prix

8.0/10

Les plus

  • Couleurs agréables
  • Autonome
  • Prix

Les moins

  • Autonomie bonne mais un peu juste
  • Bouton on/off un peu capricieux pour l'appairage
Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer