Humour

[TEST] Vis ma vie avec Alexa ou comment faire passer James Bond pour une danseuse

Beaucoup hésitent à sauter le pas et se posent des questions : est-ce qu’Alexa va me servir ? En quoi ? Comment ? pourquoi ? Qui suis-je, où vais-je, dans quel état j’erre (celle du milieu ?) ? La rédaction des Alexiens a donc décidé de vous aider à y voir plus clair concernant la vie quotidienne avec l’enceinte connectée Alexa. En effet, cela fait presque un an que nous l’utilisons journellement et nous pensons pouvoir vous dépeindre un tableau représentatif.

Les prérequis :

Avant de commencer le vis ma vie, il est important de noter qu’un certain nombre de prérequis au niveau équipement pour profiter à fond d’Alexa et bien appréhender ce qui va suivre. Voici une liste non exhaustive, mais presque :

  • Une enceinte connectée : Oui, ça aide beaucoup. A vous de choisir entre le Spot, le Dot, l’Echo… Personnellement, ce vis ma vie a été réalisé avec le Dot 2, le Dot 3, 2 Echo 2nd gen et un spot.
  • Ampoules connectées : Ce sera l’un de vos premiers achats. A vous de choisir entre les ampoules multicolores et les blanches, celles fonctionnant avec un pont ou les autonomes. Comptez entre 15 et 25 € par unité. Vous pouvez aussi en remplacer par des switchs, moins chers, et adaptés pour les plafonniers.
  • Prises connectées : là encore, passage obligé pour s’équiper afin de piloter quelques appareils comme les ordinateurs, TV, lampes de chevet… Il en existe des toutes simples, d’autres qui suivent la conso électrique ou encore des multiprises parafoudre. Prix entre 10 et 60 €. Là aussi, un switch peut faire l’affaire.
  • Divers : Bon ben là, c’est vaste : thermostats connectés, station météo, diffuseur d’huiles essentielles, … Les prix vont de 20 à 200€ voire plus.

La vie avec Alexa ou la connectude au quotidien :

Il est 7h, la routine de mon Echo Spot se met en marche et me sort de ma torpeur avec « Love You » de Free Design. A la fin de la musique, je demande avec ma belle voix du réveille « Alexa, allume la chambre ». Et la lumière est. Je me lève pour ouvrir les volets roulant en me maudissant de ne pas encore avoir mis de système de contrôle à la voix.

Après les choses d’usage et les ablutions, direction la cuisine. « Alexa, allume la cuisine » lui demandais-je en chemin… « Et aussi la cafetière » tant qu’elle m’écoute encore avec son nouveau mode d’écoute active. Ayant un peu froid, je m’enquis auprès d’elle « Alexa, quelle est la température dans la maison ? ». 19,5°C, me dit-elle… Rien d’anormal donc… Serai-je un peu cacochyme ? Dans le doute, je lui demande les horaires du cabinet médical, au cas où. « Le cabinet médical ouvre à 8h30 » me répond-elle. Ok, à voir…

J’entends les enfants qui se lèvent et demande à Alexa d’allumer leur lumière et d’éteindre le bandeau lumineux servant de veilleuse la nuit dans le couloir (et de signal de l’heure du lever le week-end avec la routine qui va bien). Et puis ensuite « Alexa, allume la prise de la TV …et la salle à manger ».

C’est l’heure d’emmener tout le monde à l’école, à la bourre, comme d’habitude : « Alexa, éteint tout ». Pouf, plus de TV, de lampe, de cafetière…
De retour, direction le bureau. « Alexa, allume l’ordinateur et la lumière du bureau ». Et c’est parti pour le labeur… mais une distraction est nécessaire. « Alexa, quelles sont les news ? ». Et voilà 20 min de flash quotidien divers et varié que j’ai choisi moi-même avec les skills du store. Et un instant zen ne me fera pas mal : « Alexa, allume le diffuseur ». Je me laisse envahir par l’odeur suave de l’orange douce (citrus arurantium de son petit nom). Les heures s’enchainent pendant qu’Alexa me joue ma radio préférée sur Tune In.

L’heure du repas arrive, j’en profite pour lui demander la température extérieure, l’HR et la qualité de l’air grâce à mon Netatmo. Ainsi que la météo du jour et à 5 jours car ce n’est pas brillant aujourd’hui. Un petit tour sur marmiton pour savoir ce que je peux faire avec les restes du réfrigérateur. D’ailleurs, le frigo est un peu trop froid et consomme donc pour rien, j’en profite pour l’augmenter d’un degré.

Retour au travail avec comme arrière fond, les meilleurs titres de Queen et une station qu’Alexa m’a choisi en fonction de mes préférences (« Alexa, je veux écouter de la musique »).

Un rendez-vous m’attend, « Alexa, combien de temps faut-il pour aller à Bordeaux » ? « En raison du trafic, il faut compter 45 min… » Ah oui, quand même, bon faut y aller. « Alexa, éteint tout ».

De retour, il fait déjà un peu sombre, j’en profite depuis le téléphone pour demander à Alexa d’allumer le couloir avant mon arrivée et pour connaitre la température dans la maison. D’ailleurs au retour des enfants, Alexa s’anime aussi : « Alexa, raconte-moi une blague », « joue moi de la musique (pourrie bien sûre) », « fait la chèvre »… Le meilleur moment est quand ils demandent « Alexa, allume le sapin ! » même si le plus grand préfère « Allume la console ». Pour les devoirs, ça aide si il y a des recherches sur internet à faire.

Après le souper, au lit les mioches. Ils sont l’habitude sur leur Dots : « Alexa, allume la chambre … et le bandeau ». Pour la plus petite : « Alexa, allume la veilleuse et mets une station de comptines ». Pour le plus grand… ben je ne sais pas.

Retour dans le coin salon où je demande « Alexa, allume la lumière du salon en saumon, à 10% ». Pas grand-chose à la TV… Je me dis qu’il me faudrait investir dans un Broadlink un de ces jours… Mais bon, changer de chaines avec la télécommande, ça se faire encore bien, même si ça devient un peu has been… Avant l’extinction des feux, je demande à Alexa « Spot » d’ouvrir la série Preacher sur Prime Video. L’écran est petit mais c’est bien pratique pour comater et s’endormir afin de recommencer une nouvelle journée connectée.

Voilà, encore une fois les Alexiens ont essayé de vous faire un article en immersion en donnant de leur personne et ayant pour but d’aider les indécis à sauter le pas. Voyez tous ce que l’on peut faire avec. La SF est déjà là !

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer