Test de Blink Outdoor, la caméra extérieure sans fil d’Amazon

Notre avis sur la caméra Blink Outdoor

Notre avis sur le système Blink Outdoor d'Amazon

Blink, l’une des deux marques de sécurité appartenant à Amazon, propose des caméras d’intérieur ou d’extérieur plus accessibles que sa cousine Ring. Après les XT et XT2, nous allons tester aujourd’hui la troisième génération de la caméra d’extérieur apparue en 2020. La Blink Outdoor est en effet une petite caméra fixe sans fil capable de résister aux affres de la météo grâce à ses robustes matériaux. Pour 99.99€ hors promotion, elle est vendue avec son Sync Module 2 qui permet de stocker localement les enregistrements sur clé USB et donc sans abonnement cloud payant. Voyons tout de suite si elle vaut le coup.

[toc]

Blink Outdoor : une caméra parfaite pour Alexa

Unboxing

Reprenant les codes couleurs blanc et bleu de la marque, le packaging affiche à l’avant un large visuel de la Blink Outdoor, une caméra aux formes carrés reconnaissable entre toutes, et l’accompagne de pictogrammes reprenant les principales fonction, notamment sa prise en charge par Alexa.

Une fois sortie de son coffret, c’est un petit carré de 7.1 cm x 7.1 cm x 3.1 cm que nous découvrons. En la prenant en main, la caméra d’Amazon étonne en effet par son poids plume. Elle est très légère avec ses 94 grammes sur la balance. En comparaison, la caméra extérieure Konyks Camini Go, également sans fil et sur batterie, pèse pas moins de 285 grammes. Toute en plastique noir, la Blink Indoor présente une finition noire mate et avec des faces à effet miroir. La qualité ressentie est excellente et nous ne constatons aucun défaut de finition.

La caméra sans fil présente :

  • Au centre : l’objectif, il a un champ de capture de 110° en diagonale
  • De part et d’autre (en regardant de face la caméra)
    • A gauche : une LED bleue indiquant lorsque la caméra est en activité – celle-ci peut être désactivée dans les paramètres.
    • A droite : une LED rouge pour l’enregistrement en vision nocturne.
  • Au-dessus : les détecteurs IR qui prennent en compte la chaleur passant devant l’objectif. Son emplacement et le réglage de la sensibilité sera donc primordial pour éviter des alertes « faux – positif » suite au passage de voitures dans le champs si le réglage est mal fait (un zonage visuel est possible).
  • Au-dessous :  micro et haut-parleur.

La Blink Outdoor n’est vraiment pas épaisse avec ses 3.1 cm hors tout. Il faut en effet tenir compte de sa forme légèrement bombée en façade.

Au dos, un adhésif (qui doit bien sûr être retiré) indique comment utiliser le petit outil multifonction fourni et destiné à accéder au logement des piles. La vis d’accès est protégée par un bouchon en silicone qui permet d’en assurer la parfaite étanchéité. En partie inférieure, on trouve une prise USB, elle aussi protégée par un capuchon, qui permet d’alimenter l’appareil. A l’instar de la version Indoor, il est possible d’utiliser le Blink Outdoor de deux manières : avec des piles Lithium ou une alimentation filaire. Cette double alimentation est un vrai plus et un très bon point, car elle permet soit de se passer de piles, soit de prendre temporaire le relais le temps d’en changer. Une alerte permet d’ailleurs d’anticiper leur renouvellement, une excellente idée sachant qu’elles sont données pour tenir environ 2 ans environ (selon la fréquence des détections bien entendu).

Au titre des accessoires, on retrouve :

  • 1 guide de démarrage rapide (très rapide)
  • 1 kit de visserie (2 vis – pas de cheville)
  • 1 support pour la fixation murale avec une bille d’articulation sous le « clips ». La rotule est suffisamment dure à manipuler pour penser qu’avec la caméra dessus elle conservera l’angle demandé.
  • 1 outil multifonction : clé pour ouvrir le logement des piles – mais une pièce de 0.10€ fera aussi l’affaire – (partie étroite) et « bras d’inclinaison » pour le support lorsque la caméra est installée sur un support horizontal et qu’il y a nécessité d’un angle comme sur un plafond. La partie trouée vient alors se clipser sur le support de fixation
  • 2 piles Energizer Ultimate Lithium AA

Amazon fournit un petit outil permettant de dévisser le capot. Un rappel indique qu’il faut mettre en place des piles Lithium 1.5V et non Alcaline. En partie inférieure, la prise type USB-A.

La caméra Blink Outdoor nécessite l’utilisation du Sync Module 2, une interface de synchronisation au réseau qui permet également le stockage en local et permet ne pas payer d’abonnement cloud. Nous vous l’avions déjà présenté lors du test de la caméra Blink Indoor. Nous ne reprendrons donc pas en détail son fonctionnement.

Caractéristiques techniques

  • Marque : Blink
  • Modèle : Outdoor -3e génération – modèle 2020
  • Couleur : Noir
  • Dimensions : 71 x 71 x 31 mm
  • Poids : 94 grammes
  • Champ de vision : 110° (diagonale)
  • Résolution vidéo : HD 1080p le jour et HD infrarouge la nuit.
  • Résolution photos : nHD (630 x 360).
  • Images par seconde : 30 images par seconde
  • Audio : bidirectionnel
  • Processeur : Technologie Immedia propriétaire – AC1002B, 4 cœurs/200 MHz
  • Alimentation :
    • Caméra : 2 piles AA 1,5 V au lithium (non rechargeables). Autonomie pouvant atteindre 2 heures, sur la base de 5 882 secondes de Vidéo en direct, 43 200 secondes d’enregistrement activé par le mouvement et 4 788 secondes d’audio bidirectionnel. L’autonomie varie en fonction du paramétrage de l’appareil, de l’utilisation et d’autres facteurs environnementaux.
    • Blink Sync Module 2 : convertisseur 100-220 V CA vers 5 V CC inclus
  • Réseau Wi-Fi : 2,4 GHz 802.11b/g/n
  • Application : Blink Home Monitor

Installation et utilisation de la caméra Blink Outdoor

Pour installer et gérer la caméra, il faut utiliser l’application maison : Blink Home Monitor disponible sur Android et sur iOS.  Une fois le compte créé et les conditions d’utilisation validées, vous arrivez sur la page d’accueil.

Installation du Sync Module 2

La procédure commence par l’installation du Sync Module 2. Branchez-le avec le câble (1 mètre de long) et l’adaptateur fourni.

Depuis la page d’accueil, cliquez sur le « + » en haut à droite et sélectionnez « Module de synchronisation ». La LED verte témoigne de la bonne alimentation électrique et la LED bleue de la connexion au réseau. Elle passe de fixe lorsque à clignotant en en mode appairage.

  1. Accordez l’autorisation d’accès à la caméra de votre smartphone afin de scanner le QR code qui se trouve sur l’étiquette au dos du module mais vous pouvez taper son N° DSN, c’est juste plus long.
  2. Créez ou choisissez un groupe déjà existant pour la gestion du module. 1 seul module par groupe est possible. Comme dans l’application Alexa, un groupe peut gérer plusieurs appareils en même temps. Pratique pour armer plusieurs caméra en même temps.
  3. Pour appairer le nouveau dispositif, il suffit d’appuyer sur le bouton présent sur le coté du boitier avec la pointe d’un stylo lorsque la LED bleue clignote. Relâchez et votre module est reconnu.
  4. Renseignez ensuite votre mot de passe Wi-Fi. L’appairage puis la mise à jour se font. Voilà, c’est tout.

Si vous aviez déjà une caméra comme la Blink Mini, mais pas encore le module de synchronisation, vous constaterez que celle-ci va migrer seule sur le Sync Module 2. Pour la Blink Doorbell, il vous faudra par contre procéder à une nouvelle synchronisation.

Installation de la Blink Outdoor

Pour plus de commodité, nous vous conseillons de procéder à l’installation bien au chaud, avant de la mettre en place à l’extérieur. Le principe est encore plus simple. Il vous suffit cette fois de sélectionner la caméra Blink Outdoor. Pensez juste à mettre en place les piles avant de commencer. La LED de l’IR va alors clignoter en rouge.

Il vous faut ensuite scanner le QR Code (ou saisir manuellement le DSN) situé dans le logement des piles, puis choisir de l’installer dans le même « groupe/maison » que le module de synchronisation. Pour ce faire, il faut que vos éventuelles caméras déjà installées soient en mode désarmé pour que l’opération se finalise bien. Pas besoin de renseigner à nouveau votre réseau Wi-Fi, la mise à jour du micrologiciel s’effectue immédiatement et Alexa vous notifie ensuite de la prise en charge de cette nouvelle caméra si vous avez déjà activé la skill Blink SmartHome.

Après l’ajout, une dernière page, l’application vous informe que vous disposez d’une période d’essai gratuite pour le stockage dans le cloud.

Fonctionnalités de la caméra

En revenant sur la page d’accueil, vous retrouvez désormais votre caméra. Son nom, qui ressort avec le code DSN doit être modifié pour plus de confidentialité, mais également pour pouvoir l’utiliser plus facilement avec Alexa. Vous pourrez effectuer le changement via le menu paramètres en haut à droite de l’image de la caméra.

Depuis cette page, vous pouvez également activer/désactiver l’ensemble des caméras enregistrées dans le même groupe en un seul clic, mais aussi :

  • Prendre un instantané en cliquant sur le symbole l’appareil photo. Par la suite, il prendra place sur l’affichage de la page d’accueil ;
  • Accéder au flux live en cliquant sur le symbole caméra ;

Par la suite, une nouvelle page permet de :

  • Désactiver l’enregistrement ;
  • Communiquer avec les personnes dans le champs de la caméra en appuyant sur le bouton du micro, ce qui aura pour effet de couper le son du haut-parleur pour éviter tout parasite ;
  • Cliquer sur « Plus » pour accéder aux paramètres.

A noter, le flux vidéo s’interrompt automatiquement après une vingtaine de secondes de visionnage, l’application vous demandant alors si vous souhaitez continuer l’affichage de votre Blink Outdoor. Une fois interrompu, il est évidemment possible de le reprendre en cliquant sur le triangle.

Voyons maintenant les spécificités de cette Blink Outdoor. Pour effectuer les différents réglages, il convient de se rendre dans le menu « Paramètres de la caméra » en haut à droite, en vis à vis de son nom.

Cette caméra extérieure a sans surprise bien des points communs avec la Blink Indoor et propose notamment un capteur de température que l’on ne s’attend pas forcément à trouver sur ce type d’appareil. Autant vous le dire tout de suite, ce capteur ne remonte malheureusement pas dans l’application Alexa, mais il est possible de l’utiliser dans l’application pour activer des alertes pour être notifié lorsque la température supérieure ou inférieure à certains seuils. Le hic, c’est que les chiffres de références sont affichés sur les mots « dessus » et « dessous », ce qui les rend illisibles. Et là pas de mise en mode paysage qui puisse aider à élargir l’affichage. Cela est probablement dû à une traduction française trop longue, mais c’est regrettable car vraiment peu pratique. Espérons que Blink remédiera à cette situation pour notre confort d’utilisation. Notez, enfin, qu’il est possible d’étalonner cette sonde. Un très bon point.

Autonomie

Il est aussi possible de surveiller l’état de charge des piles. L’autonomie annoncée de 2 ans sera évidemment fonction de la fréquence d’utilisation du direct et des détections, mais notre expérience des Blink Indoor nous permet de vous confirmer l’exactitude de ces données constructeur.

Détection des mouvements

Les caméras Blink sont essentiellement destinées à détecter les mouvements et à en conserver la trace sous forme de clips. En effet, leur fonctionnement sur pile ne les rend pas adaptées à une surveillance live permanente, mais elles sont idéales pour enregistrer en vidéo des détections de mouvements.

Elles permettent en effet de :

  • Définir des zones d’activité avec des zones d’exclusion, comme par exemple une rue, un passage etc… Attention, cette exclusion ne concerne que la détection de mouvement, pas la visualisation live. Le champs est découpé en 25 rectangles (5 x 5) à griser pour en exclure la zone… pour un réglage de base, car en mode « Avancé » un même rectangle sera découpé en 12 nouveaux rectangles. De quoi affiner un maximum le réglage.
  • Définir des zones de confidentialité qui ne détecteront pas de mouvement et n’enregistreront pas de vidéo. Parfait pour ne pas filmer chez le voisin.  Deux zones peuvent être définies. Cliquez sur un rectangle, un point bleu apparait. Cliquez et élargissez le pour lui donner la forme désirée.  En regardant le flux vous pouvez constater la correspondance.

Une fois les zones définies, reste à indiquer :

  • Le temps de re déclenchement entre 2 détections : il est paramétrable à la seconde près entre 10 et 60 secondes.
  • La sensibilité de détection des mouvements. : modulable de 1 à 9. Un panel très large il faut bien avouer et que l’on ne rencontre pas souvent.
  • Longueur du clip : L’enregistrement peut être déterminé à la seconde près entre 5 et 30 secondes et être stoppé par anticipation s’il n’y a plus de mouvement. Cela permet bien évidement d’économiser sur la batterie.
  • Notification anticipée est une fonction qui mérite l’attention. En effet, si vous ne l’activez pas, et avez par exemple enregistré une durée de clip de 30 secondes ce n’est qu’après ce délai que la notification va vous parvenir.
  • Enregistrement des mouvements en cours : si vous désactivez, il n’y aura pas d’enregistrement des détections de mouvement, mais les notifications arriveront toujours. Une façon de limiter le remplissage de votre clé USB.

Concernant la vision nocturne, trois modes sont proposés : désactivé, activé ou automatique. En mode infrarouge, l’affichage est en noir et blanc, mais il offre une belle qualité d’image même dans l’obscurité la plus totale. Trois intensités d’infrarouges sont proposées. Ici encore, plus elle est élevée, plus les batteries seront plus sollicitées.

Autres réglages :

  • Audio : le volume du haut-parleur (donc du micro sur la caméra). Et il faut bien avouer que s’il y a une chose qui mérite d’être revu et amélioré, c’est la qualité sonore. On entend, ça pas de souci, mais il y a un fond sonore très présent et nasillard assez désagréable quel que soit le niveau réglé. Alors oui, me direz-vous, ce n’est pas non plus fait pour une écoute continue, donc ça passe, mais c’est à savoir en espérant que Blink travaille sur ce sujet pour l’avenir.
  • Vidéo : trois choix sont possibles (Économiseur, Standard et Supérieure). La qualité choisie influera à la fois sur la résolution de l’image, mais également sur la durée de vie des piles comme la vitesse d’affichage du flux.
    • Économiseur : une image en 640 x 360p nécessitant une vitesse de téléversement d’au moins 500 + ko/s. Ce mode permettrait d’allonger la vie des batteries à 2.7 ans pour une utilisation dite standard (10 sec d’enregistrement par clip pour un total de 55 000 secondes enregistrées ou live).
    • Standard : image de 1280 x 720p nécessitant 2M0/s. C’est dans ce mode qui est pré configuré et est la référence pour les 2 ans d’autonomie des piles à raison de 40 000  secondes (clips ou live).
    • Supérieure : c’est le Full HD c’est dans ce mode que les images sont disponibles en 1920 x 1080p avec une réduction du temps de la batterie à 1 an à raison de 20 000 secondes d’utilisation.

A noter, Blink offre également la possibilité de prendre une capture photo par heure ou encore de désactiver son témoin de fonctionnement (LED bleue). Des fonctionnalités qui viennent compléter des paramètres déjà nombreux et fournis. La marque d’Amazon ne lésine pas sur les fonctionnalités.

La traditionnelle programmation horodatée se retrouve via la roue crantée accessible en bas à droite de la page d’accueil, puis en cliquant sur le nom du système voulu (si vous en avez plusieurs) et enfin sur « programmation en cours »  et permet l’armement/désarment de la caméra comme ici programmée pour se mettre en service à 9h et s’arrêter à 24h les dimanche et mercredi.

Avec Alexa

Si vous avez déjà activé la skill Blink SmartHome et lié vos comptes, vous savez déjà que la caméra remonte dans l’application de notre assistante préférée. Même si la visualisation en direct n’est pas disponible sur l’application Alexa comme pour les caméras Ring, les fonctionnalités des Blink Outdoor restent bien plus nombreuses qu’avec la plupart des autres caméras.
Vous pouvez paramétrer :
  • Des annonces de mouvement sur un ou plusieurs appareil Echo en cas de détection ;
  • La gestion des piles, pour ne jamais être à court !  A vous de sélectionner si vous souhaitez qu’Alexa commande automatiquement pour vous (et vous propose une sélection), vous avertisse qu’il va falloir penser à en racheter, ou si vous préférer gérer en totale autonomie.

Les caméras Blink peuvent également servir de déclencheurs de routines Alexa. Cela permet, notamment, de créer des automatisations en cas de détection ou non détection de mouvements, mais également de « provoquer » l’affichage du flux sur Echo Show.

Pour ce faire, sélectionnez l’action personnalisée « Alexa, affiche [nom de la caméra] » et sélectionnez l’appareil Echo Show ou Fire TV de votre choix. Notez, cependant, que cette routine sera redondante avec la fonctionnalité d’annonce que vous pouvez dès lors désactiver pour l’appareil concerné, mais éventuellement conserver sur d’autres. L’affichage du flux n’est pas aussi rapide qu’avec les caméras Ring, mais cela fonctionne tout de même bien.

Enfin, le Sync Module 2 aussi remonte dans les appareils Alexa en tant que système de sécurité (ou panneau de sécurité). Il est précédé d’un icône « bouclier » et porte le nom de votre système Blink (« Maison » par défaut).

Vous pouvez donc :
  • Armer et désarmer vos caméras Blink. Pour désarmer, il faudra attribuer code PIN à 4 chiffres que vous aurez renseigné préalablement dans les paramètres Alexa du module (le confirmer et ensuite renseigner le mot de passe du votre compte Amazon). Épelez bien les chiffres un a un lors du désarmement : 1.2.3.4 et non 1234 (mille deux cent trente-quatre).
  • Visionner le flux en direct en disant : « Alexa, montre caméra [nom de la caméra] ».
  • Stopper le visionnage en disant : « Alexa, masque caméra [nom de la caméra] ».
  • Connaître la programmation de votre groupe de caméras (si vous en avez plusieurs) : « Alexa demande à Blink ce que j’ai de planifié ».
  • Vérifier le statut des caméras : « Alexa, demande à Blink quel est le statut de [nom du groupe]». Elle vous dira, celle(s) armée(s) et désarmée(s)
  • Consulter les alertes de mouvements : « Alexa, demande à Blink à quand remonte ma dernière alerte de mouvement ».
  • Nombre de clips enregistrés : « Alexa demande à Blink combien de clips vidéo j’ai ».

Pas mal, hein ?

Notre avis sur Blink Outdoor

Le système Blink Outdoor est vraiment complet et sa configuration simple permet à tout un chacun de le paramétrer en quelques minutes. L’affichage sur un écran connecté tel que le dernier Echo Show 15 est topissime, n’ayons pas peur des mots ! En effet, il est possible d’afficher le visuel en plein écran ou en incrustation.
La gestion vocale est idéale puisqu’elle prend en compte non seulement l’affichage du flux, mais aussi de nombreux paramètres. Les routines permettent également de créer des scénarios d’alerte ou de sécurité particulièrement intéressants.

Petite astuce pour ceux qui, comme nous, ne peuvent pas percer de mur pour fixer une caméra (si vous avez, par exemple, une isolation par l’extérieur), vous trouverez différents supports compatibles Blink comme la pince que nous avons acquise qui permet de clipser et ainsi fixer votre caméra Blink Outdoor sur le rebord d’un balcon ou encore sur une goutière. Vous pouvez dès lors la déplacer quand bon vous semble.

Dans la boite, vous trouvez :

  • Le lot de 2 grandes pinces,
  • 5 vis pour fixer le support sur la pince (dont 1 en plus, au cas où)
  • Le tournevis nécessaire

Très pratique, ce support maintient parfaitement la caméra et son placement n’en est que plus simple à mettre en oeuvre.

Un patin de protection permet de ne pas abimer le support sur lequel il sera placé et son axe de rotation offre la possibilité d’incliner la caméra de haut en bas ou de gauche à droite.

 

Mais revenons-en à la caméra proprement dite et, en particulier, aux notifications. Si elles sont pratiques et relativement rapides, nous regrettons tout de même l’absence de capture les accompagnant. A l’inverse, nous avons particulièrement apprécie la possibilité de configurer des alertes de température. Un petit plus non négligeable qui permet d’être alerté en cas de basse température ou, au contraire, en cas d’augmentation anormale. Bien qu’elle soit conçue pour un usage extérieur, rien n'empêche par ailleurs d’utiliser cette caméra en intérieur, et d’être ainsi alerté en cas d’incendie.

Enfin, nous avons apprécié la gestion façon alarme résidentielle de l’application Blink Home Monitor. En effet, la page d’accueil de l’application permet d’armer très simplement l’ensemble du système en cliquant sur le bouton « général » ou individuellement en sélectionnant celle(s) à armer en cliquant sur le pictogramme « bonhomme qui court ». Autre fonction bienvenue, la mise en pause des notifications pendant une durée définie s’avère souvent très pratique. Blink prend soins de ses clients en les accompagnant au mieux.

En conclusion, la caméra Blink Outdoor a décidément beaucoup à offrir. Évolution réussie de la Blink XT2, la nouvelle caméra extérieur de la marque est toujours aussi efficace. Compacte et discrète, elle ne prend pas de place et offre une autonomie de deux ans assez exceptionnelle pour une caméra sans fil simplement alimentée par deux piles Lithium. En cas de besoin, vous pouvez en plus avoir recourt à une alimentation USB. Un plus indéniable.

Sa forme carrée permet de la placer au choix sur un support à visser (fourni) ou encore à pince comme nous avons choisi de le faire sur le rebord de notre balcon, mais vous pouvez aussi tout simplement la poser sur une table ou un meuble en intérieur. Ces multiples options d’installation sont les bienvenues, d’autant qu’aucun câble n’entrave son installation.

Les nombreux paramétrages disponibles dans l’application permettent de l’utiliser comme un véritable système de sécurité. En effet, si vous disposez déjà d’une ou plusieurs caméras de la marque, il vous sera possible d’armer ou désarmer le système entier, ou seulement une partie d’entre elles. Le tout, d’un simple clic.

La qualité vidéo est bonne. Ce n’est certes pas du 2MP ou de la 4K, mais pour voir ce qu’il se passe de façon ponctuel, c’est amplement suffisant. De nuit, les infrarouges font leur office et permettent une relativement bonne visualisation avec une profondeur de champ bien présente même si plus étroit qu’en plein jour.

Là où Blink Outdoor pêche finalement le plus, c’est côté son. En effet, lorsque vous écoutez ce qui se passe, vous avez un fond sonore, pas toujours agréable (nasillard), bien qu’il nous semble beaucoup moins présent suite à sa dernière mise à jour. Une bonne nouvelle.

On apprécie enfin la présence d’un capteur de température et, bien entendu, les nombreuses fonctionnalités qu’apporte son intégration Alexa, notamment l’affichage sur Echo Show et Fire TV.

Bref, pour 100€ hors promotion, la caméra Blink Outdoor est une caméra sans fil très intéressante qui permet de mettre facilement en œuvre un système de sécurité avec Alexa. Son Sync Module 2 permet en outre de se passer d’abonnement cloud et de stocker en local vos enregistrements sur une simple clé USB (non incluse). Si le prix de base peut paraître élevé, les promotions d’Amazon sur ses appareils permettent régulièrement d’en acquérir une ou plusieurs à des prix défiants toute concurrence.

Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.
Quitter la version mobile